Si tout pouvait être parfait !

Publié le par Madeleine Moreau

Dites-moi, avez-vous déjà prononcé cette phrase ?

Elle monte en vous généralement dans les moments où vous vous sentez merveilleusement bien.

Elle s’insinue dans votre pensée de la même manière que ces nuages d’altitude qui vous font craindre un possible orage.

Tout vous semble tellement parfait … et vous savez, tout au fond de vous, que cet instant magique ne peut rester indéfiniment, même si vous le voudriez intensément.

 Il y a des personnes qui ne regardent pas si ce n’est qu’un passage et si le ciel reste bleu à l'horizon. Elles interprètent l’ombre comme quelque chose qui vient mettre un terme à leur instant de bien-être.  

Cette interprétation modifie l’attitude, conduit à une distorsion entre le ressenti premier et celui qui s’inscrit au moment de l’évènement. L’humeur est déviée par l’arrivée de ces nuages d’altitude.

Pourquoi, alors qu’il n’y a pas de raisons apparentes sommes-nous subitement ailleurs que là où nous voudrions être ?

Pourquoi n’arrivons-nous pas à garder durablement un sentiment de bonheur ? Pourquoi sommes-nous rattrapés par des choses qui vont à l’inverse de ce que nous recherchons ?

Accueillir vos mouvements intérieurs

C’est l’exercice que je vous propose aujourd’hui.

Il s’agit tout simplement, – enfin, si je peux le dire, car cela vous demandera tout de même un petit effort de votre part – de laisser le nuage poursuivre son chemin.

Votre accueil aux mouvements intérieurs seront facilités si vous pensez à une petite phrase antidote, comme par exemple :

  • Je ne peux pas mettre mes moments de bonheur en bouteille ou en conserve pour le consommer quand je veux.
  • Si le vent se met à souffler, je ne pourrais empêcher les grains de sable de déposer sur ma peau.
  • Il ne me sert à rien de mettre de l’huile sur le feu, tout comme il ne me sert à rien de penser, en ce moment, à ce qui n’est pas parfait.
  • Je n’ai pas trouvé le contrat d’assurance qui va me rembourser les minutes où les nuages volent mon soleil.
  • Je choisis de me souvenir des sentiments de bonheur vécus ces derniers jours.
  • Rien ne m’empêche de souffler sur ces nuages pour voir si le soleil se cache derrière.

A vous de trouver vos phrases antidotes.

Je vous souhaite une merveilleuse journée. A bientôt.

 

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Eté 2017

Commenter cet article