L'expérience est un atout considérable dans ce que vous faites

Publié le par processuscroissance--blog.com

Les meilleurs professeurs sont ceux qui savent de quoi ils parlent !

Avez-vous déjà suivi  un cours ou une conférence donnée par quelqu’un qui savait de quoi il parlait mais qui était aux antipodes de l’expérience ?

Ce n’est pas très agréable. Surtout au moment où vous aviez une question et que la réponse s’est étalée sur de longues minutes de théorie sans apporter la réponse à votre question !

Pareil si vous revenez à vos souvenirs d’études. Combien de professeurs avez-vous eu qui n’avaient pas la passion de ce qu’ils transmettaient ? Combien de professeurs se contentaient de vous donner ce qu’ils avaient appris dans des livres sans vous communiquer l’envie d’apprendre ?

Il y a aussi les vendeurs, vendeuses qui savent dans quel rayon se trouve le produit que vous recherchez et qui ne connaissent pas le fonctionnement, la fabrication, ou tout simplement la différence entre tel ou tel produit …

L’employé/e du restaurant qui ne sait pas ce qu’est une entrecôte « bleue » ou qui ne sait pas quel vin accompagnera le mieux le menu …

Connaître, avoir l’expérience de ce que l’on propose est IMPORTANT

Quel que soit le domaine dans lequel nous sommes.

experience.jpg

Bien plus qu’une question de compétences

Pourquoi est-il si important d’avoir l’expérience de ce que l’on offre ?

Un professeur peut avoir de bonnes compétences en connaissance de chimie ou d’histoire. Il peut avoir une maîtrise en pédagogie. Mais s’il donne ses cours uniquement en pensant à son salaire et à ce qu’il recevra au moment de la retraite, il passera à côté de la vie de ses élèves. Il a peu de chances pour que l’un d’entre eux ne devienne un jour prof de chimie ou d’histoire.

Mardi, j’étais chez mon médecin. Une jeune stagiaire participait à l’entretien.

J’étais décontractée. La discussion était joyeuse, empreinte de la confiance que je lui faisais. La jeune stagiaire était un peu étonnée.

Mon médecin s’est adressée à elle en ces termes : « J’espère bien qu’un jour vous serez médecin. Ce que je vais vous dire est important – un patient, ce n’est pas un numéro et ce n’est pas une tirelire. Vous aurez la connaissance, l’expertise du cas mais vous ne devrez jamais être au-dessus du patient. Vous devez comprendre sa souffrance. Il a besoin de vous et vous devez l’aider à surmonter ses angoisses, ses peurs. Vous devez entendre ce qu’il vit. Si vous vous mettez à son niveau, vous établissez un lien de confiance. Cette confiance vous rendra heureuse de ce que vous faites. »

Mon médecin n’a jamais été malade. Il n’a subi aucune opération de celles qu’il pratique régulièrement. Il a une connaissance et une compétence très grande de sa spécialité. Il a surtout une expérience de l’écoute vis-à-vis de ses patients. Cela fait toute la différence.

Hier, nous avons fait une sortie sur les lacs de la région. Il a plu toute la nuit. Le soleil faisait son apparition mais tous les sièges du pont supérieur étaient mouillés.

J’ai vu le capitaine et les employés du bateau se rendre sur le pont avec chiffon et linge pour essuyer les sièges. J’ai entendu le capitaine dire à l’une des employées : « C’est vrai, le soleil va tout sécher dans la demi-heure, mais les passagers seront heureux de ne pas attendre ».

Il avait la compétence pour conduire son bateau de ports en ports et je ne serais pas étonnée de découvrir qu’il a également l’expérience de ce que vit un passager qui doit attendre que le soleil sèche le siège sur lequel il aimerait bien s’asseoir.

Ce qui fait que nous sommes vraiment « bons » dans nos actes, ce ne sont pas toujours nos compétences, c’est surtout le fruit tiré de nos expériences.

La raison de cette « mise-en-bouche »

Je n’échappe pas à la règle.

Vous avez l’habitude de découvrir régulièrement au moins 3 articles par semaine sur ce blog.

Je sais que plusieurs d’entre vous savent que je vais publier le lundi – mercredi et vendredi.

Vous vous poserez des questions si je reste plusieurs jours sans apparaître. C’est d’ailleurs ce qui vient de m’arriver par rapport à un bloggiste que je suis régulièrement. Ne pas savoir le pourquoi soudain il n’y a plus d’articles, plus de signes est quelque peu inconfortable.

