Doit-on progresser pour être heureux ?

Publié le par processuscroissance--blog.com

Quand la recherche du bonheur devient un problème existentiel

 

Sur le forum « developpementpersonnel.org » et pour l’évènement de juin : « A la Croisée des Blogs »,   Matt du blog : http://www.acide-ici.fr pose la question : Doit-on progresser pour être heureux ?

 
A ma manière, j’ai envie d’apporter ma contribution en partant de mon expérience personnelle et de ce que je peux observer dans mon travail de coach de vie.

questionnement.jpg
C’est donc par le biais de l’approche du développement personnel que je développe ma réflexion.

  

« Si tu n’as pas fait de développement personnel, alors tu ne peux pas jouir de l’instant  présent ! »

 

Nous sommes en mai. C’est la nuit tombante.

 


Par la fenêtre entrouverte des effluves de lilas pénètrent dans la pièce.

 


La journée a été dense. Le repas se déroule dans une ambiance silencieuse.

 


Quelques oiseaux ravissent notre ouïe dans un dernier chant.
Le dessert est servi … une crème au chocolat.
 

Elisabeth plonge sa cuillère dans sa crème. Elle la porte délicatement à sa bouche. Ses lèvres s’entrouvrent légèrement. Elle s’exclame alors : « Oooh … je jouiiiiiiis !!! »

 


Je suis choquée.

 


Quelle horreur, comment est-il possible de jouir en mangeant une cuillère de crème au chocolat ?

 


Je dois être rouge de colère et pâle d’incompréhension.

 
« Toi, t’as jamais fait un cours en développement personnel parce que autrement tu saurais de quoi je parle. »
 

J’ai la sensation que tous les regards se tournent vers moi. Je voudrais être une mouche et m’enfuir par la fenêtre. Le jugement, l’accusation, le doigt pointé sur mon incapacité à jouir d’un dessert apparaît au grand jour.

 
Non, j’ai jamais suivi de cours en développement personnel et si ça doit me conduire à manifester ce genre de réaction, et ben, j’en ferais jamais.

 

Faut-il faire du développement personnel pour jouir de l’instant présent ?

 
Autrement dit, pour ne pas avoir peur de manifester son bonheur dans n’importe quelle situation.
En soulignant ma réaction, Elisabeth me fait également comprendre que si je n’ai pas suivi de cours en développement personnel, je ne peux pas savoir ce que c’est que de me sentir si heureuse dans la dégustation d’un dessert !

 
Elle rejoignait également une pensée qui a été bien présente durant des décennies suite à l’essor et au succès de l’approche de la psychologie humaniste.

Il semblait que pour accéder au bonheur, il fallait au moins avoir travaillé sur soi et trouvé toutes les clés permettant d’être enfin heureux !

 
C’est toujours le cas aujourd’hui, surtout lorsque je lis des promesses comme :

 
« Réussissez votre vie grâce à cette méthode »

  

Sous-entendu : « Vous réussirez votre vie si vous vous inscrivez à ce cours » … Donc, tant que vous n’aurez pas suivi cette méthode, vous penserez avoir réussi alors que vous pourriez réussir autrement.

Je caricature bien sûr. Mais imaginez-vous la personne qui n’est pas pleinement satisfaite de ce qu’elle vit … de celle qui ne s’épanouit pas dans son travail … de celle qui vient de traverser une rupture affective …

Ont-elles réussi dans leur vie ? Sont-elles heureuses ?

 
Voici un autre exemple :


« Vous cherchez à vivre plus d’épanouissement, à trouver le bonheur ?
Dans ce livre vous découvrirez comment cela est possible en suivant ces     10 conseils. … »

 

Qui ne cherche à vivre plus d’épanouissement ? Qui ne recherche plus de bonheur ? Qui ne souhaite pas être heureux ?  99,8% de la population !

Vous voyez, il est facile de rejoindre toute personne dans ce qu’elle désire et de lui montrer qu’il lui manque une action à vivre pour être heureuse.

Effarant pensez-vous.

