Un petit air de ne je sais quoi …

Publié le par Madeleine Moreau

Le développement personnel consiste à prendre soin de qui l’on est fondamentalement.

C’est une formulation qui peut induire en erreur et ne pas prendre en compte toute la globalité de notre vie.

Quelque chose ne va pas, on ne se sent pas bien, on essaie autant que possible à trouver ce qui cloche, on persévère dans un changement concernant nos attitudes ; ça ne va toujours pas …

Il y a toujours ce petit air de je ne sais quoi …

En fait, le développement personnel est un processus très complexe qui demande à se faire très proche de ce qui se passe à l’intérieur de nous tout en gardant une distance face aux mouvements qui se créent au niveau de notre sensibilité. Un processus qui part de notre intériorité, poursuit sa route vers notre extériorité pour revenir dans notre intériorité avec des données externes et internes nous permettant de mieux nous connaître, mieux nous comprendre, mieux vivre.

Je vous l’ai dit, c’est loin d’être très simple. Rien que de l’écrire, je ressens un certain vertige et j’ai bien peur que vous ayez du mal à me suivre dans cette description, même si elle me paraît très compréhensible !

la petite goutte qui fait déborder le vase

Comment ça marche ?

Yvonne (prénom d’emprunt) n’en peut plus, elle est au bout de ses forces. Elle sent qu’elle va craquer si elle ne fait pas quelque chose, si elle ne cherche pas à savoir pourquoi sa vie lui semble si compliquée, pourquoi elle n’arrive plus à se réjouir comme c’était le cas avant, pourquoi elle ressent une culpabilité tenace alors qu’elle n’a rien fait de mal, pourquoi elle a envie de tout plaquer avec quand même cette envie de tout garder.

Dire ce qu’elle vit actuellement est, au premier regard, assez facile. Elle est mariée depuis 12 ans, elle a 2 enfants qui sont adorables, elle a un travail qui lui plaît énormément … Dans le fond, tout va bien, il n’y a pas de quoi en faire toute une histoire. Pourtant, ce n’est pas génial, il y a quelque chose qui cloche, elle n’en peut plus, elle est au bord du désespoir.

Là, elle est en prise avec les mouvements de sa sensibilité.

Parce que l’on est dans une société ou il faut toujours se montrer sous son meilleur jour, elle ne cesse de se répéter à longueur de journée que tout va bien, qu’elle a de la chance puisqu’elle a tout ce qu’elle a toujours voulu et cela revient dans pour ainsi dire toutes ses phrases. Il y a tellement d’autres personnes qui vivent des situations bien pires que la sienne. Elle a de la chance, elle ne subit pas de maltraitance au sein de son couple, ses enfants grandissent bien, ils ont de bonnes notes à l’école et l’entreprise dans laquelle elle travaille se porte très bien !

Donc, oui, tout va bien … pourtant ça ne va pas du tout.

Pourquoi est-elle venue me voir ?

Parce qu’elle n’en peut plus …

Qu’est-ce qui fait qu’elle n’en peut plus ?

Elle ne sait pas, elle ne voit pas, elle cherche peut-être la petite bête là où elle n’est pas, mais elle a besoin de comprendre pourquoi elle se sent si mal, pourquoi elle ressent ce désespoir profond.

Très vite elle laisse parler son cœur et dévoile les sentiments qu’elle porte sur son mari : « Je ne supporte plus mon mari, je ne supporte plus son indifférence à mon égard, je ne supporte plus ses sorties du vendredi soir avec ses potes, je ne supporte plus de passer en deuxième, je ne supporte plus qu’il passe plus de temps avec son boulot qu’avec moi … »

Un temps de respiration, un silence, elle ajoute : « Oui, je sais, je sais très bien qu’après 12 ans, je ne peux pas espérer que ce soit encore la lune de miel, et puis, comme les enfants grandissent, il a moins besoin d’être présent à la maison pour m’aider dans l’éducation … »

Un petit air de je ne sais quoi … Autrement dit, je ne sais pas ce qui cloche, mais ce qui est sûr, c’est que je n’en peux plus de vivre comme ça !

La complexité dont je vous parlais au début n’est pas très visible. Au contraire, tout semble clair et net : Yvonne traverse une crise au sein de son couple, cela ne fait aucun doute, pas besoin de lire entre les lignes.

C’est une réalité en ce qui concerne son émotion brute.

Dans son intériorité, elle vit très mal ce sentiment de ne plus être aussi précieuse qu’elle ne l’était il y a encore quelques mois.

Intérieurement, une colère, une rancune suivie d’une culpabilité qui prend naissance dans le fait de ressentir ces émotions négatives sont bien réelles.

Comment porté un regard de compréhension ?

Dans ce petit air de je ne sais quoi se cache une autre réalité qui ne pouvait être perçue dans une première approche, vous la découvrirez dans le prochain article.

A bientôt.

Merci beaucoup de partager cet article autour de vous

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+. Si vous l'avez trouvé constructif, bien sûr !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article