L'antidote des pensées parasites

Publié le par Madeleine Moreau

Quoi que l'on fasse, où que l'on soit, dans notre petite tête, il y a trop souvent, des pensées parasites. 

"Est-ce que je vais arriver à terminer ceci ou cela ? - Qu'est-ce qui m'attend à la rentrée ? - Mes enfants vont-ils réussir leurs études ? - Jamais je ne pourrais ... - C'est pas possible d'être aussi nul-le - etc."

Et si ce n'est pas par notre environnement humain ou psychologique, c'est ce qui se passe dans le monde, les nouvelles reçues, la pluie et le beau temps qui créent d'autres pensées parasites. Autant dire que notre tête travaille plus vite que notre ombre !

Et si vous trouviez, pour les remplacer, des pensées antidotes ?

Pour vous aider, en voici quelques-unes, à adapter selon les moments :

  • Je ne peux pas mettre mes moments de bonheur en bouteille ou en conserve pour le consommer quand je veux.
  • Si le vent se met à souffler, je ne pourrais empêcher les grains de sable de déposer sur ma peau.
  • Il ne me sert à rien de mettre de l’huile sur le feu, tout comme il ne me sert à rien de penser, en ce moment, à ce qui n’est pas parfait.
  • Je n’ai pas trouvé le contrat d’assurance qui va me rembourser les minutes où les nuages volent mon soleil.
  • Je choisis de me souvenir des sentiments de bonheur vécus ces derniers jours.
  • Rien ne m’empêche de souffler sur ces nuages pour voir si le soleil se cache derrière.

A vous de trouver vos phrases antidotes.

Je vous souhaite une merveilleuse journée. A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Eté 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article