 
Quand le concept du développement personnel suit les tendances de progression de notre société


Quittons un moment le regard posé sur le DP pour regarder ce qui se passe dans notre société de consommation et posons-le sur les publicités :

  •  " Roulez en … et vous serez heureux et libre comme jamais ! " 
  •   " Avec le déodorant X … en mettant le parfum Y … plus rien ne vous résistera. Les femmes seront folles de vous … les hommes tomberont à vos pieds ! "
  •   "Utilisez la lessive Z … Toute la journée vous vous sentirez dans une douceur qui n’existe nulle part ailleurs ! "
  •  J’étais comme ça avant … maintenant … je suis mince … truc chose m’a redonné le goût de vivre … pourquoi pas vous ? … Essayez, téléphonez-lui vite pour ne pas passer à côté de votre droit au bonheur ! "

Que de messages véhiculés dans les pubs, les affiches publicitaires.
Tous sont écrits sur un fond de promesse qui devrait nous conduire au bonheur, qui devrait nous permettre d’être toujours plus heureux, heureuses dans notre vie.

 

heureux.jpg 
Les illusionnistes sont parmi nous :
Ils nous font croire que le bonheur est une coupe qui ne se vide jamais … à condition de savoir choisir la coupe !


Parce que nous sommes des êtres humains, nous sommes des êtres pleins de besoins et remplis d’aspirations.

Ces besoins, ces aspirations tendent vers un but : être heureux, heureuses.

Ce but n’est pas le même pour tous.

 
Certains humains n’ont besoin de rien d’autre que de se sentir bien là où ils sont. Ils agissent en fonction de leur environnement. Ils participent à la vie sociale à partir de ce qu’ils peuvent apporter.

Ceux-ci ne ressentent pas le besoin de faire des choses pour être heureux. Ils le sont, c’est tout

 D’autres se sentent pleinement heureux quand ils sont au travail ou de retour de leur travail. Certains sont malheureux comme pas deux lorsqu’on les force à vivre dans des environnements qui les étouffent.

Cela ne veut pas dire qu’ils doivent faire du développement personnel pour être plus heureux, mais une chose est certaine, ça n’ira pas mieux mais plus longtemps tant qu’ils n’auront pas conscientisé le pourquoi.

 
D’autre encore se vivent en étant sans cesse à la recherche d’un plus de bonheur. Ils ne sont jamais satisfaits et traînent avec eux une image « jamais content ».

Cette dernière catégorie attire plus spécialement les illusionnistes de notre époque.
Que ceux-ci soient dans le domaine des assurances, clubs de bien-être ou développement personnel.

 
Ce qui intéresse certains « professionnels » c’est justement le réservoir constitué de toutes ces personnes qui sont prêtes à tout pour se sentir heureuses.

 
Or, vivre cette recherche incessante conduit tout droit dans le néant de l’illusion.
 

« Si quelqu’un pouvait m’aimer, je serais heureux/se) »
« Si j’étais un peu plus riche, je serais immensément plus heureux/se »
« Si je pouvais recevoir ce que je désire, je connaîtrais enfin le bonheur »


Tous ces « SI » font le bonheur des illusionnistes qui apportent sur un plateau d’argent l’illusion qu’ils peuvent accéder à leurs besoins.

  
La question reste : Doit-on progresser pour être heureux, heureuses ?

joyeux.jpg


Il y a une nécessité de progresser pour nous réaliser, c’est indéniable.Cependant, il n’est pas certain que le terme « progresser » contienne le même contenu pour tout le monde.

 
Je vous propose un petit test.

Répondez à cette question : « Me sentir heureux, heureuse, ça dépend de quoi ? De qui ? »
Si vous faites partie des personnes qui ont répondu :

 

  • d’un travail qui m’apporte un bon salaire
  • de pouvoir voyager quand je le veux
  • d’avoir ma maison, ma piscine, ma voiture
  • de gagner le gros lot au loto
  • de n’avoir aucun souci

 

Alors le mot « progresser » avec comme but une image sociale et dans des choses qui, si vous les aviez, vous remplira matériellement mais pas forcément psychologiquement.

 

Si vous faites partie des personnes qui ont répondu :

  • faire ce qui me passionne
  • me sentir vivant, vivante
  • donner et recevoir l’amour des personnes qui me sont proches
  • donner du sens à ma vie et à la vie
  • réaliser ce qui me tient à cœur

 Alors le mot « progresser » prend un autre relief. Car c’est de vous, de ce que vous êtes ou de ce que vous aspirez à devenir qui est prise en compte.


Vous n’attendez pas que la vie ou les autres vous donnent, vous agissez pour aller vers des objectifs de vie.

 

Vous savez que :

 
Vivre heureux, heureuse, ça ne dépend que de vous !

