Ces discours qui nous pompent

Publié le par processuscroissance.over-blog.com

La bague magique : 3

La promesse d’atteindre la lune n’est qu’un leurre

Parcourant un jour la ville avec quelques compagnons, le prince vit une immense foule entourer un prédicateur populaire. Il écouta un instant le prêche de cet homme et fut profondément choqué par des paroles qui contrastaient violemment avec ses propres convictions. Il appela le génie.

- "Que dois-je faire ?"

- "Fais-le taire ou rends-le inoffensif", dit le génie. "Cet homme défend des idées subversives. Il est dangereux pour toi et pour tes sujets." Cela me paraît juste, pensa le prince. Mais il mit néanmoins en doute ce que le génie avait dit.

-"Tu as raison", dit le génie, "je mentais. Tu peux neutraliser cet homme. Mais tu peux aussi examiner ses croyances, remettre en cause tes propres certitudes et t’enrichir de vos différences."

Mes voisins Français et d'Outre-Atlantique vont sans doute faire un lien immédiat avec les campagnes éléctorales.

Dans ma tête, c’est vrai, c’est très présent. Il n’y a pas que la France ou les Etats-Unis, il y a aussi d’autres pays.

Il m’arrive de m’arrêter sur une chaîne et d’écouter un débat. J’essaie d’écouter au-delà des mots, au-delà des promesses et, à chaque fois, je me retrouve avec la même constatation : « Mais, quand est-ce qu’ils vont prendre le problème par le bon bout ? »

Et si je regarde dans mon pays, c’est pas mieux, loin de là. Avant les élections au Conseil Fédéral, que de discours mettant en avant les problèmes cruciaux, vous savez, ces problèmes dont tout le monde parle, dont tout le monde commence à en avoir ras le bol de voir que rien ne change. Et, il y avait de quoi espérer. A l’horizon se profilait des solutions, des changements … ils seront encore là dans 4 ans !

La-crise.jpg

La crise … sur ce point, tout le monde se rejoint. C’est sans aucun doute la plus grande promesse qui est faite, le point central de tous les discours.

« Nous allons mettre un terme à cette crise qui met en péril notre économie »

Face à une telle promesse, l’audimat augmente. Ben, c’est vrai, on se sent tous concernés.

Cette crise qui dure, qui met en péril nos emplois, qui vide nos porte-monnaie, qui nous empêche de profiter des biens de ce monde, qui met nos jeunes dans une insécurité profonde face à leur avenir …

porte-monnaie-vide.jpg

Et, souvent, ces mêmes personnages qui ont des solutions en béton pour sortir le pays, la nation du pétrin dans laquelle elle se trouve trouvent tout à fait normal que des entreprises puissent licencier si elles ne font plus un bénéfice extravagant ! Elles trouvent tout à fait normal de toucher un salaire mensuel qui frôle le taux annuel de ceux qui doivent joindre les deux bouts avec le minimum vital !

Vous voyez le lien avec l’extrait de la fable du début ?

« … Il écouta un instant le prêche de cet homme et fut profondément choqué par des paroles qui contrastaient violemment avec ses propres convictions. »

Bon, vous n’en n’êtes peut-être pas à dire que les paroles de vos futurs élus contrastent violemment avec vos propres convictions.

A la rigueur, vous ressentez juste qu’il y a quelque chose qui cloche. Et, en plus, vous vous sentez complètement impuissant/e pour faire de sorte que les choses changent.

A la limite, vous éteignez le poste, refermez le journal et décidez de ne pas aller voter, vous en remettant ainsi à la décision du peuple … advienne que pourra … pour le moment, vous faite face à votre propre crise.

Cette dernière attitude doit concerner, disons … les ¾ d’entre nous …

discours.jpg

Si vous avez la bague magique … et si vous la tournez trois fois … « Habitudes » qui sait connaît super bien vos croyances et tous les principes qu’on vous a inculqué essaiera de calmer le jeu en vous disant que ça ne vous sert à rien de dire tout haut ce que vous pensez tout bas, que personne ne vous écoutera…  

Mais, si vous prenez un peu de recul, juste pour laisser « Conscience personnelle » vous guider, il est bien possible que vous regardiez les choses autrement.


Il y a quelques mois, je proposais à des adolescents en difficulté scolaire l’exercice suivant :

Si j’étais président de …

 

·         Quelles sont les idées que je défendrais ?

·         Qu’est-ce que j’apporterais de nouveau ?

·         Quelles sont mes forces et mes ressources pour me présenter comme candidat ?

A vous de jouer …

Essayez de faire à votre tour cet exercice, sans vous freiner. Laissez-vous aller dans vos idées, dans vos pensées … et comparez ensuite avec les discours que vous entendez.

 

Cet exercice ne changera rien à la situation … du moins, en apparence.

Il changera peut-être quelque chose en vous, et, qui sait, également autour de vous.


Vous pouvez lire ou relire les articles précédents :

La confiance trahie

La bague magique des insatisfactions

 

A bientôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article