Votre regard se porte-t-il devant ou derrière ?

Publié le par Madeleine Moreau

Il peut être important de regarder ce que nous laissons derrière nous pour pouvoir avancer sereinement

Titre énigmatique … Je veux, bien sûr, parler du regard que vous portez sur votre vie.

Pour aller droit au but, lorsque vous parlez de vous, de votre vie, qu’est-ce qui a le plus de poids ? Votre passé ? Ce que vous avez vécu, auriez aimé vivre, n’avez pas pu vivre … ; De ce que vous vivez actuellement ? Ou du futur ? Qu’il soit proche ou lointain, cela va sans dire !

Certaines personnes, lorsqu’elles parlent de leur vie, ne cessent de revenir sans cesse sur leur passé, sur ce qu’elles ont vécu, sur ce qu’elles regrettent, sur ce qui était … et ont beaucoup de peine à parler de leur vie présente, de leurs espérances pour demain …

C’est un peu comme si leur regard était fixé sur le rétroviseur avec une impossibilité de regarder devant elles ou tout simplement sur leur aujourd’hui.

Il est très difficile de leur dire qu’il serait bon qu’elles tournent la page, de les inviter à regarder devant elles plutôt que derrières elles, de leur dire que la vie continue et qu’il faut arrêter de ressasser les choses du passé.

Ces choses du passé, il est bon d’y revenir et même nécessaire si vous êtes dans un travail d’introspection, dans une thérapie ou un accompagnement et que vous désirez retrouver les pièces du puzzle de votre vie pour mieux vivre votre aujourd’hui.

Entre deux rendez-vous, l’essentiel est d’écrire la suite de votre livre de vie, c’est-à-dire, de regarder l’horizon et de vous mettre en route vers ce qu’il peut vous permettre de découvrir.

Et si, durant cet été, vous décidiez de regarder votre vie en vous projetant sur l’horizon qui est devant vous ?

Bien sûr, cela n’enlèvera pas tous les soucis que vous portez, ne changera rien à votre réalité présente, ne vous guérira pas de tous vos maux. Essayez, que risquez-vous ?

A bientôt.

Vous trouvez ce blog intéressant ?

N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article