Comment attirer en soi des moments de bonheur

Publié le par Madeleine Moreau

Se sentir heureux/se, une question d’attitude

Je vous disais dans mon précédent article que l’essentiel dans notre vie, c’est justement de se sentir en-vie.

En vie et en-vie, c’est-à-dire avec cette capacité de choisir ce que nous désirons et de faire face à ce que nous aimerions éviter.

Reconnaissons-le, bien souvent, nous laissons plus de liberté à nos pensées négatives qu’à nos pensées positives.

Nous craignons tout ce qui pourrait nous arriver sous forme de problèmes, d’imprévus, de difficultés. Nous oublions les moments où tout s’est bien déroulé, ces moments qui ont fait battre nos cœurs et ont déposé des étoiles dans nos yeux.

Du coup, nous subissons notre vie et ce qui nous arrive plutôt que de la sublimer, de rester « dans la joie » de tout ce qui a été bon, avec l’en-vie d’accueillir encore plus ces moments merveilleux, aussi petits qu’ils peuvent l’être.

Quelle que soit votre réalité, voici comment vous pouvez attirer dans votre vie des moments de bonheur.

agneda vide

Planifier

Hé oui, il est possible de planifier des moments de bonheur, et cela, dans n’importe quelle réalité de vie.

Ce verbe vous fait peut-être sursauter. Vous n’en voyez pas la raison.

Ne le prenez pas dans le sens de faire quelque chose qui est prévu d’avance et bien calculé, qui doit obligatoirement vous conduire à une réussite.

Vous avez sans doute déjà essayé de planifier des choses et de vous rendre compte que vous n’atteignez pas vos objectifs. Du coup, vous avez cessé de planifier et vous prenez les choses au fur et à mesure qu’elles se présentent.

Planifier c’est se réserver des moments dans le court ou le long terme pour :

Se détendre

Recharger ses batteries

Penser à ce que vous aimeriez réaliser

Vous abandonner à un loisir qui vous ressource

Rencontrer des amis/es

Reprendre contact

Penser à ce qui vous ferait du bien

Couper avec la routine

Vous réserver des moments dans votre vie, non pas pour accomplir les tâches obligatoires mais pour vivre plus intensément des choses qui vous font du bien.

Bien sûr, il sera difficile, du moins au début, de planifier ces moments. Vos journées sont tellement remplies, votre tête tellement pleine de soucis en tous genres, votre corps si fatigué, que vous ne verrez pas où vous pourriez placer un truc en plus.

Regardez bien, je suis sûre que dans votre vie bien remplie, il y a de nombreux moments où vous pouvez choisir de tourner vos pensées vers quelque chose de beau et de bon.

Qu’est-ce que cela peut changer dans votre vie ?

Une personne qui m’est proche, m’a demandé en début d’année de réserver ma soirée du dimanche 5 octobre.

10 mois à l’avance !

Je ne sais pas pourquoi, même si je m’en doute un peu, mais j’ai choisi de jouer le jeu, de ne pas chercher à savoir, de me laisser surprendre.

Dans mon agenda annuel, ce moment est réservé. A chaque fois que je le regarde, je vois cette date et, d’avance, je me réjouis. Je pourrais dire : Je me sens heureuse en pensant que quelque chose m’attend le 5 octobre. Cette joie, personne ne peut me l’enlever.

Donc, si vous planifiez des moments dont le but est uniquement de vous conduire à quelque chose que vous aimez, qui vous font du bien, à chaque fois que vous y penserez, vous récoltez en vous un instant de bonheur.  

Vous ne planifiez pas pour décider de comment doit être votre avenir, mais vous planifiez des instants, des plages qui peuvent vous apporter un plus de bonheur, de joie.

 2)  Donner à votre planification un sens

Si, par exemple, ce qui vous ferait du bien est une sortie avec une amie, et que vous planifiez cette sortie, disons pour cet été, il vous reste à lui donner un sens.

Pourquoi avez-vous envie de proposer à cette amie une sortie ?

Que représente-t-elle pour vous ?

Comment aimeriez-vous que ce moment se déroule ?

