Donner de la valeur à ce que l’on fait

Publié le par Madeleine Moreau

 

8 décembre : Un dimanche pour parler travail     

 

Le dimanche, dans la tradition chrétienne est un jour de repos.

 

Repos pour se reposer après une semaine de travail.

 

Tiré des textes de la Genèse, Dieu a travaillé durant 6 jours pour créer l’Univers. Il se reposa le 7ème jour.

 

C’est bien sûr une image, une métaphore.

 

Qui, aujourd’hui, pourrait croire qu’il n’a fallu que 6 jours pour créer l’Univers ? Même si c’est l’œuvre de Dieu.

 

Que faut-il en retenir ?

 

Il faut savoir s’arrêter, le temps d’un 7ème jour, pour regarder ce qui a été accompli et pour donner de la valeur à ce que l’on fait.

 

Pensee-du-8-decembre.jpg

 

Donner de la valeur à ce que l’on a fait …

 

Bien sûr, le travail fait partie de ce que l’on fait. Bien souvent de ce que l’on est obligé de faire pour gagner sa vie.

 

Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui disent : « Je ne travaille pas » ou « Je ne travaille plus, je suis à la retraite » …

 

Nous pouvons alors nous demander ce qu’elles ont fait durant les 6 jours de la semaine. … Elles ont travaillé … Elles ont accompli des choses …

 

Donner de la valeur à ce que l’on fait

 

Commençons par parler, justement, du travail, autrement dit, de votre vie professionnelle.

 

C’est merveilleux si vous avez une profession que vous aimez, qui vous va comme un gant, quelque chose qui vous épanouit et vous apporte un épanouissement jour après jour.

 

Si vous êtes en recherche d’emploi, si vous êtes dans un poste qui ne vous correspond pas, si vous êtes obligé de faire des choses qui ne vous plaisent pas, alors c’est le bagne.

 

Il serait normal que vous sautiez au plafond en lisant la citation de Confucius. Normal que vous réagissiez négativement.

 

Si vous êtes dans cette catégorie de personnes qui cherchent un emploi sans trouver celui qui vous plairait, si vous êtes dans un poste que vous n’aimez pas et qui vous tord le ventre dès la soirée du dimanche, vous submerge d’angoisse au coucher, alors, la suite est pour vous.

 

Vous vous sentez obligé de trouver un emploi, obligé de travaillé – parfois pour un salaire de misère – dans un truc qui vous démoralise.   A première vue, il n’y a aucune valeur à donner à ce que vous faites.

 

C’est sans doute vrai. Cependant, en affirmant cela, vous vous rabaissez jusqu’à atteindre, non pas le 1er échelon, mais en dessous.

 

Donc, vous ne pouvez donner de la valeur qu’envers vous. De la valeur pour le courage qui vous habite pour accomplir vos tâches. De la valeur pour les efforts que vous accomplissez, dans le seul but de rester sur le marché de l’emploi. De la valeur au pour quoi vous tenez le coup, semaine après semaine, mois après mois.

 

Félicitez-vous, encouragez-vous … vous venez de vivre une semaine supplémentaire à faire des choses que vous n’aimez pas.

 

Bien sûr, demain vous ne rejoindrez pas votre lieu de travail avec le sentiment que vous partez en vacances. Mais, qui c’est, il y aura quelque chose de plus léger en vous.

 

Et si vous faites partie de cette catégorie qui ne travaille pas, qui ne travaille plus ?

 

Qu’avez-vous accompli durant la semaine ? Des tâches diverses, des coups de main donné ici ou là, la tenue de la maison, les repas, une visite à un malade, etc … Vous avez travaillé … non pas pour un salaire, mais pour rendre la vie plus lumineuse.

 

Félicitez-vous aussi pour tout ce que vous faites, ce que vous arrivez encore à faire. Remerciez la vie pour ce qu’elle vous permet d’accomplir au fil des jours.

 

Si vous aimez votre travail, si ce que vous accomplissez à du prix pour vous, remerciez la vie pour le bonheur qu’elle vous procure.

,

Harper Collins

Si le dimanche est un jour de repos, il est également un jour qui vous permet de regarder tout ce que vous accomplissez dans votre vie, que cela soit bon ou moins bon pour votre moral.

 

A demain pour ouvrir une nouvelle fenêtre.


 

Et si vous partagiez les pensées de l'Avent ?

 

Y a-t-il dans votre entourage une personne à qui vous auriez envie de lui offrir un peu de lumière ou de chaleur en cette période ? Partagez les pages de l'Avent 2013

 

Envie de partager plus longuement ? N'hésitez pas à en parler autour de vous et sur vos réseaux sociaux


 

La pensée du jour vous parle ?

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire

 

Publié dans Divers

Commenter cet article