Alors j’ai décidé de ne pas faire la même chose … (une expérience ?)

Mon blog sera en vacances pour 2 semaines

Oui, mon blog … pas moi !

Cela veut dire qu’il n’y aura pas d’articles qui seront édités durant les 2 semaines qui viennent.

Moi, je ne serais pas en vacances mais en « repos forcé » … le temps de me remettre d’une opération et de réfléchir à tout ce que j’ai envie de vous donner dès la reprise.

J’aurais pu, il est vrai, créer mes articles à l’avance, les programmer pour qu’ils paraissent au jour voulu.

L’avantage serait de ne pas vous faire languir … le désavantage serait plus pour moi, ne pas profiter d’une nouvelle expérience pour ensuite être plus proche de vous.

Par le blog, je fais l’expérience depuis quelques semaines … surtout depuis que vous êtes plus nombreux/ses à me laisser un message, de ne pas vous servir des « plat congelés mais des produits frais ». C’est-à-dire de pouvoir réagir au moment de vos questions, de vos réactions, de vos témoignages.

Cette période d’arrêt que je me donne sera également l’occasion de mieux préparer les différentes catégories du blog, de voir comment je peux vous transmettre des outils, de vous proposer des choses nouvelles.

L’occasion d’aller au bout de ma créativité, de ce qui me tient à cœur.

L’expérience également d’écouter les besoins de mon corps, les besoins de ma sensibilité pour mieux entendre comment la vie a ses propres règles, crée son propre dynamisme pour nous accompagner dans nos actions.

innovation.jpg

Vous pouvez prendre ces quelques jours pour lire les articles qui vous auraient échappés

Je sais que lorsqu’on aime se rendre sur un blog ou sur un site, on n’a pas toujours le temps, ni la disponibilité, pour lire vraiment les articles.

Pourquoi ne pas relire ou découvrir ceux-ci :

L'égoïsme positif

Osez vous servir des bonnes idées qu'ont les autres ...

Les 5 étapes à vivre avant de commencer un travail sur soi en développement personnel

Impossible de faire comme s'ils n'existaient pas ...

Pas facile de faire face aux préjugés

Monsieur Y'a ka et Madame Solution

Le bon sens ... un réflexe de vie

ou un autre parmis les 147 déjà en ligne.

Au mois de juillet, j’avais édité celui-ci :

2013 : Et si nous préparions l’année axée sur des rapports humains (1)

 Il se termine par une invitation à cliquer sur le lien « J’ai aimé ce que j’ai lu ». Je vous demande de le relire ou de le découvrir et de voter pour moi si vous avez aimé. Je vous en remercie d’avance.

Vous pouvez également me laisser un message. J’y répondrais à mon retour avec grand plaisir.

Je vous dis à bientôt pour de nouvelles découvertes, pour de nouveaux chemins.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hannah@methodeTipi 20/08/2012 18:12


Bonjour Madeleine et merci de ton passage sur mon blog.


J'espère que ton opération n'est pas quelque chose de grave et surtout que tu


es en paix avec ce qui t'arrive.


Je te souhaite un bon rétablissement


Hannah

processuscroissance--blog.com 06/09/2012 16:16



Bonjour Annah,


Merci pour tes voeux. Me voici de retour avec omme objectif de vous donner le meilleur de ce que la vie peut apporter.


A bientôt.



Jea 20/08/2012 08:02


Ma chère Madeleine,


Une énorme pensée d'encouragement pour cette intervention et, surtout, pour la récupération qui viendra après.


Je t'accompagne en pensées et je t'embrasse.


Jea


 

Régis de Moment Présent 17/08/2012 16:57


Dans une conférence , non celà m'est jamais arrivé. Chez les blogueurs oui. Je dirais même 75% des blogs que j'ai vu en developpement personnel . Mais celà n'est pas bien grâve à tout dépend ce
que l'on cherche: un trip d'égo ou un changement véritable.


 


@+

processuscroissance--blog.com 06/09/2012 16:19



Bonjour Régis,


Il est vrai que c'est plus rare de la part d'un conférencier et pourtant, je l'ai vécu à 2 reprises.


Il est vrai aussi, comme tu le dis, que tout dépend de ce que l'on cherche à donner ou à se prouver, à remplir son égo ou à chercher un changement véritable.


Il n'en reste pas moins qu'il y a une résonnance différente lorsque nous nous appuyons sur l'expérience plus que sur ce que nous avons appris ou découvert sans l'éxpérimenter.


A bientôt.