Garder le moral

Publié le par Madeleine Moreau

La manière dont vous regardez ce que vous vivez définit la courbe de votre moral

Depuis bientôt 1 an j’écris principalement des articles ayant un lien direct ou indirect avec la pandémie. Si l’on m’avait dit au début que j’aurais de la matière pour un temps si long, j’aurais douté.

Et pourtant …

Savez-vous que semaine après semaine je pense à vous qui me lisez ? Vous, lecteurs éphémères, qui ne faites que passer, à la recherche de quelque chose que vous trouvez ou pas. Vous qui me suivez depuis peu ou depuis 11 ans.

Je pense à vous et je me demande souvent comment vous faites pour garder le moral, pour faire face à votre quotidien, pour gérer le mieux possible votre vie professionnelle, relationnelle, affective.

Est-ce différent de ce que j’observe autour de moi ?

Un ras le bol s’installe progressivement. Nommé ou pas, minimisé ou accentué, une chose est sûre, au niveau du moral il y a des fluctuations et elles agissent sur toute notre vie.

Ha oui, en effet, il y a le vaccin … ces vaccins … promis à plus ou moins long terme. La recette miracle, le graal qui devrait nous permettre de retrouver une vie normale avant la fin de l’année !

En attendant, il vous faut tenir le coup, ne pas sombrer dans une sinistrose encore plus grande, espérer que ces vagues successives perdent rapidement du terrain. Il vous faut supporter vos ados qui n’en peuvent plus de rester enfermés, de ne pas aller faire la fête avec leurs potes. Vos enfants devenus jeunes adultes qui ne trouvent pas de boulot, qui se demandent quel avenir ils peuvent avoir. Vos parents qui n’en peuvent plus d’être classés dans les personnes à risque et qui n’osent plus sortir de peur d’accentuer la fatigue du personnel soignant. Votre situation professionnelle, principalement si vous êtes indépendant, si vous avez une petite entreprise, si vous travaillez dans la restauration ou dans la culture ou encore l’artisanat. Autant de situation et bien d’autres encore où il faut tenir le coup, garder le moral.  

Quelques pistes pour garder le moral

  • Soyez attentif, attentive aux réactions qui vous vivez dans votre quotidien. Celles-ci peuvent être hautement multipliées si vous vous sentez à fleur de peau, fragile, impuissant/e.
  • Observez vos manières de réagir dans vos réactions lorsque les évènements viennent y ajouter une couche supplémentaire. Vos réactions ont un rôle à jouer sur le plan de votre moral.
  • Revenez aussi souvent que possible à la vision que vous avez de la vie depuis toujours, à celle qui vous donne ce sentiment que vous vous dirigez dans la bonne direction, que rien ne peut vous arrêter.
  • Prenez des dispositions pour ne pas laisser les pensées négatives prendre le gouvernail de votre vie.
  • Pensez souvent et sans modération à ce qui pourrait vous faire du bien et au comment vous pouvez répondre à ce besoin.

Ces pistes ont leurs faces positives et négatives. La face positive devrait vous permettre de maintenir votre moral côté ensoleillé. La face négative risque de vous entraîner dans un sentiment déprimant.

Votre manière de réagir en cet instant où la crise sanitaire semble ne pas avoir de fin rapide à toute son importance. Si vous parvenez à accueillir, accepter ce qui est, ce ne sera pas pour autant plus facile mais en tous les cas moins difficile. A contrario si vous nourrissez de la colère, de la rage, un jugement sur tout et sur rien, la situation négative prendra des proportions énormes, difficiles à surmonter.

Il est essentiel que vous gardiez le moral pour traverser cette crise.

A bientôt !

« Si cet article vous parle, pourquoi ne pas le partager à votre tour ?

Vous pensez à quelqu’un ? Pourquoi ne pas lui transmettre ce message ?

Qui sait, vous pourriez lui permettre de retrouver le moral »

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article