Qu’avez-vous envie d’apporter et de recevoir ?

Donner du sens, du relief à ce que vous planifiez, c’est cela qui va attirer le sentiment du bonheur.

Il ne s’agit pas de téléphoner à cette amie, de lui dire : « Serais-tu d’accord de m’accompagner dans une sortie le 31 juillet ? » et de ne plus y penser, d’arriver au jour J comme si vous l’aviez appelée la veille au soir.

Cette journée, vous allez y penser souvent, toujours plus en voyant la date se rapprocher, et si vous ne vous arrêtez pas pour vous laisser ressentir la joie que cela vous procure, vous passerez tout simplement à côté de ces moments de bonheur.

Il n’est pas interdit de vous projeter au moment J

Surtout si vous avez appris que ce n’était pas bon que de se vivre dans l’illusion, ce qui est vrai.

Là, je ne vous parle pas d’illusion. Cette sortie avec une amie, elle est programmée, tout comme ma soirée du 5 octobre. C’est quelque chose qui est planifié et c’est quelque chose qui vous apporte déjà du bonheur, rien que d’y penser.

Vous pouvez très bien vous projeter (raisonnablement) au moment précis de l’évènement …

Ressentir en vous la joie de vous retrouver

Envoyer une invitation au soleil pour qu’il soit de la partie

Penser à la tenue vestimentaire que vous mettrez

Voir tout ce que vous allez partager ensemble

Ressentir la force de l’amitié, du lien

Tout cela, comme si vous y étiez déjà.

Cette attitude de projection réaliste, vous apportera un sentiment joyeux plus intense.

Fixez-vous des objectifs atteignables

C’est quelque chose d’important si vous désirez attirer à vous des moments de bonheur : vous fixer des objectifs atteignables

Cela fait des années que je rêve de visiter l’Ecosse et l’Irlande, tout d’abord à cause de ses whiskys, mais aussi parce que les reportages et les paysages m’attirent, les légendes m’attirent.

J’ai planifié dans ma vie deux semaines pour réaliser mon rêve. Pour l’instant, il ne m’est pas possible de dire quand, mais j’ai la certitude intérieure, qu’un jour j’irais là-bas.

Ce n’est pas d’avoir un billet d’avion, des réservations toutes faites qui feront que je sentirais le bonheur du voyage, non, pour le moment, c’est d’y penser, de me réjouir d’avoir en moi ce rêve.

Cela fait des années, l’objectif se rapproche, dans le long terme, je pense que 2016 sera le moment propice.

Mon objectif pour l’instant est de mettre de côté l’argent nécessaire, et de décider mon mari à partir avec moi. Si en 2016 il ne désire pas m’accompagner, de demander à une amie de partir avec moi.

Ce sont des objectifs atteignables, ne trouvez-vous pas ?

Donc, fixez-vous des objectifs ou, si vous préférez, des paliers que vous pouvez atteindre, surtout si votre rêve doit se réaliser dans quelques années. Cela marche également pour des réalisations prévues dans l’année.

Agissez au lieu d’attendre

Ce dernier point est ESSENTIEL.

Vous pouvez attirer dans votre vie des moments de bonheur, mais si vous ne faites rien, si vous n’agissez pas, rien n’arrivera.

Ce n’est pas en restant dans une attente passive que les choses peuvent se faire.

Repensez à la phrase de départ de cette semaine : « J’ai tout pour être heureux, mais… »  L’obstacle à dépasser est d’arrêter d’attendre que le bonheur arrive dans votre vie comme par miracle.

Vous devez agir dans le sens du bonheur, c’est-à-dire, le provoquer pour qu’il vienne à vous.

C’est ce que je vous souhaite du fond du cœur.

Je vous retrouve le 10 mars. La semaine prochaine est réservée depuis une année pour vivre un moment de bonheur à la montagne.

A bientôt.


Cet article vous parle ?

 

N’hésitez pas à le partager autour de vous. Vous pouvez également poster un commentaire ou me demander un éclairage si vous désirez en savoir plus sur ce thème. 

Commenter cet article