La motivation: une clé pour votre épanouissement personnel

Publié le par processuscroissance--blog.com

Motivés : ça durera plus longtemps ! (7)

 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, lorsque je me motive pour quelque chose, au bout du compte, j’attends de ma motivation qu’elle m’aide à réussir, à m’accomplir.

 

Je suis partie dans cette série d’articles en vous partageant un peu de ma réalité d’aujourd’hui et de ma motivation à être actrice dans ma rééducation.

 

J’ai une chance extraordinaire, celle d’avoir un physio et un médecin très compétent dans leurs domaines spécifiques. Je pourrais très bien les laisser me prendre par la main et moins m’investir. Ce serait plus long mais avec un résultat proche de celui que je désire.

docteur-copie-1.jpg

                                                                                                                     http://www.freedigitalphotos.net

 

Trouver sa motivation, une clé pour ne pas vivre sous la dépendance

 

C’est très confortable de laisser les autres nous prendre par la main, nous conduire là où c’est meilleur que ce que l’on vit.

 

C’est confortable de s’abandonner aux compétences externes pour avoir le sentiment qu’on progresse.

 

C’est confortable de pouvoir faire confiance et d’attendre que l’autre fasse pour nous ce que nous attendons, réponde à nos désirs.

 

C’est confortable … et cela fait vivre sous la dépendance.

 

Ø  Je deviens dépendant/e de mon physio, de mon médecin, … de mon mari, de ma meilleure amie, de mon thérapeute … Il, elle sait ce qui est bon pour moi. Il, elle prend soin de moi et de ma souffrance …

Ø  Je ne cherche pas par moi-même à améliorer ma situation. Je ne me prends pas en main. Je ne me sens pas du tout responsable des résultats …  Il, elle a les compétences nécessaires pour m’aider à progresser. …

Ø  Je ne m’implique pas personnellement. Il, elle sait ce que je veux, ce que j’espère, ce qui me manque et il, elle va faire tout son possible pour m’aider …

Résultat :

Ø  Tant que tout va bien, il n’y a aucuns problèmes.

Ø  Par contre, si quelque chose ne va pas … il y a un problème.

ü C’est sa faute si …

ü Il, elle m’a fait croire qu’il, elle savait …

ü J’aurais pas du faire confiance, voilà le résultat …

ü Je me suis fait avoir …

ü Et dire qu’il, elle m’a fait miroiter le meilleur …

Bon, ce n’est pas notre faute si ça ne réussit pas, si quelque chose va de travers. Ce n’est pas de notre faute, c’est celle de l’autre !

Et c’est la porte ouverte à la critique, à la méfiance, à la rumeur. Pas très constructif !

Alors que si nous nous prenons par la main, si nous devenons avec l’autre un participant, si nous prenons nos responsabilités, les résultats sont forcément différents.

Quand la motivation permet de devenir responsable des résultats qui nous appartiennent

J’ai une motivation certaine à m’impliquer personnellement dans ma rééducation. Cette motivation est posée sur un objectif à long terme.

Ce qui me permet de la vivre au quotidien, ce sont les étapes que je me suis fixées.

Je me rends aux séances de physio pour que mon physio me guide dans les exercices qui peuvent m’aider à récupérer la souplesse musculaire, mais je n’attends pas tout de lui, m’appartient ensuite de continuer les exercices.

Je me rends aux contrôles médicaux non seulement pour être sécurisé ou pour entendre que tout va bien. Je veux savoir au fur et à mesure ce qu’il en est. Je veux qu’on me dise ce que je peux faire personnellement pour améliorer les résultats des différentes analyses.

Le simple fait de m’impliquer personnellement ravive ma motivation de base.

Parce que je suis motivée, je vais vers plus d’épanouissement personnel.

Ø  Je contribue dans la part qui est la mienne au résultat final.

Ø  Je me sens responsable du choix qui a été fait.

Ø  Je peux accélérer ma rééducation.

Ø  Je trouve une certaine fierté à vivre les exigences liées à mon cas.

Ø  Je puise dans ma créativité pour me donner un environnement aidant.

Ø  Je peux me servir de mes qualités, de ma détermination.

Ø  Je vois le but que je me suis fixé.

Ø  J’avance vers mes objectifs.

Rien ne peut m’assurer que tout se passera comme je l’espère. Je ne suis pas à l’abri d’une complication.

Si quelque chose ne se passe pas comme je l’espère, cela ne sera pas uniquement de la faute des personnes qui m’aident à récupérer, il pourrait bien y avoir également quelque chose qui vient de moi.

L’important est la part que j’apporte.

Mon expérience peut devenir votre expérience

Au terme de cette série, je vous invite à revisiter votre histoire.

ü Lorsque vous faites les choses en étant motivé/e, qu’est-ce que cela vous apporte personnellement ?

ü Quels sont les fruits que vous retirez ?

ü Qu’est-ce qui est plus épanoui en vous dans cette façon d’aborder les défis que la vie vous donne ?

Vous pouvez relire les articles précédents.

A vous de vivre en mettant de la motivation dans ce que vous faites.


Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

 

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Commenter cet article