Un frisson dans le dos …

Publié le par Madeleine Moreau

Hier, en consultant les dernières nouvelles, je tombe sur celle-ci : 3 ans avant de se faire des bisous ?

Un frisson à parcouru de haut en bas ma colonne vertébrale.

Hé oui, tant qu’un vaccin efficace n’aura vu le jour – et pas à la fin de l’année, n’est-ce pas Mr Trump – il faudra garder ses distances et réfréner l’envie de s’étreindre et de se faire la bise.

Ce confinement aura eu en moi une découverte fondamentale : je ne suis pas très démonstrative, mais, bon sang, je suis tactile ! Faire un bisou, n’est pas anodin, c’est toute mon affection, ma tendresse que je transmets, sans avoir besoin de prononcer de longues phrases. Un bisou, c’est me donner le droit de « sentir » le lien sans déchirer la bulle de l’autre.

S’il faut attendre encore des mois et des mois, comment est-ce que je vais supporter cela ?

Il va falloir inventer, trouver le comment je peux témoigner de mon affection, de ma tendresse, de cette importance du lien …

De quoi y penser pendant cette nouvelle semaine de confinement, parce que, pour le moment, la crise sanitaire reste en place !

En attendant, et si comme moi, vous éprouvez des difficultés à ne pas faire un bisou autre que virtuel aux personnes que vous aimez …

Prenez soin de vous et des autres …

A bientôt …

Spécial coronavirus

« Si cette image vous a parlé, pourquoi ne pas la partager à votre tour à une personne que vous aimez ?

Vous pensez à quelqu’un ? Pourquoi ne pas lui transmettre ce message ?

Qui sait, vous pouvez peut-être éclairer sa journée »

Publié dans Faire une pause

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article