L’ascenseur émotionnel

Publié le par Madeleine Moreau

Rien de mieux que la crise mondiale que nous vivons actuellement pour expérimenter l’ascenseur émotionnel !

Vous vous demandez ce que je veux dire par là ?

Regardons de plus près :

Il y a quelques mois, vous pensiez que votre vie changerait après le confinement. Ben quoi, c’est vrai, vous aviez réappris à vivre en famille ou en vase-clos, vous avez fait des rangements, pensant que vous n’aviez pas vraiment besoin d’accumuler tellement de trucs inutiles. Vous avez trié vos vêtements, vous séparant de ce que vous ne mettiez plus depuis quelques saisons et clamé haut et fort que vous ne recommenceriez plus à acheter sur un coup de tête. Vous avez réinventé à votre manière le comment vivre les liens qui étaient importants pour vous. Vous avez acquis l’importance d’une nouvelle hygiène de vie.

Pendant le confinement vous avez fait le plein d’idées et de rêves dans votre tête … du moins avant que celui-ci ne devienne trop dur … Ce n’était pas si mal ce repos forcé.

L’ascenseur émotionnel s’est peu à peu mis en place. Vous avez oscillé entre : ça ne va pas durer, et, on n’est pas encore sorti de l’auberge. Vous avez écouté les infos, pris conscience que les choses ne s’amélioraient que lentement. Puis est venu le moment où les restrictions ont été levées petit à petit. Vous avez repris espoir, tout n’était pas perdu, peut-être que les vacances ne vont pas tomber à l’eau, mais l’envie de croquer à pleine dent dans la vie était là. Ascenseur émotionnel … un jour ça va, un jour ça ne va pas !

Le lendemain ou la semaine suivante, rebelote. Votre ascenseur émotionnel ne s’arrête pas. Il a fallu oser ressortir, se mêler aux autres gens, retrouver les choses laissées durant le confinement. Cette petite boutique où vous aimiez chiner la bonne affaire vous attire, mais avec tous ces gestes barrières, vous ne savez pas trop si vous allez entrer ou passer devant sans vous arrêter. La vie semble avoir repris comme avant et pourtant rien n’est pareil. Ce qui était pour vous quelque chose d’habituel, de normal, soudain … ça ne l’est plus. Un malaise existe tout au fond de vous et vous essayez de l’ignorer, mais une chose est sûre, il y a quelque chose qui vous freine. L’ascenseur émotionnel vous permet de réagir comme avant et vous oblige à vous vivre sur la défensive.

A certains moments vous vous dites que tout redeviendra comme avant, à d’autres vous percevez que ça ne se fera pas d’ici longtemps.

La vie continue, Covid 19 ou pas. Chaque jour vous apporte son lot d’informations mitigées. Les annulations de manifestations diverses continuent, les matchs ou rencontres sportives se font au goutte à goutte avec, en arrière-fond, la peur d’une contamination qui serait le signal de la 2ème vague que vous redoutez. Côté professionnel ce n’est pas mieux. Les premières faillites sont annoncées, les restaurateurs peinent à faire face à leurs obligations, les artistes restent au chômage, les boutiques ferment définitivement. Au niveau social c’est l’ascenseur émotionnel collectif.

Ça ira mieux demain

C’est ce que vous vous dites. Ça ira mieux demain ou dans un mois, dans quelques mois, l’an prochain. Peu importe les délais que vous mettez, il y aura bien un moment où ça ira mieux !

Comment, dans ce contexte, retrouver votre « verticalité » ?

Je vous propose ces quelques pistes qui sont accessible à n’importe qui, mais surtout à vous si vous vous reconnaissez dans cet ascenseur émotionnel :

  • Débranchez votre cerveau et le stress qui accompagne vos pensées. Pour cela, faites des choses qui vous permettent de penser à autre chose qu’à la situation. Je sais, ce n’est pas évident et il faut parfois faire un effort.

  • Vivez quelques heures de votre journée en mode relax. Si vous avez des obligations à honorer, allez-y en essayant de ne pas vous faire rattraper avec des pensées nocives.

  • Vivez comme si tout était normal, ce qui veut dire que vous allez observer ce que provoque en vous tout ce qui vous semble anormal, comme : ne pas faire la bise, ne pas serrer la main de quelqu’un, mettre un masque avant d’entrer dans un lieu public, vous désinfecter les mains même lorsque vous ne commandez qu’une boisson, etc. Intégrer ces nouveaux gestes comme normaux c’est … ajouter de la normalité dans ce que vous vivez.

Les bénéfices que vous pourriez recevoir

Le premier n’est pas sans incidences sur l’ascenseur émotionnel. Il va diminuer le stress et la peur que vous vivez de manière inconsciente, ce qui vous permettra de mieux respirer.

Le deuxième vous permettra de mieux ressentir qu’il y a en vous tout un espace de liberté qui vous permet d’avancer avec la crise.

Le troisième va vous donner cette envie de garder votre énergie pour ce qui vous est essentiel, ce qui vous permettra de faire face autrement aux autres problèmes auxquels vous êtes confrontés.

Prenez l’escalier et laissez l’ascenseur de côté

Vous ne pouvez rien changer à la situation que l’on vit et, en même temps, vous pouvez tout changer dans votre manière d’appréhender la situation.

Il ne s’agit pas de vivre comme si le Covid19 n’existait pas, vous l’avez bien compris !

Suivre les recommandations, les faire entrer dans la normalité de votre vie, continuer de vous protéger en protégeant les autres, voilà ce que vous pouvez changer et c’est quelque chose de grandiose.

A bientôt !

La vie après le Covid19

« Si cet article vous parle, pourquoi ne pas le partager à votre tour ?

Vous pensez à quelqu’un ? Pourquoi ne pas lui transmettre ce message ?

Qui sait, vous pouvez peut-être éclairer sa journée »

 

Publié dans Les jours d'après

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article