Les relations « bof bof »

Publié le par Madeleine Moreau

Bonjour, je vous propose, en cet automne radieux, de travailler sur le monde de vos relations.

Cela n’en a pas l’air, mais c’est une véritable formation que je vous propose.

La nature nous donne un magnifique aperçu de ce que peuvent être nos relations

Si vous découvrez mon blog aujourd’hui, vous pouvez commencer en découvrant les 2 articles précédents : « Nos cercles relationnels » et, « Qualité et quantité de vos relations personnelles. »

Vous avez le droit de vous demander à quoi les exercices que je vous propose peuvent être intéressants pour vous et pour votre vie.

Tout d’abord, prenez conscience que sans un tissu relationnel autour de vous, la solitude que vous éprouveriez serait insupportable. Ce qui apporte du goût à votre vie, ce sont vos relations. Pour cela, pas besoin d’avoir le monde entier dans votre carnet d’adresses, si vous avez quelques personnes dans différents secteurs, ces relations peuvent devenir très importantes pour vous. Et, qui sait, vous pourriez bien avoir envie d’en prendre soin !

Aujourd’hui, je vous propose de reprendre votre travail et de regarder quelles sont vos « relations bof,bof ».

Ce sont ces personnes qui ne vous font ni chaud ni froid. Elles sont dans vos cercles par hasard, par obligation, par accident, par nécessité …

Vous les côtoyez régulièrement mais, franchement, elles ne vous apportent rien de spécial. Vous les appréciez pour une ou deux choses, mais si elles disparaissaient, elles ne vous manqueraient pas vraiment.

Pour les reconnaître, il vous faudra faire appel à la vérité qui est en vous. Cette vérité peut être très différente de ce que vous pensez à première vue.

Quelles sont mes relations « bof, bof » ?

Reprenez votre topographie, celle que vous avez créée à partir du 1er article.

Reprenez également votre grille 1, ajoutez une colonne que vous intitulez : Grille 2.

Reprenons maintenant toutes les personnes que vous avez représenté.

Posez-vous ces quelques questions :

  • Cette personne, est-elle vraiment importante dans ma vie ?
  • Est-ce que je peux dire que je la connais en-dehors du secteur dans lequel elle est représentée ?
  • Si je devais écrire quelque chose de sa vie, pourrais-je remplir une feuille A4 ? (En positif, bien sûr !)
  • Ma vie et les choix que je fais sont-ils en interférence avec la qualité de la relation ?
  • Si la relation était coupée pour une raison ou une autre, est-ce qu’elle laisserait un vide en moi ?

C’est à partir de vos réponses à ces 5 questions que vous allez définir si vous avez une relation « bof, bof » ou pas.

Ici intervient votre goût de vérité. Il faut que vous ayez 5 NON pour qualifier une relation de « bof, bof ».  

Pourquoi 5 et pas 4, ce qui signifierait déjà que vous n’avez pas beaucoup d’attrait pour cette personne ?

Quelle que soit la réponse à laquelle vous pouvez dire, en toute sincérité, OUI, cela montre qu’elle a une certaine importance dans votre vie.

Supposons que vous avez dit OUI à la question 3, (ce n’est pas la plus facile), cela montre qu’elle a une influence positive dans votre vie. Vous l’appréciez plus que vous ne le pensiez et vous seriez prêt-e à écrire quelque chose la concernant au moment d’un anniversaire, d’un jubilé ou d’un départ quel que soit la raison du départ. Vous ne pouvez donc pas dire qu’elle vous laisse dans l’indifférence.

Ne pas culpabiliser

En faisant ce travail, le piège est de contrer ce qui se passe dans votre sensibilité, surtout si vous pensez avoir quelque chose à « payer » face à la personne.

Le risque est de ressentir une culpabilité naissante : quand même, vous ne pouvez pas la mettre dans la colonne, elle a tellement fait pour vous, ou, inversement, vous avez tellement fait pour elle… particulièrement vrai quand il s’agit de loyauté ou dans le secteur famille.

Vous pouvez également ressentir cette culpabilité naissante parce que vous avez l’impression de n’avoir pas le droit de rayer ainsi une personne que vous jugiez auparavant importante dans votre cercle.

Cela ne veut pas dire que vous devez la mettre dehors, la licencier d’une certaine manière … elle va rester dans votre cercle. Ce qui va changer c’est votre manière d’être avec elle, vous pourrez la considérer comme faisant partie de vos cercles pour une raison précise mais pas essentielle à l’équilibre de votre vie.

Représenter une personne de « bof,bof » n’est pas un jugement en soi, c’est uniquement une mise à niveau, une opportunité à ne pas dépenser une énergie folle à désirer que la relation soit meilleure ou que la personne devienne plus importante dans votre vie.

Aujourd’hui, c’est comme ça

Cette affirmation est une aide puissante.

Il est possible qu’une relation soit aujourd’hui « bof,bof » pour vous alors qu’il y a moins d’une année, elle était plus qu’importante.

Cela ne veut pas dire qu’elle ne prendra plus jamais une place importante dans votre vie.

Aujourd’hui, c’est comme ça, c’est ce que vous ressentez.

Je vous souhaite un bon travail, à bientôt.

ps : Si vous voyagez sur les pages de mon blog, vous découvrirez de nombreuses pistes susceptibles de vous aider à mieux vivre votre vie. La seule condition pour qu’elles soient efficaces est de mettre en pratique ce qui vous est proposé. Lire et juste y penser est totalement inefficace. Si pour vous, mettre en pratique les pistes que je vous propose est difficile, pourquoi ne pas demander un accompagnement en coaching de vie ?

Si vous avez peur de laisser passer le prochain article, vous avez la possibilité de vous inscrire à la newsletter – vous trouverez le bouton au bas de cette page. Un message vous sera envoyé dans votre boîte dès la parution d’un article.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article