Préservez votre énergie

Publié le par Madeleine Moreau

Vous avez repris le travail ou vous allez le reprendre très bientôt ?

Devant vous, une longue période se présente. Même s’il y aura quelques week-ends prolongés, quelques jours de relâche – si l’on peut dire – à la fin de l’année, les prochaines vacances peuvent vous sembler bien lointaines.

Raison pour laquelle il est important que vous preniez soin de toute cette énergie récoltée durant cet été.

Je sais, par expérience et par observation que, souvent, la jauge énergétique se retrouve à zéro lorsque vient l’hiver. C’est comme si tout le bénéfice du repos de l’été s’était envolé en quelques semaines.

Il est vrai que les problèmes existants avant vos vacances ne se sont pas envolés, votre patron n’a pas décidé de vous mettre moins de pression, vos enfants ne sont pas plus sages, vos difficultés se sont résolues comme par magie. Autant de paramètres qui n’aident pas forcément à préserver une bonne énergie.

Trouver l'équilibre entre "Se faire plaisir ou s'oublier dans des obligations"

Prendre soin de soi

Généralement, lorsque vient le moment des vacances, le corps est vidé de toute énergie. L’aspiration la plus forte est de se reposer, de retrouver un rythme plus humain, de se changer les idées … C’est en quelque sorte, une période de convalescence qui permet au corps et à l’esprit de se régénérer. Ça fait du bien ?

Le problème est de savoir comment garder les bienfaits le plus longtemps possible après la reprise.

Il n’y a pas 36 chemins à prendre. Il n’y en a qu’un : celui de prendre soin de soi.

Ecrit, cela semble très simple. Mettre en pratique est un peu plus compliqué.

Les symptômes d’un manque de vitalité ou si vous préférez de perte d’énergie sont simples à diagnostiquer : Les fins de semaines ne permettent plus de récupérer de la fatigue accumulée durant la semaine. – La moindre frustration prend des proportions incroyable – Les désagréments issus de l’environnement deviennent difficiles à supporter – La sensibilité réagit à la moindre perturbation …

Si tous les symptômes sont réunis, alors oui, il devient difficile, voir presque impossible de prendre soin de soi. Il faut donc agir avant l’apparition des symptômes.

Prendre soin de soi implique que vous restiez en vigilance maximum au niveau de tout ce qui peut vous vitaliser, vous faire du bien.

La vitalisation est, tout au long de l’année, très importante. Elle vous permet de garder votre niveau « Energie » au maximum. Reste à découvrir ce que cela implique dans votre réalité de vie.

Voici quelques pistes :

  • Mettre dans vos priorités des activités qui vous passionnent.
  • Donner plus de temps et d’espace pour des moments de convivialité avec des personnes qui vous ressemblent.
  • Planifier des moments de détente dans la nature, une salle de sport, et pourquoi pas une salle de cinéma ou un musée ou encore un spectacle au minimum une fois par mois.
  • Recentrer ce qui vous apparaît comme essentiel pour un bon équilibre dans votre vie.

J’en suis consciente, ces pistes peuvent vous paraître être bonnes pour les autres, pas forcément pour vous. Des excuses en cascade peuvent fuser : Mais comment prendre plus de temps pour moi alors que je n’ai pas une minute à y consacrer … Je suis tellement fatigué-e à la fin de la journée que je n’aspire qu’à une chose, aller me coucher … Ce serait possible si j’avais un peu plus de temps … etc.

Pourtant, entre vous et moi, est-ce que cela vous semblerait possible de privilégier 2 à 3 heures durant le week-end pour aller vous promener dans la nature ? L’automne va commencer et il y aura tellement de choses à contempler : les couleurs des feuilles, les horizons qui ont plus de reliefs, les petits fruits ou les champignons à récolter …

Est-ce que cela vous semblerait possible d’organiser, une fois par mois, une rencontre avec des amis-es pour un petit repas, un apéro …

Est-ce que cela vous semblerait possible de mettre dans votre agenda des espaces temps dans lesquels vous ne feriez que ce qui vous passionne : lecture, musique, créativité, bricolage …

Est-ce que cela vous semblerait possible de perdre quelques habitudes qui sont sources de stress en les remplaçant par des choses qui vous semblent essentielles …

C’est tout cela qui va contribuer au fait que vous preniez soin de vous. A vous de trouver ce qui vous correspond le mieux, qui se conjugue parfaitement avec votre réalité de vie.

Pour conclure

Si prendre soin de vous n’est pas dans vos options de vie, je vous invite simplement à vous poser cette question, aussi souvent que possible, en tout cas à chaque fois que vous sentez avoir trop de pression sur vos épaules : « De quoi ai-je besoin, en ce moment, pour me sentir bien ? »

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article