Six ingrédients pour se faire confiance (3)

Publié le par Madeleine Moreau

Vous avez découvert, dans les derniers articles, 4 ingrédients qui peuvent vous aider à trouver une confiance en vous.

La confiance en soi permet de regarder l'avenir avec sérénité

Les 2 derniers vont sans doute vous étonner.

  • Accepter ses points forts et ses points faibles

Le manque de confiance en soi provient, bien souvent, d’une non reconnaissance des points forts qui pourraient nous faire avancer. Etonnant me direz-vous.

Mon point fort se situe dans ma capacité de visualiser tout ce qui se trouve dans un contexte et de m’appuyer sur ma créativité pour trouver des solutions.

Il y a un peu plus d’une année, tout un groupe a accepté de prêter main forte à un ami pour installer une cuisine. J’en faisais partie et avait proposé de m’occuper, durant 4 jours, de l’intendance.

Le contexte était celui-ci : Il n’y aurait pas de cuisinière, pas d’eau courante … sauf dans la salle de bains située à l’étage du dessous. Une toute petite table de camping sur laquelle je pouvais y mettre 2 plaques chauffantes électriques. Un petit coin de terrasse pour y mettre un gril, tout en prenant en compte que la température extérieure avoisinerait les 2 – 3° et que la neige était annoncée. Un espace très petit pour manger.

Donc, pas plus d’espace que dans une tente de camping qui allait contenir 6 personnes !

Il fallait donc que je trouve comment il me serait possible de proposer des repas dignes de ce nom pour rassasier les travailleurs.

Et j’y suis arrivée. Il m’a même été possible de leur faire un lapin sauce moutarde accompagnée de sa polenta ! De dresser des assiettes belles et gourmandes.

Le fait d’avoir visualiser le contexte, de m’organiser dans l’élaboration des plats, de mettre à contribution toute ma créativité a été une aide précieuse.

Cela a été rendu possible car je me reconnaissais ce point fort en moi … ce qui n’était pas le cas il y a quelques années.

Reconnaître quels sont nos points forts, ce n’est pas si évident que cela. Il y a, bien souvent, la peur de passer pour des illuminés. Il y a également la peur du jugement des autres, surtout lorsque nos points forts sortent de leurs cadres de référence. Il y a tout ce que nous avons accepté comme formatage dès notre petite enfance : on fait les choses comme cela sans donner la possibilité d’essayer autrement.

Le manque de confiance peut également avoir pour cause une non-acceptation de ses points faibles.

Il est vrai qu’il est très difficile de reconnaître que nous avons des lacunes, qu’il y a des choses que nous ne savons pas faire, qu’il y a des domaines ou nous n’avons pas d’expériences.

Alors, on fait tout ce qu’il faut pour ne pas le montrer, pour prendre des chemins de traverse, pour mettre la tête dans le sable.

Accepter ses points faibles c’est se reconnaître limité dans certains secteurs, qu’ils soient intellectuels, physiques ou relationnels.

Voici quelques pistes pour vous aider à progresser dans cette acceptation de vos points forts et de vos points faibles :

  • Ne vous posez pas en victime, agissez en osant vous appuyer sur vos points forts ou en demandant de l’aide si vous devez agir avec vos points faibles.
  • Vivez l’humilité. Reconnaître que vous avez des limites, des manques, des lacunes fait de vous une personne comme les autres et ne peux que renforcer votre confiance.

Il nous reste un dernier ingrédient :

  • Vivre une bonne estime de soi

C’est la cerise sur le gâteau … si je puis m’exprimer ainsi. C’est ce qui va donner à la confiance toute son ampleur, toute sa densité.

Sans estime de soi, il est quasiment impossible de vivre durablement une confiance en soi.

En effet, la non estime de soi pousse à se dénigrer, à se rabaisser, à laisser faire les autres à notre place.

L’estime de soi consiste à se donner tout ce que nous attendons des autres : la gratitude pour ce que l’on fait, ce que l’on est, la reconnaissance des dons et des ressources que nous avons, la foi en nos capacité, la connaissance de ses limites, la capacité à dire merci à ce que la vie nous donne, l’acception de nos points forts et de nos points faibles.

Tout est alors lié. Nous pouvons alors être fier, fière, de la personne que nous sommes.

Je vous ai donné, dans les 3 articles de ce thème, des pistes. Si vous les pratiquez, vous allez, petit à petit, renforcer votre confiance.

Pour conclure

Avoir confiance en soi, se faire confiance est possible tout en restant une attitude fluctuante. En effet, nous devons, bien souvent, faire face à des difficultés qui se mettent sur notre chemin, à des bouleversements affectifs, à des changements importants dans notre vie.

Ce n’est pas quelque chose que nous pouvons acquérir définitivement.

Dans chaque moment de doute, d’anxiété, de perte d’énergie, c’est quelque chose que nous devons retravailler pour la retrouver.

Donc, comme aime le dire une amie : Lorsque je crois que c’est tout bon, c’est à ce moment-là que je dois me remettre au processus !

Maintenant, à vous de jouer.

Je vous souhaite une merveilleuse journée, à bientôt.

p.s. Si vous avez envie d’être averti-e de la parution du prochain article, vous avez la possibilité de vous inscrire à la newsletter – vous trouverez le bouton au bas de cette page.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article