Il était une fois ...

Publié le par processuscroissance--blog.com

Le génie et la bague magique

 

"J’ai besoin de savoir encore une chose", dit le prince. "Qui es-tu ?"

"Je suis, moi aussi, ton reflet dans le miroir."

Charles Brulhart Janvier 2004

Toute histoire a une fin, généralement ce que nous devrions retenir comme morale.

Qui est ce génie qui vous a accompagné depuis le début du mois ?

"Je suis, moi aussi, ton reflet dans le miroir."

Je souris intérieurement … allez, n’hésitez pas, si vous en avez envie approchez-vous du miroir le plus proche de votre écran et allez  regarder…

Vous avez vu son reflet ?  

Vous avez sûrement vu votre tête et ce qui vous entoure. Je doute que vous n’ayez vu le génie ou ne serait-ce que son ombre.

Il y a des fins d’histoires qui laissent comme quelque chose en suspens dans l’air. C’est un peu comme le pollen à la fin de la floraison qui parvient à venir vous titiller les narines sans que vous le perceviez … mais au moins, vous le sentez !

miroir.jpg

Refaites l’exercice, mais cette fois-ci, restez là ou vous êtes.

Fermez les yeux (oups … gardez-les ouverts jusqu’à la fin de l’explication de l’exercice … et fermez-les après avoir lu toute la consigne).

Respirez profondément et tranquillement.

Dites cette phrase à haute voix « "Je suis, moi aussi, ton reflet dans le miroir."

Détendez votre mâchoire, sans serrer, que vos lèvres soient refermées comme si elles tenaient un pétale de rose.

Ressentez toute l’émotion qui accompagne cet exercice.

Maintenant, faites l’exercice.

Avez-vous vu le génie ?

Pas évident, n’est-ce pas ? Difficile même me direz-vous.

Restez encore un petit peu avec moi … partons à la rencontre du génie.

Prenons un autre chemin …

Vous avez, je pense, déjà fait l’expérience de vouloir réagir spontanément face à une situation, un évènement. Au dernier moment, vous n’avez pas donné libre court à l’impulsion qui vous venait.

Pourquoi ?

Parce que, là, tout au fond de vous, il y a une petite voix qui vous a dit que vous pouviez agir autrement, ou, que ça ne valait pas la peine d’agir.

D’après vous, comment se fait-il que vous ayez fait confiance à cette petite voix ?

Comment se fait-il qu’il y a, tout d’un coup, quelque chose qui vous fait changer d’avis ?

Serait-ce le génie ?

Oui, il y a la demeure du bon génie tout au fond de vous. Il travaille en collégialité parfaite avec « Conscience Personnelle » et « Habitudes ».

Faisons un peu plus connaissance avec  « Conscience Personnelle » :

Tout d’abord, elle se différencie de « Conscience Sociale », celle qui fréquente également assidument votre intériorité. Elle vous dit ce qui est bien, ce qui n’est pas bien. Elle vous incite à choisir, à décider selon vos principes, selon les règles que vous avez apprises.

« Conscience Sociale » vous fait vivre dans la norme, dans le politiquement correct.

Elle se différencie également de « Conscience Cérébrale », vous savez, cette petite voix qui vous incite à faire les choses, à prendre des décisions en commençant toutes ses phrases par : « Je veux, je dois, il faut … »

Elle aime bien venir stimuler votre tête, votre pensée. Elle adore lorsque vous voulez faire les choses à votre tête ! Sans regarder les autres, sans regarder les conséquences que cela peut avoir dans votre croissance.

« Conscience Personnelle » est plus discrète. Elle peut paraître effacée. Il est vrai qu’elle se manifeste généralement lorsque vous la sollicitez. Elle n’a qu’une envie, vous permettre de vous épanouir, de grandir dans toute la beauté qui est en vous.

Elle est très proche du bon génie. Il est vrai qu’elle a tout appris de lui. Par moment, elle s’approche de ses deux sœurs, essaie de regarder ce qui est le mieux pour vous. Elle sait, suivant ce que vous vivez, que vous tirerez des profits si c’est l’une des deux qui vous guide, alors elle passe le flambeau, tout en restant juste à côté.

fleurs-dans-vase-transparent.jpg

Allons maintenant faire la connaissance d’  « Habitudes ».

