Décoder ce qui se passe au niveau sensible, c'est un peu comme participer au "Paris-Dakar" en ayant la bonne carte en main

Publié le par processuscroissance--blog.com

Il y a quelques années il était courant de participer à des rallyes « découvertes ».

Ces compétitions où nous partions sillonner la région en voiture et à pied.

Tout au long du parcours il y avait des postes à ne pas rater pour pouvoir avancer. (Pékin Express n’a fait que reprendre différemment le concept).

Il n’y avait pas encore internet dans la poche, pas de téléphone mobile et les longues listes de questions demandaient que nos réponses parviennent de ce que nous savions, de ce que nous connaissions.

Il n’y avait pas de GPS pour nous guider dans les petites routes, les chemins campagnards.

Ce temps est aujourd’hui révolu. Il appartient aux souvenirs, à ce qui se faisait il y a plus de 30 ans.

Pourquoi est-ce que je vous parle de cela ?

Voilà quelques semaines que je vous présente différents états de votre sensibilité.

La sensibilité ce n’est pas seulement s’arrêter à ce que nous ressentons, à des perceptions qui sont souvent floues et sur lesquelles nous éprouvons quelques difficultés à mettre le mot juste.

La sensibilité peut être comparée à une carte topographique.

carte-topographique.jpg

Vous pouvez y suivre les reliefs, les dénivellations, les habitations, les petites routes et les rivières.

Une carte topographique vous permet de vous repérer du lieu où vous êtes et définir le chemin que vous voulez prendre.

Une carte topographique vous présente les obstacles et les possibilités pour les traverser ou les contourner.

Encore faut-il savoir lire une carte topographique …

Ce qui se passe en vous, ce que vous ressentez, ce que vous vivez, si vous désirez mieux vous connaître, mieux vivre le moment présent, mieux comprendre votre paysage intérieur demande que vous sachiez lire ce qui se cache dans les différents états sensibles et émotionnels.

Mettre le mot juste sur ce que vous vivez, ce que vous ressentez vous apporte de multiples avantages

Généralement on se contente de cerner les 2 catégories possibles : je ressens quelque chose d’agréable – je ressens quelque chose de désagréable.

Dans ce qui est agréable nous retenons souvent ce qui appartient à la famille « bonheur » ou « joie ». Nous oublions ce qui appartient à « la paix », à « l’amour universel ».

Dans ce qui est désagréable nous cernons facilement que c’est de « la tristesse », des « peurs », de la « colère » ou « culpabilité ». Nous ne nommons pas ou peu ce qui est « trouble », « fatigue », « jalousie ».

Il nous est plus aisé de dire que nous avons le « sentiment d’être… » ou que nous sommes dans un « état de … »

Connaître les différentes familles c’est bien. Mais … c’est comme si vous suiviez un GPS.

Connaître, reconnaître plus précisément l’état dans lequel vous vivez c’est mieux. Vous découvrez alors votre carte topographique intérieure.

Le fait de mettre le mot le plus juste possible sur ce que vous ressentez vous permet de :

ü Mieux comprendre ce que vous vivez

ü Mieux vous connaître

ü Pouvoir accueillir ce qui est

ü Elargir votre espace intérieur (Vous avez alors le relief précis de la densité émotionnelle)

ü Regarder vos émotions, vos sentiments non pas comme un ennemi à vaincre mais un allié qui vous veut du bien

ü Nommer vos besoins, vos manques mais aussi vos forces, vos ressources

ü Faire des liens avec votre histoire

ü Percevoir les impacts sur votre quotidien, votre vie

Voyez-vous d’autres avantages à bien connaître vos différents états émotionnels ?

Entre nous … le petit plus du coach …

Vous connaissez peut-être les ouvrages qui paraissent sur l’explication des rêves.

Lorsque l’on fait un rêve qui revient de manière récurrente, naît l’envie de savoir ce qu’il représente, ce qu’il veut dire. Alors on cherche le livre qui nous donnera une réponse.

Le contenu des différents articles concernant notre sensibilité pourrait faire l’objet d’un livre, d’un ebook.

Il y a encore beaucoup à développer et cela vous permettrait de mieux comprendre et nommer ce que vous ressentez.

J’aimerais que vous me disiez si cela vous intéresserait ou non.

Envoyez-moi simplement un message via le formulaire contact au bas de cette page pour me faire part de votre avis.

Participez vous aussi à l’enrichissement de ce blog

Vous pouvez à tout moment réagir en laissant un commentaire.  


 

  Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Commenter cet article

Ella 02/07/2013 13:10


Comme mon aînée Ella Maillart, je me vois un peu exploratrice au long cours de la sensibilité et j'apprécie particulièrement la série actuelle. Donc, je serais ravie d'avoir une carte encore plus
développée, ou une synthèse bien rassemblée, sous forme d'e-book ou autre.


Merci, chère Madeleine, de nous guider dans le labyrinthe de notre intériorité !