Ondes sensibles

Publié le par Madeleine Moreau

Notre sensibilité n'est jamais lisse !

Tout est calme. Soudain, il y a un mouvement qui se produit. Les herbes frétillent, les feuilles émettent un son léger de bruissement, l’eau se présente avec des bleus différents qui forment des rubans satinés. Ce n’est pas le vent, à proprement parler, c’est juste une légère brise qui vient bousculer le calme apparent.

Vous avez, sans doute, observé ce phénomène.

Savez-vous que cela se produit également en vous ?

On pense alors à nos émotions, nos sensations, nos sentiments ou encore nos humeurs. Quatre mots qui se ressemblent, sont complémentaires et qui ont, chacun, une définition propre.

Pas évident de mettre le bon terme sur ce que nous vivons intérieurement.

Je me souviens des premiers stages que je suivais. Il était question, pour nos analyses, de cibler une sensation et de la suivre pour qu’elle nous livre tout son contenu.

Pour moi, c’était du chinois.

Il m’a fallu des années pour entrer dans une perception affinée de ce qu’est une sensation car tout se mélangeait : la sensation me faisait vivre des émotions qui disparaissaient dès que j’essayais de les toucher, je me sentais remplie d’un sentiment de ne pas y arriver, ce qui me faisait vivre d’autres émotions et d’une humeur paisible je me retrouvais dans une humeur de panique. Pas la panique qui traduit une peur, mais cette panique que je vivais enfant lorsque le brouillard venait cacher l’horizon. Alors, je mettais des mots sur ce que je ressentais, des mots qui construisaient mon analyse. Je peux vous confier, aujourd’hui, il m’arrive de sourire lorsque je relis mes premières analyses … mon dieu, qu’il était haut mon besoin de me sécuriser !

Vous pourriez vous dire que ce n’est pas important de faire la différence entre ses termes, de savoir ce qu’ils veulent dire.

Je suis tout à fait d’accord avec vous. Cependant, si votre curiosité se met en route, vous allez découvrir, dans les prochains articles, comment nos ondes sensibles jouent un rôle important dans notre vie.

Si vous voulez être libre de vos

émotions, il faut avoir la

connaissance réelle, immédiate, de

vos émotions.

Arnaud Desjardins

Les émotions … nous allons commencer par elles car ce sont les plus faciles à détecter et, autant le dire, leur gestion peut s’avérer ardue si nous les refoulons ou si nous les canalisons.

A très bientôt.

Vous trouvez ce blog intéressant ?

N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article