C’est un grand ami de « Conscience Cérébrale ». Avec elle, il s’en donne à cœur joie.

Il n’a pas vraiment envie de mettre la pagaille en vous, de mener sa petite guerre pour vous conduire dans de mauvais choix ou prendre de mauvaises décisions. Non, c’est pas son envie première.

Mais voilà, vous lui avez donné tellement de reconnaissance, qu’il s’en sert à la manière d’un enfant gâté. Son leitmotiv : « Fait pas ci, fait pas ça … » et il le ressort à chaque fois que vous essayez de changer quelque chose en vous.

Le bougre, il sait bien que si vous changez, il prendra moins d’importance. Disons, qu’il n’aura plus toute la place et qu’il devra apprendre à cohabiter un peu plus avec « Conscience Personnelle » qu’il trouve, pour le moment, un peu rabat-joie.

C’est plus drôle lorsqu’il vous voit « patauger » dans vos idées, dans vos pensées !

« Habitudes » est-il un menteur né ?

N’allons pas jusque là. Disons qu’il aime bien son indépendance. Dès votre plus jeune âge, il a été éduqué, si nous pouvons dire ainsi, à prendre les commandes de votre vie. Il pourrait presque dire : Qu’il vous connaît mieux que vous ne vous connaissez.

Le hic, c’est que maintenant que vous savez qu’il y a en vous un bon génie, associé de prêt à « Conscience Personnelle », il va devoir faire avec ! Il va devoir apprendre à les écouter, à changer peu à peu sa manière de vous diriger, à prêter sa contribution pour que vous viviez toujours plus en authenticité à qui vous êtes au profond de vous. Il va devoir donner un coup de main au grand nettoyage de votre intériorité.

siloouhettes.jpg

Et la bague magique ? Est-ce simplement un truc à visualiser ? Est-ce que c’est une autre entité de votre personnalité ?

Que de questions …

Vous vous souvenez, dans le premier article de cette série, La bague magique des insatisfactions  je vous proposais de recevoir la bague magique. L’inscription était très simple, il vous suffisait de la demander avec votre cœur.

Cette bague magique porte un nom : L’intelligence de la Vie en vous.

Lorsque vous la tournez plusieurs fois, vous activez cette intelligence de vie en vous. Vous lui permettez de se mettre en contact direct avec le bon génie … c'est-à-dire, avec votre moi profond.

L’importance de la tourner « mentalement » a plusieurs effets :

·         Vous prenez du recul face à la réaction première qui émerge dans votre sensibilité

·         Vous apprenez à écouter s’il n’y a pas un autre chemin

·         Vous rééduquez votre manière d’agir

·         Vous ne vous trompez plus de cible … du moins, vous apprendrez à ne plus vous tromper de cible … mais à percevoir que beaucoup de vos réactions ne sont que des réflexes dus à votre histoire

·         Vous mettez la Vie au service de votre vie

·         Vous entrez dans une meilleure connaissance de qui vous êtes.

Revenez à l’exercice que je vous proposais au début de l’article. Il est un bon moyen pour vous connecter à votre « Intelligence de Vie », à laisser le bon génie vous dévoiler ce qui est bon pour vous, à laisser « Conscience Personnelle » vous guider dans l’épanouissement de votre vie, à permettre à « Habitudes » de se mettre au service de ce que la vie vous offre.

pierres-zen.jpg


Relisez cette série d’article. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser. Pour cela, vous pouvez le faire par un commentaire ou en m’envoyant un message privé. Je vous répondrais avec plaisir.


Ces articles vous ont plu ? Pourquoi ne pas les partager à vos réseaux ? A cet effet, vous pouvez cliquer sur un ou plusieurs boutons qui vous sont présentés ci-dessous.

Je vous souhaite un bon début de semaine et je vous retrouve très bientôt.

Commenter cet article

Lise 20/02/2012 10:05


Très belle synthèse de tout le parcours des derniers temps... Lumineux.

processuscroissance--blog.com 20/02/2012 10:18



Merci Lise pour ce retour ... lumineux


Et je pressens qu'il y aura matière à y revenir, ne serait-ce que pour explorer plus à fond quelques facettes.


L'inteligence de la Vie ... quand même fabuleux quand on s'y arrête.


Bonne journée à toi.