Un lien avec l’invisible

Publié le par Madeleine Moreau

Spiritualité - étoiles
Quand l'invisible devient visible

Nous roulions le long de la vallée pour nous rendre à la fête du froid.

Le lac totalement gelé allait être éclairé par des milliers de bougies, donnant au paysage et à la nuit un spectacle grandiose.

Les étoiles commençaient à briller dans le ciel.

Mon petit-fils, âgé de 6 ans me demande : « Grand-maman, tu vois cette étoile qui brille ? »

Je regarde, au travers du parebrise le ciel, à la recherche de l’étoile. Je la vois et lui dit : « Oui, elle est là. Tu sais comment elle s’appelle ? »

« C’est l’étoile du berger. Dessus, il y a un berger. Pas un berger comme les autres. Il est là parce que son travail c’est d’allumer tous les soirs toutes les étoiles sans en oublier une ! C’est beaucoup de travail. Il faut que toutes les étoiles soient allumées. Comme ça, l’étoile où habite grand-maman je peux la voir, et aussi l’étoile où est allé Rouky (son chat), je peux la voir aussi. Le berger, il est important. »

Une chaleur est alors montée dans mon cœur. Comment ce petit bonhomme avait-il trouvé cette explication au ciel étoilé ? « Personne, je le sais, c’est tout ! »

Spiritualité

Pourquoi est-ce que je vous raconte cette histoire ?

Tout simplement parce qu’elle introduit merveilleusement bien le thème d’aujourd’hui.

Quand on emploie le mot « spiritualité », on pense automatiquement à « religion », « croyance », « bon dieu » … et on passe à autre chose parce que, ce mot, met mal à l’aise, parce qu’on ne sait pas trop quoi dire, parce c’est devenu, non pas tabou, mais pas loin …

Wikipédia nous donne cet éclairage :

La notion de spiritualité (du latin ecclésiastique spiritualitas1) comporte aujourd'hui des acceptions différentes selon le contexte de son usage2,3. Elle se rattache conventionnellement, en Occident, à la religion dans la perspective de l'être humain en relation avec des êtres supérieurs (dieuxdémons) et le salut de l'âme. Elle se rapporte, d'un point de vue philosophique, à l'opposition de la matière et de l'esprit (voir problème corps-esprit) ou encore de l'intériorité et de l'extériorité4.

Elle désigne également la quête de sens, d'espoir ou de libération et les démarches qui s'y rattachent (initiationsrituelsdéveloppement personnelNouvel Âge)5. Elle peut également, et plus récemment, se comprendre comme dissociée de la religion ou de la foi en un Dieu, jusqu'à évoquer une « spiritualité sans religion » ou une « spiritualité sans dieu »6,7,8.

Elle désigne parfois des aspects esthétiques dans la littérature9.

Le raisonnement de mon petit-fils devient ainsi un merveilleux reflet de la spiritualité qui l’habite. Sa grand-maman, du côté maternel, est décédée alors qu’il avait un peu plus d’une année, son chat alors qu’il avait 4 ans. Il serait facile de dire qu’il n’en a pas un souvenir brûlant … Et pourtant !

Un jour, alors que nous étions dans une église, il me dit : « Je veux aller allumer une bougie pour grand-maman ». Chose que nous faisons. Cela fait, il me fait sortir de l’église et me demande d’y entrer à nouveau. « Maintenant, je veux allumer une bougie pour Rouky ». Je suis surprise. « Mais pourquoi veux-tu allumer deux bougies ? Pourquoi tu m’as fait sortir et revenir ! », « Mais parce que Grand-maman est sur une étoile, Rouky sur une autre étoile et il faut sortir pour que les deux puissent voir la bougie que je leur ai allumé ! »

Un autre aspect de la spiritualité, dans son innocence, qui est déjà présente. Sa manière, très personnelle et non guidée par le raisonnement des adultes de rendre visible un lien invisible.

Parce que, dans le fond, c’est cela la spiritualité : un lien qui, en soi, devient visible et demeure invisible pour les autres.

C’est un lien transcendant : Dieu, Jésus, Allah, Bouddha … un lien à une valeur, à la nature, à l’espace … un lien à une entité, une philosophie … à quelque chose qui nous dépasse, nous devance, guide et oriente notre vie.

Un lien qui peut se révéler très tôt dans la vie ou beaucoup plus tard. La traversée d’une épreuve, la perte de sens, la recherche d’une réponse aux questions existentielle, bien souvent nous ouvre à cette dimension de Transcendance.

Vient alors cette sensation qu’il y a, dans la vie, autre chose de bien plus grand, qui nous dépasse, nous accompagne, nous permet de nous sentir faire partie d’un tout sans pouvoir vraiment l’expliquer …

Qu’en est-il pour vous ? Je vous propose cet exercice :

  • Avez-vous déjà ressenti cette sensation qu’il y a, dans votre vie, quelque chose de plus grand que vous, qui vous guide, vous oriente ?
  • Comment nommez-vous cette sensation ?
  • Qu’est-ce que cette expérience apporte dans votre vie ?
  • Aujourd’hui, où vous situez-vous dans ce secteur de la vie spirituelle ? (cf la roue de la vie)

Si vous éprouvez quelque difficulté à répondre à ces questions, je vous invite à lâcher prise face à tout ce qu’on a essayé de vous faire comprendre, à tout ce que l’on vous a dit sur la foi, sur la religion, car, comme vous l’avez compris, votre spiritualité va beaucoup plus loin.

Je suis persuadée qu’il y a, en vous, une spiritualité bien présente. Elle vous est personnelle, elle vous est intime et vous pouvez, dans votre vie, rendre visible ce qui est invisible pour les autres.

C’est ce que je vous souhaite de tout cœur.

A bientôt.

Vous trouvez ce blog intéressant ?

N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Publié dans coaching croissance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article