Oui, vous avez bien lu : Vivre heureux, heureuse, ça ne dépend que de vous !

 
Ce n’est pas une question de richesse. Ce n’est pas parce que vous aurez tout à portée de main. Ce n’est pas en convoitant un maximum de biens que vous serez plus heureux


C’est ce que vous ferez pour vous sentir heureux/se quelque soit votre situation, votre milieu de vie, votre état financier.

Ce n’est pas parce que vous parviendrez à jouir en portant une cuillère de crème au chocolat à vos lèvres. Ce n’est pas parce que vous vous sentirez au-dessus des autres. Ce n’est pas parce que vous serez arrivé à vos buts …

 
C’est le comment vous êtes prêt/e à vous investir dans une progression de croissance pour vous réaliser.

Pour cela, il y a bien sur le développement personnel qui peut vous aider, vous accompagner. Ne serait-ce que pour débloquer les entraves qui vous emprisonnent dans vos croyances, vos aspirations, vos difficultés à réaliser vos projets …
Il y a d’autres moyens, d’autres directions que vous pouvez prendre. Je citerais par exemple : la méditation ; l’engagement dans une œuvre associative ; la spiritualité ; l’enracinement dans une vocation. …

Progresser signifie simplement « Avancer … avancer … avancer … » Etre debout dans sa vie, dans sa condition d’hommes et de femmes.

 
Progresser c’est aussi quitter le rêve de croire que le bonheur doit être un sentiment que l’on ressent 24h sur 24.

 


Etre heureux, heureuse, c’est se sentir VIVRE.

crédits photos : www.freedigitalphotos.net

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karim 17/10/2017 13:31

Bonjour,

Je pense qu'il y a plein de domaine dans lesquels il faut progresser pour être heureux, et qu'il faut progresser pour être satisfait de soit et de son accomplissement

Madeleine Moreau 18/10/2017 08:51

Bonjour Karim
Progresser c'est changer ce qui nous freine et nous empêche d'être pleinement soi-même. Oui, c'est vrai, cela est possible dans plusieurs domaines ou secteurs de la vie.
Bel automne à vous.
Madeleine

Jean-Marc 24/06/2012 14:25


Bonjour Madeleine,


Progresser est une question de choix et d'action, en tant que coach professionnel je suis 100% d'accord. Et il est vrai que nous sommes humains et que ressentir le bonheur en permanence est une
illusion à laquelle il ne faut pas céder.


Merci pour ce bel article.


Jean-Marc

processuscroissance--blog.com 29/06/2012 08:03



Bonjour Jean-Marc,


Merci pour ton commentaire.


Oui, je suis d'accord avec toi. Il est des illusions auxquelles il est prudent de ne pas céder.


Bonne suite à toi.



Jean 22/06/2012 16:14


Bonjour Madeleine,


Excellent ton article. Je n'ai pas participé à la croisée des blogs, en partie parce que je ne voyais pas le rapport entre progresser et bonheur.


Tu parles de "travailler sur soi". C'est devenu très tendance. J'ai suivi des formations de coach, de PNL, d'hypnose et tous mes collègues apprentis avaient "travaillé sur eux". Je me trouvais
bien penaud, moi qui n'ai pas connu cette expérience, et qui, par conséquent, devais être quelque peu anormal.


Que je sache, dans ma famille, personne n'a travaillé sur lui, et tout le monde a l'air heureux. Mes cousins et moi organisons une "cousinade" chaque année, et c'est un vrai bonheur.


A contrario, je me demande si faire du DP, ce n'est pas la preuve qu'il y a quelque part un empêchement au bonheur.

processuscroissance--blog.com 23/06/2012 07:04



Bonjour Jean,


Merci pour ton commentaire qui est un beau témoignage.


Comme je l'ai déjà dit, le DP n'est pas un chemin obligatoire pour trouver le bonheur. Il est une aide lorsque quelque chose nous empêche d'y accéder. Il n'est qu'une aide.


Si tu as une voiture, tu vas de temps en temps la mettre au garage pour un service. Tu n'attends pas qu'elle soit en panne pour cela. Le DP peut être comparé à un service. Celui-ci peut être plus
ou moins important. Après, tu continues ta route.


Bon week-end à toi.



