Ces réalités qui nous dépassent

Publié le par Madeleine Moreau

Nous vivons tous et toutes des réalités qui nous dépassent. Nous aimerions pouvoir les expliquer, leur donner une raison valable, nous baser sur un fait scientifique.

Il n’y a pas d’explications, juste cette constatation : c’est comme ça !

Comme nous avons besoin d’être sécurisé, nous tentons de donner à certains évènements un sens raisonnable, un sens qui nous permet de garder une stabilité mentale.

Vous avez sans doute déjà employé ces expressions : Mon ange gardien était bien présent – Il, elle avait un bon ange gardien. - Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai tout d’un coup eu une intuition. -  Il faut croire que ce n’était pas mon heure. – Je l’ai ressenti avant que ça n’arrive - …

De jolies formulations pour essayer de donner un sens lorsque le raisonnable nous dépasse.

Votre vie est composée de Lumière

Personnellement, je collectionne, dans ma vie, plein de moments, d’évènements dans lesquels il me serait vain de donner une explication bien scientifique.

Il y a ces moments ou je ne voyais pas trop à quoi ça me servait que de vivre. Les idées noires, les pensées destructrices étaient tellement présente que ça aurait été tout à fait normal qu’un rocher me tombe sur la tête et m’aplatisse complètement au-dessous du sol. Et, comme par magie, il y a eu, dans ces moments de détresse, des choses qui se sont produites et qui ont eu un effet 100% contraire sur mon état d’âme. Pas des choses extraordinaires, le ciel ne c’est pas ouvert et aucune voix ne m’est parvenue. Mais des trucs, à première vue sans importance, qui m’ont permis de me redresser, de ne pas m’enfoncer plus dans l’abime.

Un jour, ce fut la perception d’un cavalier et sa jument qui surgissait hors de la forêt pour s’élancer dans le champ. J’ai appris, lorsque j’ai raconté cette « vision », qu’il n’y avait pas de cavalier dans la région indiquée … mais je reste certaine d’avoir vu un cavalier !

Il y a cette fois-là ou je me sentais attirée par les flots tumultueux du Rhône, un matin de décembre. Attirance qui m’a subitement quittée lorsqu’un rayon de soleil a fait briller, intensément, un fil de pêche accroché en haut d’une branche. J’ai alors regardé ce fil de pêche qui se balançait légèrement et j’ai repris « mes esprits » Ce matin-là, il faisait froid, très froid, et en plus, un épais brouillard recouvrait les bords du Rhône, le soleil ne pouvait pas percer les nuages.

Une autre fois, alors que je pensais quitter un lieu, autant dire m’enfuir d’un endroit, j’ai pris la direction du sommet. Le truc totalement idiot puisque cela m’obligeait à revenir sur mes pas, il n’y aurait pas eu moyen de faire autrement. Mais, lorsque je suis arrivée tout en haut, j’ai vu le lieu que je voulais fuir, et j’ai senti tout au fond de moi, qu’il me fallait y revenir. Ce que j’ai fait. Cela m’a permis de vivre dans les années qui ont suivi des moments intenses de vie et cette sensation immense que ma vie avait un sens.

Il y a eu une période de questionnement existentiel très fort en moi. Dans ces moments-là, le seul recours qui me restait pour garder la tête froide et ne pas retourner les questions jusqu’à entrer dans la folie, je marchais longuement dans la nature. Au bout d’un moment, j’arrêtais de penser, je n’arrivais plus à penser. Il m’est alors arrivé, à de nombreuses reprises, d’être arrêtée dans ma marche convulsive parce qu’un écureuil, un chevreuil, un lièvre, un oiseau se mettait devant moi et me regardait. Oui, je vous promets : me regardait. Pas effarouché, pas effrayé, juste comme un messager sans message particulier.  

Bien sûr, je pourrais également vous raconter toutes les fois où je suis passée à un fil de ce qui aurait dû être catastrophique, mortel, et, allez savoir pourquoi, je suis toujours en vie … Mon ange gardien est très efficace !

Et vous, avez-vous vécu des évènements qui s’approchent de ce que j’ai déjà vécu ? Je pense que oui.

Aujourd’hui, je vous propose d’y revenir, de les retrouver en vous. Même s’il y a longtemps que vous n’y avez pas pensé, ils vont ressurgir, comme si cela c’était passé hier.

Pourquoi y revenir ?

Pas pour leur donner enfin une raison valable ou scientifique.

Ces évènements font partie du mystère de la vie. Il y a tellement de choses qui nous échappent, tellement de situations pour lesquelles nous ne pourrons jamais donner une véritable explication.

Ce que je vous propose, si vous retrouvez des souvenirs où vous n’avez pas d’explication raisonnable, c’est de regarder ce que vous viviez avant que cela ne vous arrive et ce que vous avez vécu après que cela soit arrivé.

En effet, dans chaque évènement d’ordre, j’ai envie de dire, divin, il y a un avant, il y a un après.  En un mot, je dirais que cela a produit un bouleversement au plus profond de vous.

Vous n’avez peut-être pas été conscient-e de ce bouleversement. Vous le savez, un séisme d’amplitude 1 ne se fait pas ressentir. Il s’inscrit simplement sur les mesures sismiques et la vie continue. Il en est de même pour les bouleversements qui se produisent en vous.

Cet exercice, je vous l’accorde, n’est pas commun. A première vue il peut même vous sembler inutile. Alors, que pouvez-vous y gagner ?

Une conscience un peu plus grande à ce que nous pourrions nommer l’inconscient, l’inexplicable, l’intuition profonde, la présence invisible, etc. Selon votre sensibilité spirituelle.

Dans cet avant et cet après, ou si vous préférez, au moment où cela arrive, il vous est donné une révélation en ce qui concerne le mystère de votre vie. Oui, je sais, c’est très abstrait. Cet abstrait peut prendre du sens en vous aujourd’hui.

Parfois, les révélations se produisent dans un grand choc. Elles peuvent également se produire de manière très succincte, comme une brise qui vient caresser votre visage, mais qui laisse une empreinte durable dans votre sensibilité.

Je vous souhaite de faire de très belles découvertes, à bientôt.  

 p.s. Si vous avez peur de laisser passer le prochain article, vous avez la possibilité de vous inscrire à la newsletter – vous trouverez le bouton au bas de cette page. Un message vous sera envoyé dans votre boîte dès la parution d’un article.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article