Construire son lendemain

Publié le par Madeleine Moreau

Nous le savons, Noël sera très différent cette année. Pourtant, il n’y a aucune raison pour que vous ne lui donniez pas la même importance de tous ceux que vous avez vécu jusqu’à présent.

L’image choisie aujourd’hui me donne matière à vous en dire un peu plus …

C’était il y a quelques années, à la même période. Nous nous étions envolés pour le Brésil pour fêter Noël avec la famille de notre belle-fille. Nous sommes ici à Minas Gerais, la montagne rouge, mais aussi ses mines d’or, de diamants et de pierres précieuses. Ouro Preto est une ville coloniale, fondée au 18ème siècle et les maisons attestent encore aujourd’hui la venue des colons et le flux des esclaves. Il ne faut que quelques secondes pour être transportés dans une époque loin derrière nous.

Cette fenêtre a attiré mon regard et, d’un clic, je l’ai capturée. Qu’a-t-elle de si particulier ? Tout d’abord, nous pourrions penser à une église … un peu spéciale avec son balcon. C’est une habitation. L’architecte du moment devait avoir à cœur de représenter la richesse de son propriétaire. Ce n’est pas pour cela qu’elle est à mes yeux si belle.

Ceux qui construisaient les maisons, comme ceux qui allaient travailler dans les mines ne roulaient pas sur l’or. Ils faisaient partie de la basse société, les pauvres si vous préférez. Ils construisaient, ils suaient, ils y laissaient leur vie pour atteindre, l’espéraient-ils, un statut plus confortable. Ils ont laissé ce que nous admirons aujourd’hui, une beauté à l’état pure qui résiste aux siècles.

Aujourd’hui, les mines ont été rebouchées, elles ne sont plus en activités. Subsiste quelques tunnels que les touristes peuvent visiter. Les maisons coloniales sont restées debout, témoins d’un temps d’abondance.

Voyez-vous où je veux en venir ?

Souvent, c’est dans les moments les plus difficiles de notre vie que nous devenons capables de faire les plus belles choses. C’est un peu comme si l’épreuve, la difficulté, la perte de quelque chose nous poussait à réinventer, à reconstruire, à redémarrer autrement.

C’est justement là que je veux en venir.

Noël sera différent cette année. Il est possible que vous redoutiez la manière dont vous aurez à le vivre, il est possible que vous ayez déjà pris la décision de passer par-dessus – ce qui veut dire de ne rien faire et de ne pas y penser, il est possible que vous ayez déjà prévu de faire quelque chose de différent pour garder ce petit plus que vous incite la magie de Noël.

Il reste suffisamment de temps pour que vous regardiez, dès aujourd’hui, comment vous pourriez faire de ce Noël quelque chose qui va rester gravé en vous, chez vos enfants, vos petits-enfants – si vous en avez. Un Noël qui restera marquant parce que vous aurez montré qu’il vous a été possible, en cette période difficile, de construire les lendemains qui viendront.

Pensez-y … qu’elle sera votre touche personnelle cette année ? Pensez-y et mettez-vous à l’œuvre !   

Passez une belle journée.

Je vous retrouve demain !

« Si cet article vous parle, pourquoi ne pas le partager à votre tour ?

Vous pensez à quelqu’un ? Pourquoi ne pas lui transmettre ce message ?

Qui sait, vous pourriez éclairer son chemin jusqu’à Noël »

Publié dans Avent 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article