Si ça devient trop lourd …

Publié le par Madeleine Moreau

La période que nous vivons n’est pas facile. Pour certaines personnes, les semaines qui s’enchaînent entraînent une usure émotionnelle difficile à contenir.

D’un jour à l’autre, il a fallu apprendre à travailler depuis la maison, arrêter tous les engagements qui permettaient de s’évader du stress. Pour les familles, en plus du travail, les enfants privés de l’école et le pire : éloignés de leurs copains. Pour les proches aidants, plus de structure pour pouvoir respirer un jour dans la semaine.

Une période de bouleversements à tous les niveaux.

Il faut faire avec, il n’y a pas le choix. Il faut se lever chaque matin, avancer dans la journée, dans la semaine, sans savoir quand tout reviendra à la normale.

Il faut tenir, il faut se retenir, surtout ne pas craquer …

Viens le moment ou il devient difficile de retenir les larmes, de ne pas ressentir le vide sous ses pieds, de se demander combien de temps encore …

Le corps n’en peut plus, la sensibilité est à fleur de peau, les sentiments vont dans tous les sens, ce qui, en temps normal, nous retenait n’existe plus…

Que faire ?

Donnez-vous le droit de craquer, de laisser les larmes couler. Cela ne veut pas dire que vous n’arrivez pas à la hauteur ou que vous êtes faible. Cela veut simplement dire que c’est le bon moment pour lâcher ce qui devient trop lourd.

Fondre en larme n’est pas un drame. Tenir au-delà de ses forces peut conduire à un drame. Pensez-y …

Prenez soin de vous !

RESTEZ CHEZ VOUS !

A bientôt …

Spécial coronavirus

« Si cette image ou cette citation vous a fait du bien, pourquoi ne pas la partager à votre tour à une personne que vous aimez ?

Vous pensez à quelqu’un ? Pourquoi ne pas lui transmettre ce petit instant de bonheur que vous venez de vivre ?

Qui sait, vous pouvez peut-être éclairer sa journée »

Publié dans Faire une pause

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article