Commencer à aimer ce que l’on est

Publié le par Madeleine Moreau

S'aimer pour ce que l'on est, c'est briser la glace sous laquelle est emprisonné notre cœur

Un message privé, une question : « Dis-moi, pourquoi insistes-tu sur la nécessité de regarder nos qualités ? On fait quoi quand on en trouve pas ? »

La question est subtile et je vais prendre le temps d’y répondre.

Je ne connais pas Dan, je ne sais pas ce qu’il ou elle vit. Je ne peux qu’affirmer ceci : Il est impossible qu’une personne ne possède aucune qualité !

Regarder, s’arrêter à ses qualités… à quoi ça sert ?

Si, comme Dan, vous vous posez la question, c’est sans doute parce que vous avez une perception plutôt négative de vous. Dans cette perception, plusieurs éléments peuvent jouer en votre défaveur : Un jugement sévère envers vous – vous ne faites rien de bien, vous n’arrivez à rien, vous ne parvenez pas à vous faire des amis, vous avez le sentiment que personne ne vous aime, vous vous demandez à quoi sert la vie, etc. Il se peut également que vous ayez appris qu’il ne faut pas se voir meilleur que l’on est, que l’orgueil est un péché … Vous êtes peut-être dans un besoin immense de recevoir de la part des autres des compliments, des marques d’affection ou un peu d’amour et comme vous ne recevez pas ce qui vous semblerait être normal, vous ne parvenez pas à vous estimer comme il se doit.

Ces éléments bloquent votre capacité à pouvoir aimer la personne que vous êtes.

C’est là, la réponse à la question. Reconnaître ses qualités, comme ses limites, permet de faire grandir l’amour en soi. Ce sont les qualités et non les défauts qui permettent de s’ouvrir à la vie et aux autres.

Si vous vous jugez à longueur de journées à cause de vos manques, il vous sera difficile de ne pas juger les autres. Si vous n’avez pas en vous cette capacité de dire merci, il vous sera difficile d’accepter de voir les autres « plus » heureux que vous … Si vous ne vous aimez pas, il vous sera difficile de vous ouvrir à l’amour des autres.

Par contre, si vous vous reconnaissez avoir, ne serait-ce, qu’une qualité et si celle-ci est suffisamment forte pour vous faire vibrer, alors d’autres qualités viendront s’ajouter et vous apporteront ce sentiment que vous avez de la valeur, au moins à vos yeux. C’est cela qui est important.

Trop souvent, nous attendons des autres qu’ils nous disent qu’ils nous trouvent extraordinaires parce que nous faisons preuve d’organisation, parce que nous sommes à l’écoute, parce que nous avons une patience qu’ils n’ont pas, parce qu’ils trouvent extraordinaire de voir comment nous traversons certaines difficultés, etc.

Mais, hé oui, il y a un MAIS … Si nous sommes dans l’incapacité de le reconnaître nous-même et de nous approprier que nous avons ces qualités, rien ne se produit en nous. Nous n’arrivons pas à nous aimer vraiment.

Donc, voilà à quoi sert l’exercice que je vous proposais dans le dernier article, faire naître ou faire grandir un peu plus l’amour pour vous-même.

Je vous invite à continuer, à persévérer dans cette voie. Revenez le plus souvent possible à la présence des qualités que vous avez et vivez-les réellement, sans avoir d’arrière-pensée, sans attendre un retour quelconque.

Je vous souhaite une merveilleuse journée, à bientôt.

p.s. Si vous avez peur de laisser passer le prochain article, vous avez la possibilité de vous inscrire à la newsletter – vous trouverez le bouton au bas de cette page. Un message vous sera envoyé dans votre boîte dès la parution d’un article.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article