L'invisible poison de l'attentisme

Publié le par processuscroissance--blog.com

Etes-vous atteint de procrastination ?

 

«  Le 28 de chaque mois Jacques sait qu’il doit préparer ses paiements.

Sur son bureau un dossier sur lequel il a écrit :

URGENT A LIQUIDER AVANT LE 30 DU MOIS

est posé, bien en évidence.

Au matin du 28 qui est un lundi, c’est la première chose qui attire son regard. « Bon, je vais le faire dans la matinée, ce mois-ci, pas de retard » se promet-il.

A midi, il se dit « Ok, j’ai été un peu à la bourre, fallait absolument que je termine ce truc, mais cet après-midi, je vais avoir le temps ».

 Vous devinez la suite ?

Jacques s’est attaqué à ses paiements le 14 du mois suivant … suite à une lettre de rappel reçu.

Comme il a horreur de recevoir des rappels, il se promet une fois de plus de liquider ses prochains paiements pour le 30 du mois !

Etudier

La procrastination … rien que de lire ce mot, on devine tout de suite que c’est quelque chose de compliqué.

C’est compliqué surtout pour la personne qui vit cette tendance.

Ø  Dans sa tête les priorités sont bien définies … mais … elles ne sont pas gérées.

Ø  Dans son organisation il y a du temps réservé pour certaines choses … mais … pas pour ce qui l’ennuie à l’avance.

Ø  Dans ses projets il met en relief ce qui est urgent … mais … il y a toujours autre chose qui est plus urgent.

Ø  Dans son agenda il y a des jours sans rendez-vous … mais … elle regarde le jour suivant en se demandant comment il va pouvoir tout faire.

Ø  Dans son emploi du temps elle a bien noté quelles tâches elle devait effectuer pour ne prendre aucun retard … mais … elle est restée plus longtemps sur les tâches qui lui apportent satisfaction.

Voilà pourquoi la  procrastination est compliquée pour elle.

Si c’est votre cas, alors ce fonctionnement pourrait bien empoisonner votre aspiration à faire les choses au fur et à mesure !

Vous pouvez toujours être face à un imprévu et devoir remettre au lendemain, voir plus tard, des tâches importantes. C’est normal.

Vous pouvez traverser une période un peu plus difficile où la motivation n’est plus au rendez-vous, où vous en avez marre, où vous vous demandez si vous n’avez pas droit à quelques vacances … ça arrive à tout le monde.

Vous pouvez avoir pris l’habitude de remettre toujours à plus tard certaines tâches, à sans cesse vous dire que c’est urgent et ne pas vous y mettre. Cette habitude n’est pas vraiment normale.

Une habitude qui peut devenir handicapante à long terme.

La  procrastination peut se vivre dans un ou plusieurs secteurs de votre vie.

Vous pouvez dans certaines choses être très bien organisé et là, pas de problèmes, vous ne remettez jamais à plus tard certaines tâches. Vous êtes motivé, passionné et ça à du sens pour vous.

Vous pouvez dans certaines choses vous sentir « obligé » de faire. Ça vous casse les pompes. Vous n’aimez pas. Vous vous rebellez contre cette obligation. Alors vous fuyez devant la responsabilité. Vous vous dites que demain vous aurez le courage de faire, etc …

Et, plus vous remettez, plus cela devient un handicap dans votre vie.   

Pour défaire le mécanisme.

Tant que vous n’avez pas reconnu et nommé le problème que vous vivez, la procrastination ne sera pas au cœur de votre préoccupation … même si elle commence à être handicapante.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que pour vous, ce n’est pas encore une attitude négative.

Par contre, si vous êtes conscient que vous vivez une procrastination, alors vous pouvez agir et réagir.

Ø  Qu’est-ce qui vous gêne le plus dans votre fonctionnement ?

Il y a sans aucun doute quelque chose qui vous interpelle, quelque chose que vous sentez comme pas très ajusté à ce que vous désireriez vraiment.

 

Ø  Pour quelle raison est-ce que vous aimeriez changer cette habitude ? et, cette habitude, elle vous empêche de vivre quoi ?

Dessous, de l’autre côté de cette facette il y a peut-être une aspiration, un désir de vivre les choses plus sereinement, moins dans le stress … Vous êtes peut-être dans un changement de votre vie et vous percevez que vous ne pouvez pas continuer ainsi … faire le clair est aidant.

 

Ø  A qui ou à quoi dites-vous non ?

Le fonctionnement de procrastination peut venir de très loin. Par exemple, pour moi, il y a toujours une tasse qui traîne quelque part … je dis non à ma mère qui lavait mon verre dès que j’avais terminé de boire, sans me demander si je voulais encore un peu d’eau. Hé oui, ça a suffit pour que je reporte à plus tard le moment de faire ma vaisselle !

 

Ø  Y a-t-il un autre fonctionnement qui vous handicap et renforce en vous cette tendance à remettre à plus tard les tâches moins importantes ?

Cela peut être le perfectionnisme ou le volontarisme, ou autre chose … Bien souvent la personne perfectionnisme vivra une forme de procrastination lorsqu’elle prend conscience qu’elle ne peut pas faire plus et mieux. La personne volontariste va baisser les bras devant ce qui lui paraît trop simple, pas valorisant …  

En répondant à ces questions, vous mettez en avant des pistes qui vont vous aider à quitter ce fonctionnement.

Ne remettez plus à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui !


Envie de réagir ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me contacter personnellement.

Je vous souhaite un bon week-end. A bientôt.

Publié dans Outils

Commenter cet article

Dorian 18/05/2012 16:42


Bonjour,


Je pense que le tout est de bien cerner les choses que l'on doit faire en fonction de leur importance et de leur urgence. Ensuite, ce n'est qu'une question de savoir gérer notre temps avec ce que
l'on a à faire.


Bonne fin de journée.


Dorian

processuscroissance--blog.com 25/05/2012 07:45



Bonjour Dorian,


Très bonne synthèse, merci.


Bonne journée à toi