Ce que vous vivez lorsque vous êtes dans un groupe

Publié le par Madeleine Moreau

Avez-vous fait votre liste ? (Ce que je vous proposais de faire dans le dernier article). Vous pouvez la reprendre et ajouter les groupes qui ont été, par le passé, importants pour vous.

Ce qui fait notre force est la combinaison entre ce que nous sommes et ce que sont les autres

Avant de continuer, je vous propose de visualiser la structure d’un arbre. Une structure qui commence au début de votre vie.

Il y a les racines. Elles sont plus ou moins enracinées dans la terre, la terre sur laquelle vous vivez. Il y a le tronc qui représente votre intégration dans le milieu, ou les milieux, qui vous situe en tant qu’être humain. Viennent ensuite les branches. Elles apportent à votre arbre un équilibre, une harmonie d’ensemble, une structure dense ou légère. Chaque branche naissant à partir du tronc pourrait représenter un groupe que vous côtoyez ou dans lequel vous êtes actif/ve. Et, chaque branche continue, tout au long de votre vie, à se diviser, donnant forme à d’autres branches, d’autres ramifications.

Votre première branche pourrait représenter le premier groupe dans lequel vous avez été immergé, le groupe familial constitué de vos parents, frère/s et-ou sœur/s, la 2ème l’environnement éducatif qui comprend l’école, les premiers engagements : sport, musique, danse, chant … et ainsi de suite, jusqu’à aujourd’hui, chaque groupe ayant une identité différente donnant naissance à une nouvelle branche.

Certaines branches restent solides, que vous soyez encore dans le groupe de départ ou que vous vous soyez éloignés, elles sont encore et continuent d’être irriguées de sève. D’autres ont séché, elles sont encore visibles mais restent suspendues comme un souvenir lointain. Il y a les marques des branches qui se sont cassées et les raisons peuvent être multiples : une séparation, une tempête, un conflit non résolu, un changement important, etc.

Si vous en avez envie, vous pouvez, à partir de votre liste, dessiner cet arbre.

Nous allons voir maintenant 3 choses importantes qui vont être vitales pour donner à chaque branche les bourgeons qui donneront des feuilles ou des fruits à votre arbre. Ces 3 choses sont : vos aspirations, vos besoins, vos valeurs.

Vos groupes actuels

Je vous invite à reprendre votre liste et nous allons regarder ce qu’il en est pour vous aujourd’hui.

  • Dans un premier temps, essayez de regarder quelles aspirations vous ont guidé pour rejoindre chaque groupe.

Le terme « aspirations » ne vous parle pas ? Vous éprouvez quelques difficultés à les trouver ?

Pas de problème, vous pouvez détourner le terme et le remplacer par ce que vous avez envie de donner de vous, parce que, vous en avez le potentiel.

Je vous donne un petit exemple : Supposons que vous ayez un groupe « copines ». Pourquoi êtes-vous ou faites-vous partie de ce groupe ? L’aspiration pourrait se traduire ainsi : Nous avons des points d’intérêts communs. Ces points d’intérêts, vous aimez en parler, les partager, les vivre. Plus profondément, vous aspirez à concrétiser quelque chose qui vous ressemble et vous assemble. Participer, être ensemble n’est pas un poids.

Si vous êtes dans un groupe, vous avez, sans aucun doute, des besoins qui attendent d’être satisfaits.

  • Quels besoins sont satisfaits ?

Pour répondre à cette question, il vous faut percevoir les besoins que vous avez face au groupe. Il y a des groupes que vous n’avez pas vraiment choisis, je pense au groupe que peut représenter une « belle-famille ». C’est un groupe qui est venu se greffer se greffer sur votre arbre. Cela ne veut pas dire que vous ne ressentez pas de besoins.

Si je reprends mon exemple : Mes besoins pourraient si dire ainsi : Avoir confiance, vivre avec plus de confiance en moi, partager ce qui me semble important, ne pas me sentir jugée, ne pas ressentir la solitude, me sentir utile, etc.

Si vous « tombez » sur une branche morte (le groupe n’existe plus) ou sur une branche cassée (vous avez quitté le groupe et rompu les relations qui existaient alors), vous pouvez vous interroger sur ce que vous avez déployé ou pas réussi à déployer dans ce groupe, ainsi que les besoins qui ont trouvé satisfactions et les besoins qui n’ont pas été entendus.

Voyons maintenant la 3ème chose, à savoir vos valeurs.

C’est quelque chose qui peut échapper à la conscience.

Supposons que vous ayez en vous ces valeurs : intégrité, accueil, équitabilité, partage … vous ne rejoindrez pas un groupe qui va à l’encontre de ce qui est si important pour vous. Vous rechercherez des groupes qui ont une certaine résonnance avec vos valeurs.

  • Dans les groupes dans lesquels je me vis aujourd’hui, et dans les groupes du passé, qu’est-ce qui m’a attiré ?
  • Quelles sont les valeurs que ce groupe a permis de déployer ou de découvrir ?

Lorsque vous aurez terminé ces exercices, pourquoi ne pas prendre un moment pour ressentir la vitalité de la sève de vie qui coule en vous ?

Je vous retrouve prochainement, nous verrons les phénomènes importants de la vie en groupe.

Bon travail et à bientôt.

Vous trouvez ce blog intéressant ?

N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Publié dans coaching relations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article