Quand le réel vous invite à changer vos plans

Publié le par Madeleine Moreau

Nous voici déjà au temps de l’Avent.

Depuis quelques années, je vous proposais, durant ce temps de l’Avent, d’ouvrir chaque jour une fenêtre dans votre intériorité. Nombreuses sont les personnes qui m’ont témoigné les bienfaits de cette visite journalière.

Cette année, point de calendrier. C’est comme ça, même si j’y pensais depuis quelques semaines. Il faut dire que le réel m’invite à changer mes plans, à mettre mes priorités dans d’autres secteurs.

Je ne sais pas pourquoi les gens ont une certaine idée ayant un rapport avec l’image d’une profession. Un médecin n’est jamais malade … et si par malheur votre rendez-vous est annulé parce qu’il est malade, vous ne comprenez pas ! Un boucher ne mange pas végétarien … et si vous entendez l’un d’eux dire qu’il a réduit drastiquement sa consommation carnivore, vous ne le croirez pas ! Un psychologue ou un coach de vie n’a pas de problèmes dans la vie … il ou elle a tellement travaillé sur sa personnalité que rien ne peut lui arriver !

C’est dans cette dernière catégorie que je me situe. Il est vrai, dans mon entourage, on me donne cette auréole que je suis, que je devrais, être apte à traverser tous les obstacles, à franchir toutes les barrières … je suis celle qui peut gérer toutes les difficultés. Un cliché, rien de plus.

Le réel m’oblige à revoir mes priorités

Comme vous, je suis une personne qui vit des émotions, qui peut se sentir bien et mal, qui peut se sentir dépassée par les événements, qui ne sait pas trop comment agir ou réagir dans certaines situations. Vous l’aurez compris, même pour une pro du système psychologique, la vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Depuis le mois de septembre, mes priorités – celles que je me mettais – se sont retrouvées chamboulées. Dans ma tête, je pensais que j’allais faire face à une situation qui s’avérait difficile. Rapidement je me suis rendu compte qu’elle allait être beaucoup plus que ce que je pensais. Dans la réalité, cela ne se passe pas comme je l’imaginais. J’observe combien l’imaginaire et le réel peuvent être différents. J’imaginais un pont solide, je me retrouve sur une passerelle brinquebalante qui bouge à chaque courant d’air et que je dois traverser jour après jour.

Un décès prévisible depuis longtemps, une mise en institution médicalisée, un appartement à remettre, les tracasseries administratives … rien de catastrophique me direz-vous … surtout pour une coach de vie qui donne justement des formations sur cette étape de vie !

Il n’y a qu’à …

Bon, c’est vrai, c’est ce que je pensais. Il n’y a qu’à … prendre les choses comme elles viennent, se réserver du temps pour soi, ne pas faire ne montagne de ce qui est devant soi, s’entourer de gens compétents, continuer de prendre soin de soi …

C’est le bon sens !

Sur papier, tout est parfaitement organisé. Dans le réel, tout peut se désorganiser rapidement et partir en cacahouète. Il y a des délais à respecter, qu’ils soient administratifs ou autres. Il y a une réalité qui peut être déroutante. Il y a des choses auxquelles on n’a jamais pensé et qui prennent des proportions imaginables. Il y a les limites personnelles qui s’avèrent plus fragiles que la perception préalable. Il y a la fatigue émotionnelle qui va plus vite que la fatigue physique.

Tout cela mis bout à bout fait, qu’il y a un moment où la seule chose à faire est de revoir ses priorités.

Parce que, chaque jour continue de contenir 24h, chaque semaine ayant toujours 7 jours, j’ai repris mes priorités. J’ai pris conscience que le cumul des événements à gérer n’étaient pas compatibles avec le réel. Et, comme un événement peut en cacher un autre, il est de bon sens également, de se garder une petite plage pour le traiter s’il survient.

Un événement peut en cacher un autre … c’est ce qui est arrivé. Normalement, une mise en institution médicalisée est un acte définitif. Normalement … sauf lorsque la personne ne correspond pas aux critères définis par les nouvelles normes d’entrée dans un home. L’événement qui survient alors et qu’il faut trouver un appartement protégé – rapidement – pour la personne concernée, ce qui fait que les cartons qui étaient prêts à partir pour des associations d’entraide sont à ouvrir pour récupérer ce qui est nécessaire à une nouvelle installation résidente. Du travail presque à double … j’enlève le presque.

La question a été : « M’est-il possible de me garder 1h par jour pour écrire un article ? » La réponse, évidemment, est négative si je veux prendre ma passerelle chaque jour.

Dans les autres priorités, il y a des engagements fixés depuis longtemps. J’en ai gardé, j’en ai reporté. 24h par jour, 7 jours par semaine !

Les fêtes de fin d’année sont importantes. Elles permettent de se retrouver en famille, de partager, de vivre des temps de rencontre et, cela va avec, d’avoir la force de les préparer. Cette année, j’ai regardé ce qui était possible et comment définir mes priorités.

Vous voyez, pour moi aussi, le réel m’a demandé de revoir mes priorités, d’élaborer d’autres plans pour les semaines à venir.

Pensez chaque matin à ouvrir une fenêtre dans votre cœur

Il n’y aura pas, sur mon blog, une invitation journalière pour ce temps de l’Avent. Mais, pourquoi ne pas le faire pour vous ? Je veux dire, pourquoi ne prendriez-vous pas le temps, chaque matin, jusqu’à Noël, de vous habiller intérieurement avec une pensée positive ou une pensée qui vous permette de vous tourner vers la vie ?

C’est quelque chose que vous pourriez vous proposer, qu’en pensez-vous ?

Chaque matin, prendre quelques minutes pour ouvrir une fenêtre dans votre cœur et percevoir au-delà de ce qu’est votre réel d’aujourd’hui un horizon qui s’ouvre sur ce que vous recherchez profondément.

C’est ce que je vous souhaite. A bientôt.

Vous trouvez ce blog intéressant ?

N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 11/03/2020 17:47

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.