On ne joue pas avec le feu …

Publié le par Madeleine Moreau

Le déconfinement s’annonce sur notre vieux continent.

Il faut y aller doucement, tout doucement, même s’il y a urgence …

L’envie de reprendre le cours de sa vie comme avant, de rattraper le temps perdu, de retrouver toute sa liberté est bien présente.

Tout ira lentement, pas après pas, mois après mois …

Comment comprendre que tout aille si doucement alors qu’une stabilisation se fait plus visible ?

L’OMS est claire là-dessus : Il faut à tout prix éviter une deuxième vague qui serait encore plus meurtrière.

Meurtrière au niveau des vies humaines mais pas seulement … au niveau de nos économies, de notre croissance aussi bien individuelle que mondiale.

Cela, n’importe qui peut le comprendre, mais … parce qu’il y a toujours un mais … pourquoi y aller par palier ?

« Allons-y et on verra bien après, de toute façon, si une deuxième vague arrive on sera toujours dans le même bateau, alors, autant profiter tout de suite du calme qui s’annonce … » c’est l’argument que j’ai entendu cette semaine !

Si c’est ce que vous pensez également, lisez ce que j’en déduis … ceci grâce à un dialogue avec un ancien pompier :

Imagine-toi que ta maison est en feu.

Tu vois arriver les pompiers.

Les lances sont mises en action. Des tonnes d’eau se déversent sur les flammes.

Une fumée âcre et toxique envahit le quartier. L’incendie dévaste tout. Vient le moment où les flammes sont étouffées.

On vient t’annoncer que l’incendie est maîtrisé.

Bien sûr, tu auras envie de te précipiter dans ta maison pour voir s’il y a quelque chose qui a résisté à la violence du feu.

Tu ne pourras pas.

Les pompiers vont interdire l’accès pendant plusieurs jours. Ils vont te dire qu’ils sont obligés de sécuriser le lieu. Des experts viendront et évalueront la solidité des murs restés debout.

Tu regarderas le désastre depuis le trottoir d’en face, ne sachant pas si un jour tu pourras reconstruire.

La peur, le doute, la colère, l’incompréhension, autant d’émotions qui se bousculeront en toi et que tu devras affronter tout en te demandant comment tu vas reconstruire ce qui s’est détruit.

Tout cela est normal, dans l’ordre des choses.

Ce n’est pas parce que le feu est éteint qu’il n’y a plus de danger. Un redémarrage est toujours possible, un mur risque toujours de s’écrouler, une poutre de la toiture peut céder.

Les pompiers, les experts, vont continuer une surveillance, le temps qu’il faudra !

On ne joue pas avec le feu, on le maîtrise autant que possible, on permet un début de reconstruction – ou de démolition – lorsque tout danger est écarté !

Le Covid19 est à l’image d’un gigantesque incendie qui s’est propagé sur toute la planète.

Le feu semble maîtrisé en bien des endroits, il fait encore rage à d’autres endroits. Il peut repartir s’il n’y a pas cette vigilance demandée par les experts.

Ce qui est en notre pouvoir, c’est :

Prendre soin de soi et des autres …

A bientôt …

Spécial coronavirus

« Si cette image vous a parlé, pourquoi ne pas la partager à votre tour à une personne que vous aimez ?

Vous pensez à quelqu’un ? Pourquoi ne pas lui transmettre ce message ?

Qui sait, vous pouvez peut-être éclairer sa journée »

Publié dans Faire une pause

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article