Didier 19/06/2012 14:13


Bonjour Madeleine,


Je te reçois 5/5 avec ton être heureux c'est de se sentir en vie, et je crois que la seule chose à faire pour cela, c'est de laisser tomber ses fixations (mentales comme émotionnelles) et être.
Alors là, même pas besoin d'exprimer son bonheur car il irradie (les enfants voient) très bien cela) et je peux te dire qu'il y a un espace en nous qui est dans la joie 24/24. Oui oui, car c'est
notre essence même. Juste, nous ne sommes pas souvent avec en conscience.


Bien à toi

processuscroissance--blog.com 22/06/2012 09:34



Bonjour Didier,


Bienvenue dans le monde des "bienheureux" ...


Il est vrai que nos fixations négatives sont un cadenas puissant pour ne pas laisser la porte ouverte aux moments de bonheur que la vie nous offre.


Tout bon wee-end à toi.



hannah 13/06/2012 21:02


Bonsoir Madeleine,


Je fais une petite tournée de tous ceux qui ont participé comme moi à cette croisée des blogs et je m'aperçois que ça faisait longtemps que je n'étais pas venue sur le tien.


Pour moi être heureuse passe plus par un état d'être que par l'acquisition de matériel, d'un statut ou d'une relation. C'est me donner le droit d'être moi-même en toutes circonstances et d'avoir
en option un métier qui me permet cela.

processuscroissance--blog.com 13/06/2012 21:26



Bonsoir Hannah,


Contente de te retrouver sur le blog. Tiens, moi aussi y'a longtemps que je ne t'ai pas rendu visite.


J'aime ton approche du bonheur. Oui, être soi-même en toutes circonstances est un des secrets pour être heureuse.


Bonne soirée à toi.



Mikael 13/06/2012 07:20


Très bon artcile qui résume bien les types de recherches du bonheur matérialistes ou spiritualistes. Je me reconnais bien dans le souhait de vouloir faire qualque chose de ma vie.


Pour ce qui est de la prise de conscience pour être heureux, il est vrai que cette prise de conscience peut avoir lieu par hasard ou après un murissement plus ou mons long suite à une recherche
personnelle à travers des lectures (pas seulement des livres de développement personnel), des cours de développement personnel, des débats, etc


Le développement personnel est une des voie pour arriver au bonheur mais pas la seule

processuscroissance--blog.com 13/06/2012 08:02



Bonjour Mikael


Bienvenue sur le blog et merci pour ton commentaire.


Oui, le développement personnel est une voie pour arriver au bonheur, une voie parmi d'autres et chaque personne peut chercher quelle voie va lui permettre de réaliser sa vie, de lui donner du
sens, de mettre en oeuvre tout le potentiel qu'elle porte en elle.


Je ne puis que souhaiter que tu puisses trouver ton chemin.


Toute bonne journée à toi.



Dorian 09/06/2012 18:23


Le développement personnel peut être la recette pour de nombreuses personnes. Si l'on étudie avec sérieux les concepts et qu'on les met en application, il ne peut y avoir que du "meilleur" dans
nos vies.


Ensuite, de là à parler d'atteinte du bonheur, il y a effectivement encore un pas à franchir :)


Bon Weekend également :)

Dorian 09/06/2012 17:31


Bonjour,


Si je résume, La réponse à "faut-il progresser pour être plus heureux" est Non. A part dans le développement personnel ? C'est une voie j'en convient.


Mais, notre simple (ou complexe) expérience de la vie peut nous amener à être heureux par le hasard des choses, une coîncidence ou encore une prise de conscience :) 


Merci pour ce bel article en tout cas.


Dorian

processuscroissance--blog.com 09/06/2012 17:42



Bonjour Dorian,


Non, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Si tu relis l'article, je parle des personnes qui se sentent simplement heureuses en étant ce qu'elles sont.


Il faut également relativiser. Le développement personnel n'est pas la recette. Certaines personnes ne seront pas plus  heureuses en faisant du développement personnel tant qu'elles
n'accepteront pas que c'est à elles qu'appartient leur bonheur.


Une épreuve ou une étape importante dans la vie le permet également.


J'aime également lorsque tu dis : notre simple (ou complexe) expérience de la vie peut nous amener à être heureux par le hasard des choses et je suis tout à fait d'accord avec
toi, une prise de conscience peut permettre de trouver la voie d'un bonheur profond. C'est vrai.


Merci pour ton intervention pertinente.


Tout bon week-end.