Après les festivités, la vie continue

Publié le par processuscroissance--blog.com

J’ai regardé se fermer doucement la porte sur l’année 2012.

Elle s’est fermée sur ce qu’a été mon présent durant 366 jours. Un présent fait de moments de joie comme de moments plus difficiles à traverser.

J’ai accueilli le moment d’ouverture d’un espace à visiter pour les 365 jours à venir.

photos-1-0104.jpg

Ces 365 jours, je les souhaite pour moi, comme pour vous, heureux. Je souhaite plus de jours heureux que de jours difficiles, plus de bonheur que de malheur.

N’est-ce pas ce que nous nous souhaitons tous et toutes ?

Et pourtant, nous ne savons pas, nous ne connaissons pas ce que nous aurons à vivre dans 10 jours ou dans 100 jours.

Un début d’année à l’image de ce que je voudrais qu’elle soit tout au long des 365 jours.

Hier matin, réveil en douceur. Un sentiment de bien-être dans mon corps, dans mon esprit.

Un moment pour travailler au projet que j’ai depuis quelques mois. Juste pour m’en imprégner,  pour l’axer dans mes objectifs à suivre durant cette année.

Puis, en couple, nous avons regardé le concert du Nouvel-An. Un rite incontournable lorsque nous sommes à la maison.

Champagne, huîtres et coquilles St-Jacques pour continuer la fête.

Après-midi de partage avec des personnes proches.

Soirée tranquille sans se prendre la tête, sans la nécessité d’évacuer le stress.

Si tous les jours de l’année pouvaient être ainsi … !!!!!

Je sais, c’est utopique. D’autant plus que je vous parle de ce qui apparaît à l’extérieur, pas de ce qui apparaît à l’intérieur de mon être.

De l’extérieur vers l’intérieur …

Ce réveil et ce sentiment de bien-être dans mon corps et dans mon esprit. Simplement le fait de ressentir qu’une nouvelle année commence et que tout est devant moi. Que je peux réaliser tout ce qui me tient à cœur.

Je vous souhaite la même chose pour vous pour les 364 prochains jours.

Pour cela, nul besoin que vous vous trouviez dans un autre environnement ou qu’il se soit passé quelque chose d’extraordinaire la veille, ou que vous ayez gagné au loto.

Simplement, prendre le temps de conscientiser que vous êtes en vie et que la journée qui vient, vous pouvez la commencer en réalisant ce qui vous tient à cœur.

Demain, vous ferez la même chose, en tenant compte, toujours, de votre réalité.

Le travail sur un projet commencé la veille ou plus loin dans le temps. C’est en quelque sorte garder tout prêt de vous votre tenue de travail.

Des projets, je suis sûre que vous en avez. Il y a tous ceux que vous n’avez pas réalisé en 2012, il y en a peut-être d’autres qui éclosent en ce début d’année. Je vous souhaite de les réaliser durant les 364 prochains jours.

Les liens qui se construisent dans votre pensée suite à ce que vous entreprenez dans le moment présent.

Je vais vous partager comment ces liens prennent naissance dans vos pensées, bien souvent à votre insu, sans que vous vous y arrêtiez forcément.

C’est en regardant le concert du Nouvel-An que j’ai vécu un de ces liens qui nourrit ma passion pour comprendre le fonctionnement de l’être humain.

A un moment donné, l’image s’est arrêtée sur le musicien qui tenait le triangle. A côté de lui se trouvait la batterie. Autour de lui, les cuivres. Des instruments bien plus puissants et plus grands que ce tout petit triangle.

Et, c’est la tonalité du triangle qui a donné toute sa force à l’œuvre jouée à ce moment précis.

Le lien c’est :

Nous cherchons bien souvent à vouloir être autre chose que ce que nous sommes. Nous éprouvons quelques difficultés à n’être qu’un petit triangle alors qu’il y a autour de nous des instruments bien plus magnifiés, reconnus, précieux.

Pourtant, à certains moments, l’œuvre ne serait pas complète si le triangle n’existait pas.

L’œuvre de l’humanité ne serait pas complète si vous n’acceptez pas d’être ce que vous êtes et le pour quoi vous êtes créés.

Je souhaite que dans les 364 jours à venir vous puissiez donner votre tonalité, votre particularité dans la grande symphonie de l’humanité.

Je souhaite également que vous puissiez faire des liens avec ce que vous vivez et ce qui vous passionne intérieurement.

Prendre du temps avec les personnes qui vous sont proches, simplement pour partager, pour construire ensemble.

Le quotidien, la routine, les obligations vont reprendre leur place dès que la pause de ce début d’année sera terminée.

Le risque est de se laisser débordé par les choses à faire et de se retrouver au dernier jour en se disant que, décidément, le temps a passé si vite, vous n’avez pas réussi à rencontrer et à prendre du temps comme vous l’auriez désiré avec les personnes qui vous sont proches.

Je me souhaite et je vous souhaite de prendre du temps pour vivre des rencontres faites de partage et d’écoute au long des 364 jours à venir.

Si vous pensez que ce sera difficile, prenez votre agenda et bloquez des jours, des périodes possibles pour cela.

Terminer mes  journées en étant heureuse de ce que j’ai vécu, de ce que j’ai fait, de ce que j’ai réalisé.

C’est vraiment ce que je vous souhaite également pour les 364 jours à venir.

Deuxième jour de l’année : Redémarrage

Bon … c’est déjà le 2ème jour … comme le temps passe vite !

Pour cette année nouvelle, je prépare pour vous et, je le reconnais, pour moi aussi, des innovations.

Celles-ci prendront leur quartier au fur et à mesure de leurs concrétisations.

Il me tient à cœur de vous rejoindre plus spécifiquement sur le chemin du développement personnel, de vous donner le maximum de choses pour vous aider à vous déployer dans votre vie.

Pour le moment, c’est encore en chantier. Les dernières finitions sont en cours. Dans quelques jours, avant la fin de ce mois, je vous inviterai à prendre connaissance des innovations.

Mon souhait en ce jour : Que vous restiez nombreux, nombreuses à me suivre.

Je vous dis à très bientôt …    

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article