Impossible de faire comme s'ils n'existaient pas ...

Publié le par processuscroissance--blog.com

Ils vous le rappellent chaque jour !

I

 

 

ls … se sont les autres : les gens qui vous sont proches, ceux que vous côtoyez quotidiennement, vos voisins, votre famille …

Ils … sont toujours là, bien présents, que vous le vouliez ou non. Il vous est impossible de faire comme s’ils n’existaient pas …

Ces autres … ils nous créent parfois bien des tourments, des questionnements, des coups de gueule mais aussi … ils nous apportent des moments de joie, … ils contribuent d’une manière ou d’’une autre à notre déploiement, à notre raison d’être.

Les autres … ce sont des personnes, ce sont des groupes. Pour certaines personnes, ils représentent une sphère encore plus grande : l’humanité entière ou les 9'900 inscrits sur leur page facebook ! Non, je n’exagère pas … ou à peine !

 

galets.JPG

Dans une démarche de développement personnel ils sont présents, disons à 80%. Pourquoi ?

Parce que, justement, ils prennent de la place dans ce qui est important pour nous, dans ce qui nous apparaît important. Si ça ne l’était pas, on n’y penserait même pas !

C’est l’une des raisons qui font que lors d’un entretien vous en arrivez souvent à prendre les 2/3 du temps à parler de l’autre, des sentiments qu’il vous fait vivre, de ce qui vous pousse à bout ou vous empêche de vivre, de ses fonctionnements, de sa manière de se comporter … avant de parler de vous !

Je ne dis pas que c’est faux, que vous ne devriez pas, qu’il vous faudrait voir les choses autrement …

Si vous parlez ainsi de l’autre, c’est qu’il vient toucher quelque chose de fort dans votre vie et vous avez besoin de « déposer » avant de continuer votre route.

Il y a même des étapes où parler uniquement de l’autre sera le seul chemin qui vous permettra de commencer à parler de vous.

 

Qui sont ces autres qui prennent tant d’importance dans votre vie ?

 

Quelques profils des personnes importantes pour vous :

E

 

 

n premier lieu viennent toutes les personnes qui vous aident à devenir vous-mêmes.

 

 

·         Elles vous aiment comme vous êtes, vous acceptent dans vos qualités et dans vos défauts.

·         Elles expriment leurs intérêts pour ce que vous faites, ce que vous accomplissez.

·         Elles se réjouissent de vos réussites et compatissent dans vos échecs.

·         Elles vous stimulent dans vos projets et ne sont pas impatientes lorsque vous êtes en perte d’énergie.

·         Elles vous laissent libre dans vos décisions et peuvent également vous soutenir dans les moments où vous demander leur aide.

 

Viennent ensuite les personnes qui font figure de modèle, de mentor.

·         Elles vous apparaissent comme solides, non habitées de peurs.

·         Elles représentent pour vous l’image de ce que vous aimeriez être ou devenir.

·         Elles ne cherchent pas à vous plaire mais mènent leur vie avec assurance.

·         Elles ne cherchent pas à imposer leur point de vue, par ce qu’elles vivent, elles vous transmettent leurs valeurs, vous partagent leurs richesses, vous permet de découvrir quelles sont leurs ressources.

·         Elles vous permettent de ressentir cette impression qu’elles sont un peu comme vous, que vous leur ressemblez.

 

Et il y a toutes les personnes qui ont un impact négatif sur vous et en vous.

·         Elles adoptent des attitudes opposées à celles énumérées ci-dessus.

·         Elles vous obligent à vivre dans une ambiance qui ne correspond pas à ce que vous êtes.

·         Elles sont manipulatrices, dictatrices, menteuses …

·         Elles vous font payer à leur manière vos réussites ou votre manière de vivre car cela leur est insupportable.

·        

 

Bien sûr, ces profils ne sont pas aussi clairs que cela laisse percevoir en lisant cette liste. Certaines personnes peuvent se retrouver dans l’une ou l’autre des catégories. C’est-à-dire, vous aimer pour ce que vous réaliser, vous jalouser pour ce que vous êtes à leurs yeux. Vous dire que vous vous ressemblez et agir dans le sens contraire lorsque vous arrivez à leur hauteur, etc.

Généralement c’est des personnes qui ont un impact négatif que nous parlons. Rarement des personnes qui ont un impact positif, ce qui est bien dommage. Elles nous permettraient de conscientiser tout ce qui est en nous et de progresser dans notre réalisation personnelle.

 

groupe.JPG

 

Quelques pistes qui peuvent vous aider à mieux cerner le pourquoi vous parlez de l’autre avant de parler de vous :

 

S

  

i vous prenez beaucoup de temps à parler de l’autre lorsque vous êtes en entretien ou lorsque vous suivez une formation, ce n’est pas par hasard.

 

C’est parce que l’autre vous touche d’une manière ou d’une autre et c’est parce que cet autre prend de l’importance en vous.

Je sais, c’est une affirmation qui peut vous faire bondir comme elle m’a fait bondir à plusieurs reprises.

 

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte :

·         Vous vivez un apprentissage, que celui-ci soit d’ordre professionnel, loisirs ou tout simplement vous avez besoin de ses compétences pour avancer dans votre vie.

Ok pour l’apprentissage, mais il se peut que vous sentiez rabaissé/e par ses remarques, par son manque de disponibilité, par la pression qu’il vous met et cela devient insupportable pour vous. Vos besoins prennent alors le dessus et c’est de sa faute si vous êtes si mal.  

·         Vous vivez une dépendance face à l’autre.

Ce peut être votre conjoint/e, un de vos parents, un ami, une amie.

Vous vous reposez sur lui, sur elle et vous brimez vos aspirations, vous n’osez pas vous affirmer.

Lorsque cette dépendance devient difficile à vivre et si l’autre n’a pas envie de vous « perdre », il devient facile d’entrer dans le triangle de Karpman … et vous vous positionnez en tant que victime, bourreau et / ou sauveur.

Personnellement, j’ai vécu plusieurs entretiens en tenant les 3 rôles sans voir comment m’en sortir.

·         Le regard de l’autre sur vous est important.

Vous faites tout pour être bien vu, pour vous faire comprendre, vous faire accepter et vous avez le sentiment de récolter le contraire de ce que vous recherchez. De fait, vous avez besoin de parler du « méchant ».

·         Vous cherchez à vous affirmer, vous avez envie de mener votre propre vie et de réaliser vos projets mais l’autre vous retient ou vous protège plus que nécessaire.

Ce peut être le début d’une prise de distance qui ne se passe pas comme vous le désireriez ou effectivement une tentative d’appropriation de la part de l’autre.

Toujours est-il que cette situation vous est pénible et inconfortable.

 

Il y a également les personnes qui vous font du mal sans forcément s’en rendre compte. Il peut être bon de vous demander :

·         Pourquoi je garde cette relation ?

·         Qu’est-ce que j’attends de cette relation ?

Dans ce dernier cas, vous parlerez plus de vous que de l’autre.

 

Le monde de nos relations n’est pas le plus évident et il n’est pas toujours aisé de découvrir ce qui est en jeu dans les difficultés que nous rencontrons.

Si le développement personnel est un chemin qui vous permet de mieux vous connaître, de vous déployer dans toute votre dimension, il se fait également au travers de vos relations.

  

Je n’ai pas voulu ici parler des relations professionnelles, ce sera le sujet du prochain article.

Je vous dis donc à très bientôt.


Cet article fait suite à :

Ce qui est le plus important dans votre vie

 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

 

Vous pouvez également laisser un commentaire.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article