Membre actif ou membre passif ?

Publié le par Madeleine Moreau

Nous avons vu, dans le précédent article, l’importance de prendre sa place dans les groupes.

Aujourd’hui nous allons aller un peu plus loin dans la réflexion.

Dans un groupe, chaque membre a sa propre couleur qu'il marie aux autres

Je fais partie, depuis quelques années, d’un groupe. Dans la salle, il y a un tableau avec l’organigramme : la composition du comité, les membres. Ceux-ci sont partagés en deux catégories, il y a les membres actifs et les membres passifs. Les membres actifs, ce sont ceux qui participent aux rencontres, à l’assemblée générale, aux diverses manifestations. Les membres passifs soutiennent simplement l’existence du groupe, cela veut dire qu’ils paient leurs cotisations !

Peut-on dire que ces derniers font partie d’un groupe ? Ben oui, du moins au niveau de leur porte-monnaie, ce qui est appréciable …

Vous le devinez, ce n’est pas tout à fait ainsi que je perçois la notion : faire partie … je dirais plutôt : soutenir !

Faire partie d’un groupe présuppose qu’il y a, à un moment ou un autre, un engagement au sein de la structure. Cet engagement est tout d’abord personnel, il se fait par la suite un service proposé dans la vie du groupe. Prenons par exemple, une famille reconstituée avec des enfants issus des deux partenaires. Si les parents et les belles-mères ou beaux-pères ne s’engagent pas dans l’éducation des enfants n’ayant pas leur ADN, il y aura, à coup sûr, des tensions, un conflit. Donc, l’engagement joue un rôle essentiel.

Voyons maintenant ce qu’il en est pour vous dans vos groupes.

  • Quelle est votre part de participation – votre engagement – avez-vous dans vos groupes ?
  • Qu’est-ce que cela vous apporte et qu’est-ce que cela apporte au groupe ?
  • Avez-vous une certaine influence dans le groupe : face aux objectifs visés, le respect des valeurs partagées, la responsabilité de chaque membre, l’élaboration de projets, etc …  Quelle influence ? Si vous n’en avez pas, comment définiriez-vous votre engagement ?
  • Si vous vous sentez être un membre passif, qu’est-ce qui vous empêche de vous engager plus ?

Cet exercice peut vous conduire à prendre conscience de certaines difficultés qui vous empêchent de réellement exister au sein du groupe. A vous de les cerner avec précision pour progresser dans votre vie.

La peur de s’engager peut s’ancrer dans le manque de confiance en vos potentialités ou capacités, au fait que vous n’avez pas trouvé votre place, la crainte de prendre la parole et défendre vos pensées, le regard que vous portez sur vous, comme le regard que vous pensez que les autres portent sur vous, une dépendance vis-à-vis d’une ou plusieurs personnes du groupe que vous ne voulez pas décevoir … autre chose.

Si vous repérez ce qui vous empêche de vous engager véritablement, vous pouvez commencer à travailler sur la cause. L’aide d’un regard extérieur et neutre peut grandement vous aider, pensez-y.

Je vous souhaite de faire de belles découvertes. Dans le prochain article nous verrons comment la domination, l’emprise peuvent être de véritables entraves vous empêchant de prendre votre place et de vous engager dans un groupe.

A bientôt.

Vous trouvez ce blog intéressant ?

N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Publié dans coaching relations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article