Connaissez-vous l’effet velcro ?

Publié le par Madeleine Moreau

Le velcro ... comment ça marche ?

Qui n’a jamais pesté contre une bande de velcro qui vient s’attacher aux vêtements, et, justement sur ceux que vous aimez le plus !

Le velcro, c’est une invention formidable. Plus besoin de nouer, de chercher le bouton qui a décidé d’aller voir ailleurs.

Dans notre tête, il y a longtemps que l’effet velcro existe. Autant dire depuis toujours. C’est tellement normal que nous n’y pensons pas, que nous n’y faisons pas attention. Comme son double dans la vie quotidienne, il arrive qu’il vienne s’accrocher à nous.

Vous vous demandez de quoi je parle.

C’est tout simple et je vous l’explique en quelques phrases.

Pour cela, il vous faut venir aux idées géniales qui surgissent à l’improviste. Vous savez, ces choses auxquelles, soudain, vous vous mettez à penser et qui reviennent régulièrement, sous des formes différentes, des reliefs différents, tout en gardant la forme originelle. Vous vous réveillez au milieu de la nuit et dans votre tête, cette idée que vous avez eue est à nouveau là et elle ne vous lâche plus, vous obligeant à refaire votre monde, à trouver comment la réaliser, comment la mettre en œuvre, jusqu’au moment où le sommeil revient. Et, au matin, alors que vous émergez tout juste d’une nuit qui vous a semblé agitée, hop, elle est à nouveau là, toujours aussi tenace. Mais vous devez vous lever, partir au travail, commencer vos activités. Vous secouez la tête, comme si vous vouliez vous en débarrasser. Elle lâche prise, mais, c’est sûr, elle reviendra bientôt, elle trouvera bien le moyen de se rappeler à vous. Pensez-vous que c’est par hasard que vous tombez, au cours de la journée, justement sur un article qui parle de ce qui vous poursuit. Vous entendez une discussion ou un documentaire qui traite du sujet en question. …

Vous vivez l’effet velcro.

Faut-il y prêter un peu plus d’attention ou vous en débarrasser par tous les moyens ?

Bien sûr, vous pouvez prendre une paire de ciseau et couper dans la bande velcro pour ne plus être accroché par son effet. Vous pouvez aussi y prêter un peu plus d’attention et regarder pourquoi elle vient s’accrocher à vous, à tout moment, même lorsque vous n’avez qu’une envie : dormir !

L’effet velcro n’est pas le fruit de votre imagination, ce sont les pensées que vous nourrissez qui peuvent se présenter comme des fruits prêts à être cueillis.

Généralement, celui-ci se met en place lorsque vous devez faire face à une problématique, simple ou compliquée.

Un exemple ? Ok, c’est bientôt la reprise scolaire. Vous avez un enfant qui a des difficultés à avancer dans une matière et vous vous demandez comment vous pouvez l’aider, ce que vous pouvez faire de plus. Inconsciemment, vous avez, en vous, les ressources nécessaires pour le faire. Mais comme c’est inconscient, encore faut-il que cela devienne conscient … Vous êtes d’accord jusque-là ? Tout ce qui se trouve dans votre inconscient va venir petit à petit à la lumière, par des chemins différents, des solutions possibles qui vous semblent erronées, des suggestions qui vous sembleront être possible à condition que vous les preniez au sérieux.

Si vous n’avez pas d’enfant qui va reprendre le chemin de l’école, l’effet velcro peut très bien survenir au moment où vous vous demandez comment vous pourriez agencer autrement votre espace de travail, faire de la place dans vos placards, changer votre mobilier, faire l’achat d’une nouvelle voiture, etc …

En bref, à chaque fois que vous vous bloquez devant une problématique.

Maintenant que vous savez le pourquoi de ces pensées qui reviennent sans cesse, vous savez que vous pouvez en faire quelque chose : couper pour ne plus y penser, accepter que ce qui se trouve dans l’inconscient devienne conscient. A vous de jouer avec cet effet velcro.

A bientôt.

Vous trouvez ce blog intéressant ?

N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article