Vivre : un chemin à parcourir

Publié le par Madeleine Moreau

Mon mari avait une grand-maman extraordinaire. Avec des mots simples, elle donnait une réponse aux questions existentielles.

Voici comment elle lui a montré que nous étions sur terre pour un temps : Elle a pris un centimètre, l’a posé devant elle. En lui montrant le premier centimètre, elle lui a dit que cela représentait le moment de sa naissance. Elle lui a montré ensuite tout le chemin qu’elle avait déjà parcouru, plus de 70 petites cases. Il en restait 30, mais elle ne savait pas combien de cases elle avait encore devant elle. Mais elle savait qu’un jour, elle arriverait à la fin de son chemin, et là, elle s’en irait pour découvrir une autre vie. Elle lui a dit : « Regarde, j’ai déjà fait tout ce chemin, il m’en reste encore un peu, mais c’est beaucoup plus court et se sera toujours plus court ».

Où vous situez-vous ?

Vivre implique ce chemin à parcourir, plus ou moins long. Au fur et à mesure que nous avançons, nous nous approchons d’un but que nous aimerions voir se reculer au fil des années.

Pas très optimiste tout ça, penserez-vous !

Oui et non …

A quelle page ouvrez-vous votre journal le matin ? Généralement, la réponse est : la page mortuaire … et là, vous voyez le nom de personnes plus jeunes que vous, d’autres qui sont centenaires, à certains moments un nom que vous connaissiez … et vous réalisez que la fin du chemin peut survenir à n’importe quel moment.

C’est la raison pour laquelle cet article va prendre une résonnance plus positive.

Revenons à la mesure de la grand-maman. Quand elle montrait à son petit-fils le chemin représenté en cm, elle laissait percevoir ce qui pouvait être encore la route à parcourir … elle montrait surtout, tout le chemin déjà parcouru. Un chemin balisé par des joies, des difficultés, des étapes, des épreuves. Elle montrait ce qui avait été construit, ce qui c’était défait.

Si l’on regarde ce qui peut rester, qu’est-ce que cela apporte ? Pas grand-chose, si ce n’est qu’on avance, irréductiblement, vers le moment qui marquera la fin. En revanche, si l’on regarde le chemin déjà parcouru, alors plein de choses reviennent à la mémoire. Toutes les étapes qui se sont succédé, toutes les batailles gagnées, tous les défis relevés.

Il y a de quoi se réjouir d’avoir appris, découvert, vécu autant de choses, même si ça a été, par moment, une vraie galère.

Avec l’image de ce centimètre, vous pouvez, si le cœur vous en dit, prendre un peu de temps pour regarder le chemin de vie déjà parcouru et laisser les souvenirs vous habiter pour donner aux paysages traversés toute leur splendeur. Vous pouvez avoir une pensée pour tous les « pèlerins » rencontrés au hasard de votre marche.

Sans que ce soit une introspection à 4 sous, cet exercice risque fort de changer le regard que vous portez sur le sens de votre vie.

Vivre est un chemin à parcourir, des étapes à franchir, des obstacles à surmonter, des explorations à tenter … une véritable aventure …

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article