Ça va mal …

Publié le par Madeleine Moreau

Si la positivité permet de surfer sur la crise sanitaire, il faut bien le reconnaître, le moins que l’on puisse dire c’est que les nouvelles ne sont pas aussi mauvaises que ce à quoi on pourrait s’y attendre.

Mais que si ! Demain l’Angleterre va commencer de vacciner, les Russes ont commencé, le peuple Américain attend sans stress que la campagne de vaccination se mette en place … Des dizaines de pays de par le monde durcissent les restrictions … On disait, on croyait, on espérait que tout serait comme avant d’ici la fin de l’année, on nous dit que ce sera long, très long, avec un peu de chance vers septembre 2021 …

Ça va mal … pas si mal que ça … Enfin, tout dépend du point de vue de chacun, chacune.

Comme beaucoup, je suis choquée de voir l’ampleur des manifestations, la violence qui surgit, la banalisation véhiculée par certains dirigeants, le je m’en foutisme de certains-es.

Face à certaines images relayées par les réseaux sociaux je ne puis que penser à toutes ces personnes qui se retrouvent hospitalisées et qui se demandent pourquoi ça leur arrive. Je pense au personnel soignant et à tout le personnel qui travaille dans le domaine de la santé. Je pense aux personnes qui sont appelées pour la levée des corps, aux employés des pompes funèbres qui ne peuvent rien faire pour soulager la souffrance des proches venues dire adieu à un être aimé. Je pense à toutes ces familles qui font face à un bouleversement de leur vie : perte de travail, risque de faillite, réalité d’une précarité soudaine.

Derrière les fenêtres fermées combien de larmes coulent parce que le désespoir, la solitude, la peur ont pris la place de la joie, du partage, de la rencontre affective, de l’insouciance ?

Aujourd’hui … J’aimerais vous inviter à remettre en place un geste que nous avions adopté au printemps. Je vous propose d’allumer une bougie et de la poser sur le rebord de votre fenêtre ou sur votre balcon dès la tombée de la nuit. Une petite lumière pour toutes les personnes qui souffrent en silence, que vous ne connaissez pas, que vous ne rencontrerez jamais. Une petite lumière qui viendra, d’une certaine manière, diffuser une petite lueur de solidarité.

Et, pour un impact encore plus grand, copiez et collez cette image pour l'envoyer à vos contacts. Je compte sur vous !

Faites-le au moins jusqu'au soir de Noël ... 

Passez une belle journée.

Je vous retrouve demain !

« Si cet article vous parle, pourquoi ne pas le partager à votre tour ?

Vous pensez à quelqu’un ? Pourquoi ne pas lui transmettre ce message ?

Qui sait, vous pourriez éclairer son chemin jusqu’à Noël »

Publié dans Avent 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article