C'est une urgence

Publié le par processuscroissance.over-blog.com

Développement Personnel en urgence

Dans le précédent article je vous parlais de ces personnes qui attendent de recevoir rapidement des résultats lorsqu’elles entreprennent une démarche en Développement Personnel.

Selon ce que nous vivons, selon certaines situations, il est urgent de demander de l’aide, d’aller chercher la personne qui pourrait nous aider à faire face à une épreuve,une difficulté.

Il peut être urgent de vérifier une prise de décision qui met en jeu tout un avenir familial ou professionnel.

Il peut être urgent de faire le clair face à une situation dans laquelle il va falloir intervenir.

Il peut être urgent de pouvoir parler de ce qui est arrivé lors d’un évènement traumatisant pour continuer à vivre …

Urgent car la personne n’arrive plus à respirer, à s’accrocher à quoi que ce soit. Elle est au pied du mur comme on le dit dans le langage courant. Elle n’en peut plus. Elle se sent prise au piège, dans l’impossibilité d’avancer seule.

Le Développement Personnel, est un processus de croissance. Cela reste vrai. Il peut également un outil qui permet de « débloquer » une situation d’urgence. C’est un autre but, un autre objectif qui se différencie du processus généralement proposé.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des résultats qui peuvent être obtenus lorsque nous consultons en urgence.

piece-puzzle.jpg 

Prendre au sérieux les cas d’urgences

a)      Lors d’une consultation médicale, Bernadette apprend qu’elle a un début de cancer de l’utérus. Son médecin ne lui laisse pas le choix, elle sera opérée à la fin de la semaine. Une fois rentrée chez elle, elle commence par digérer la nouvelle. Maman d’un petit garçon de 3 ans, elle réalise qu’elle ne sait pas à  qui confier son fils durant la durée des soins et du traitement. En froid avec les parents de son ex, en conflit avec ses parents, elle s’est en plus coupée de ses amis ces derniers mois. Elle a besoin d’une aide urgente pour lui permettre de prendre du recul, de poser tous les éléments, de savoir à qui elle va demander que l’on prenne soin de son fils pendant son hospitalisation.

Ce n’est pas le moment de chercher pourquoi elle est en conflit avec ses parents, pourquoi elle s’est coupée de ses amis. Ce n’est pas le moment de faire le clair sur son affect. Il est urgent qu’elle puisse s’occuper de sa santé en étant sécurisé quant au bien-être de son fils. Ce qu’elle désire au fond d’elle-même, c’est que ses parents acceptent d’accueillir son fils, mais elle ne sait pas comment leur demander, étant donné l’ampleur du conflit.

L’entretien sera dirigé vers ce focus : Lui permettre de trouver le courage d’aller demander à ses parents de garder son fils et les raisons qui font qu’elle leur demande cela.

  

b)      Le patron de Nicolas lui propose de reprendre en main un atelier de sous-traitance qu’il a ouvert il y a quelques années à Hong-Kong. La direction de cet atelier a traversé durant le 1er semestre des difficultés importantes et il faut « qu’une main de fer » reprenne les choses car cette sous-traitance est à la base du développement de toute l’entreprise. Est-il prêt à partir à la fin du mois ?

Nicolas n’est jamais parti à l’étranger et n’a jamais pensé que ses qualifications lui permettraient de reprendre la gérance d’un atelier. Il doit se décider rapidement.

Ce n’est pas le moment de faire un travail de fond sur ses ressources, sur ses capacités, sur ce qu’il veut vraiment faire de sa vie. Il doit prendre une décision rapide qui met en jeu son avenir professionnel mais également tout son environnement humain. Il veut être aidé dans son discernement.

  

c)      Comme tous les vendredis, Catherine faisait ses courses dans un supermarché de sa région. Soudain, alors qu’elle est à la caisse, 3 hommes se présentent à la caissière et demandent qu’elle le remette le contenu. Deux d’entre eux font face aux clientes présentes, pistolet pointés sur elles. En quelques secondes, ils repartent avec le contenu de la caisse sans que personne ne soit blessé.

Le vendredi suivant, Catherine n’ose pas aller faire ses courses. Pourtant, durant toute la semaine, elle en a parlé longuement avec ses proches, avec ses collègues. Elle se sent prise au piège, prise dans une peur viscérale. Elle n’ose plus entrer dans un magasin et vérifie deux fois que sa porte soit bien fermée. Elle a besoin d’être aidée en urgence.

Ce dont elle a besoin, c’est d’un débriefing. Elle a besoin de revivre la scène, se retoucher à toutes les émotions ressenties au moment même. Elle a besoin de se « retrouver » dans la situation pour y faire face autrement, de prendre du recul face au choc traumatisant. Elle a besoin d’une personne qui saura l’accompagné en lui posant des questions précises tout en restant sur l’évènement en soi, et non pas en cherchant à la faire parler de ce qu’elle pense de la violence ou d’autre chose.

Ce sont quelques cas d’urgence que peut rencontrer un formateur, une formatrice en développement personnel. (J’ai changé les noms, mais ce sont des cas que j’ai eu ces dernières années).

Ces personnes sont venues me demander de l’aide en urgence parce qu’elles me connaissent et leur demande était claire. Ce n’est pas la personne qu’elles connaissaient qu’elles désiraient rencontrer, mais la professionnelle.

manque-piece-puzzle.jpg

L’aide demandée porte des résultats si :

·         L’aidant ne mélange pas l’affect, la vie privée et / ou une grille de lecture utilisée habituellement.

·         L’aide apportée est centrée sur la demande, uniquement sur la demande.

·         L’aidant a les compétences requises pour accompagner dans l’urgence. En effet, l’accompagnement en cas d’urgence est différent d’un accompagnement dans la durée. Il requiert une adaptation et une synthèse face à la situation soumise.

·         La personne qui demande de l’aide se sent rejointe et entendue dans ce qu’elle demande.

·        

Les cas d’urgences sont différents des situations où il nous est demandé d’aider la personne à résoudre une difficulté qui est plus de l’ordre d’un fonctionnement, d’une recherche à vivre autrement, d’un besoin de mieux vivre ou de se connaître plus profondément.

Publié dans Coaching

Commenter cet article