Impossible de retenir le temps

Publié le par processuscroissance--blog.com

Lorsque dans nos bagages il ne reste que le souvenir

 

Avez-vous déjà constaté que les moments douloureux que vous avez vécu, vous aimeriez pouvoir les oublier ?

 

Quand aux moments heureux, vous aimeriez les garder précieusement, y revenir et les revivre dans toute leur densité …

 

Et vous prenez conscience qu’ils appartiennent désormais au monde des souvenirs que vous feuilletez comme un livre qui s’est écrit trop vite.

 10.jpg

 

Ces moments d’exception, ces moments de joie intense, ces moments où, soudain, le temps semblait s’être arrêté, eux aussi font désormais partie de votre passé.

Alors, lorsque vous les revisitez, il vous apparaît qu’ils ont été trop courts. Ils ont été comme raccourcis par rapport aux moments plus difficiles.

Reconnaître ces moments et les regarder comme des étoiles qui brillent dans votre vie

Il y a des moments d’exception qui sont de grands moments. Un simple mot, une image et vous voilà reparti vers leurs origines.

Le jour de votre mariage …

Le jour de la naissance de votre enfant …

Le jour où vous avez décroché le poste que vous rêviez …

Le jour où vous avez découvert tel ou tel endroit …

Le jour où vous avez signé un contrat important …

Tous ces jours qui vous apparaissent comme plus importants que tous les autres, en fin de compte, sur une vie, cela ne représente pas beaucoup.

Et, il y tous les autres moments, plus courts, moins denses que vous vivez … que vous avez vécu …

Il n’est peut-être pas possible de dire : au quotidien. Il est peut-être possible de dire : par semaine ou mensuellement …

Des moments qui pourraient figurer comme des moments d’exception dans votre vie, il y en a des milliers.

Tous ces moments où la vie a eu comme le goût, l’odeur d’un biscuit sortant du four, comme un tissu ou un doudou doux à toucher, comme une musique nouvelle qui a transporté votre sensibilité dans une tendresse infinie …

Ces moments de joie, de bonheur, de paix que vous avez ressenti, ne serait-ce que quelques minutes, il est bon de s’en souvenir.

Pourquoi s’en souvenir ?

Tout simplement parce que ce sont ces moments-là qui sont porteurs d’espérance. Ce sont ces moments-là qui ont le pouvoir de chasser les nuages, d’apporter comme une caresse qui vient lorsque le présent est plus difficile à vivre.

Bien sûr, il n’est pas possible de vivre qu’avec des souvenirs, ce serait oublier de vivre le moment présent et de continuer son chemin de vie vers l’avenir.

Mais, s’en souvenir, y revenir lorsque le besoin s’en fait ressentir, c’est préparer votre cœur à accueillir autrement des moments d’exception dans votre aujourd’hui.

C’est redonner de la place, de l’espace pour traverser votre quotidien.

C’est vous servir de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel pour que puisse se redessiner votre paysage intérieur.

C’est percevoir que dans la nuit qui semble vous étreindre, vous pouvez contempler des milliers d’étoiles qui vous disent qu’il y a eu et qu’il y aura encore des moments d’exception dans votre vie.

Je vous propose de participer à votre manière à ce calendrier de l’Avent

Je vous propose d’apporter votre contribution à une question journalière.

Toutes vos réponses seront réunies à Noël pour en faire un Ebook (livre électronique) que vous recevrez au début de l’année 2013 et cela, gratuitement.

La question du 10 décembre

Ø Avez-vous un moment d’exception que vous aimeriez partager ?

A vos claviers pour m’envoyer vos réponses en cliquant sur « votre commentaire », juste ici dessous, après les boutons de réseaux. Je compte sur vous et je vous remercie d’avance pour votre participation.

Toute belle journée à vous et à demain.


 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

 

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Publié dans Divers

Commenter cet article

micky 16/12/2012 16:52


Arrivé au port de Nice voir ces grands bateaux de commerces ou de croisières et entendre la chanson de Charles Trenet: la mer, une grande merveille.

Mira 10/12/2012 16:43


Travaillant sous les gros arbres à l'abri du soleil africain, un petit garçon s'est approché de moi, me regardant intensement et avec un visage très sérieux, il m'a observé longuement pendant que
je continuais mon travail avec les gens de ce village. Je lui donnais de temps en temps un regard et un sourire,mais il restait très sérieux. Un moment donné, je sentais quelque chose
délicatement toucher ma jambe. Il me faisait comme une petite caresse, puis retirait sa main et la regardait, probablement pour voir si sa main devenait blanche. Après avoir constaté qu'il n y a
pas de changement dans la paume de sa main, son visage s'illuminait, il me donnait un grand sourire et disparaissait vers sa mère.

processuscroissance--blog.com 13/12/2012 09:53



Bonjour Mira,


Ton témoignage est touchant. Oui, un moment exceptionnel où tu as sû retenir l'essentiel et le garder dans ton coeur.


Bonne journée à toi.