Archéologie de l’âme

Publié le par Madeleine Moreau

Il y a quelques jours, j’ai vu un reportage très intéressant.

Après des décennies de recherches, le temple d’Artémis – selon les découvertes récentes – a été découvert.

Cette découverte ne va rien apporter à notre vie. Elle va apporter un plus d’information aux chercheurs qui s’intéressent à l’évolution sociale des peuples anciens. Elle ne changera rien à ce que vous vivez aujourd’hui. Elle changera, peut-être, la compréhension de ce qui existait avant, même s’il n’y a plus de liens possibles avec notre manière de vivre aujourd’hui.

Je trouve extraordinaire ce besoin qu’a l’homme de se pencher sur ses origines ancestrales et de se propulser dans la possibilité de voir les générations futures vivre sur une planète lointaine, plus saine, plus pure.

N’est-ce pas l’illustration de votre vie ?

Nous ne cessons d’être sur une balançoire. Nous sommes, par instants, dans notre passé, essayant de comprendre le pourquoi des choses, regrettant ce qui n’existe plus, cherchant à trouver des réponses à nos questions existentielles. Nous sommes aussi, par instants, dans un futur plus ou moins lointain, comment allons-nous vieillir, que sera le monde pour nos enfants ou petits-enfants, que sera la vie dans 2000 ans !

Il y a l’archéologie qui s’intéresse à la préhistoire, il y a, en ce qui nous concerne, l’archéologie de l’âme que nous pouvons pratiquer à tout moment.

Voyons comment cela se passe.

Faire un état des lieux

Je reprends un article édité durant cet été :  

Parce que vous êtes un peu plus dans la détente, que le travail ne vous prend pas la tête, que vous vous donnez le droit de rêvasser, pourquoi ne pas en profiter pour faire un état des lieux de votre hygiène de vie ?

A quoi, me demanderez-vous cela pourrait bien vous servir ? Surtout si vous n’envisagez pas de gros changements dans les prochains mois !

Il est un fait indéniable : lorsque nous sommes en attitude de repos, il est plus facile de s’arrêter sur les petits couacs et de les regarder sans en faire une montagne. Il sera, également, plus facile d’y apporter quelques modifications pour améliorer son hygiène de vie.

Voici quelques raisons qui peuvent vous motiver à faire cet état des lieux :

Vous désirez que votre vie soit construite sur du solide et non sur une illusion qui n’apporte que frustration et regrets.

Vous avez une idée plus ou moins précise de ce que vous attendez de l’avenir et pour cela vous devez combiner avec l’à-venir.

Vous aviez des rêves qui ne se sont jamais réalisé, ce qui ne vous empêche pas d’avoir de nouveaux rêves.

Il y a des objectifs, des buts que vous vous êtes fixé, certains sont atteints, d’autres restent en attente.

Il y a des projets qui attendent que vienne le bon moment pour les mettre en œuvre et de nouvelles aspirations qui prennent le relais.

Il y a le réel qui ne correspond pas toujours à ce que vous désireriez pouvoir vivre et qui vous fait reporter de jour en jour ce qui vous tient à cœur.

Face à tous ces items, où en êtes-vous aujourd’hui ?

Plus concrètement, quel bilan tirez-vous de votre hygiène de vie ?

Prendre un peu de temps pour établir un état des lieux n’est pas anodin.

Selon ce que vous découvrirez, il se pourrait bien que vous ayez un regain d’énergie pour revoir vos objectifs à court et à long terme, pour redéfinir les buts que vous désirez atteindre.

Un regain d’énergie qui vous laissera entrevoir ce que vous pourrez mettre en œuvre à la fin de l’été. Après tout, si vous pouviez en retirer un peu plus de satisfaction dans ce que vous vivez, ce ne serait pas plus mal ! Non ?

Cet article et les pistes qu’il contient représente un travail d’archéologie. En établissant un état des lieux, vous avez commencé à mettre à jour des fondements importants de votre vie, je pourrais dire que vous avez mis à jour vos fondations.

La question suivante est : Qu’en avez-vous fait ?

Il est possible que plein de choses soient arrivées depuis, ce qui fait que vous avez totalement oublié ce qui précède. Il est également possible que vous ne sachiez pas à quoi peut vous servir, aujourd’hui, les découvertes que vous avez faites lorsque vous étiez en vacances.

Que faire de vos découvertes ?

Ce n’est pas évident de rester concentré sur quelque chose qui vous concerne personnellement, surtout si votre préoccupation est de remplir toutes les tâches qui vous incombent.

Si vous en avez envie, voici une manière – il y en a plusieurs – de faire quelque chose en vous appuyant sur vos fondations :

Définissez ce qui est important pour vous et seulement vous. Même si vous travaillez 10h par jour, que vous vous occupez de vos enfants, que vous œuvrez dans différents groupes, que vous êtes au four et au moulin, revenez à vous, reconnectez-vous à votre propre vie. Cela implique que vous devez prendre un peu de recul face à tout ce que vous faites, mais ça en vaut la peine.

Simplifiez ce que n’est pas important pour vous. Ce n’est pas évident à faire, loin de là. Si vous avez pour habitude de dire oui à toute sollicitation, il faut apprendre à dire non à certains moments. S’il est important pour vous de passer un peu plus de temps en couple ou avec vos enfants, vous aurez peut-être à dire non à une invitation entre amis ou à être présent-e à une réunion dans laquelle vous ne faites que de la figuration.

Fermez toutes les « fenêtres » qui sont des échappatoires. Ici aussi, ce ne sera pas facile. Si je parle de fenêtre, je fais référence à tout ce qui peut vous empêcher de rester dans ce qui est important pour vous : l’envie de regarder vos messages alors que vos enfants vous demandent de jouer avec eux, l’envie de regarder le match de foot alors que votre compagne a préparé un dîner d’amoureux, etc.

Restez dans le moment présent. C’est quoi le moment présent pour vous ? C’est vous sentir présent à vous-même, à vos pensées, à vos émotions, à ce que vous désirez vraiment pour votre vie. Cela paraît simple quand on le dit, c’est un peu plus compliqué. L’important est que vous appreniez à devenir conscient-e de ce que vous choisissez de vivre en cet instant et rien d’autre.

Devenir archéologue de l’âme demande de déployer une capacité à faire le vide. Pour cela, vous pouvez visualiser tout ce qu’un archéologue sur un site ancien doit enlever de sable, de terre, de cailloux pour trouver le vase antique qui lui indiquera qu’il est sur la bonne piste. De même pour vous, vous devez enlever tout ce qui vous empêche de voir les fondations de votre vie.

Cela va vous demander, également, de rester le plus longtemps possible dans ce que vous faites dans le moment présent. Si vous êtes au travail, soyez dans votre travail, si vous profitez d’un moment en famille, soyez au cœur de votre famille, si vous méditez ne vous laissez pas distraire par une demande venant de l’extérieur. Etc.  

Essayez …

ps : Si vous voyagez sur les pages de mon blog, vous découvrirez de nombreuses pistes susceptibles de vous aider à mieux vivre votre vie. La seule condition pour qu’elles soient efficaces est de mettre en pratique ce qui vous est proposé. Lire et juste y penser est totalement inefficace. Si pour vous, mettre en pratique est difficile, pourquoi ne pas demander un accompagnement en coaching de vie ?

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article