Ne rien faire c’est aussi : Agir autrement

Publié le par processuscroissance--blog.com

Lundi je vous parlais du bonheur de ne rien faire.

J’aurais dû dire : « Vivre une journée où vous n’avez rien à faire vous procure du bonheur ».

Rien faire = pas d’obligations, pas de responsabilité, pas de stress.

Cela semble être quelque chose de simple. Pourtant, c’est plus compliqué à mettre en place.

Choisir de vivre une journée à ne rien faire, ce n’est pas … ne rien faire !

Ce n’est pas : rester au lit (toute la journée) au moment du réveil, ne pas se préparer un repas, planifier intelligemment sa journée.

Lorsque nous disons : « Ne rien faire », les clichés affluent : « Ne pas lever le petit doigt », « Etre en état de léthargie », « Se laisser aller », « S’asseoir sur un canapé et attendre que les heures s’égrènent lentement » …

Si vous pensez à l’un de ces clichés, vous avez tout faux !

Vivre une journée à ne rien faire, en fait, c’est exactement le contraire : C’est faire des choses sans le poids des responsabilités, sans se mettre la pression des obligations, sans en retirer de stress.

Une journée à ne rien faire à ma manière

Hier a été ma journée où j’avais décidé de ne rien faire.

Concrètement, je voulais une journée différente, une journée qui puisse me permettre de goûter tout simplement à l’instant présent.

Ceci est particulièrement important puisque je suis à la maison et non sur une plage.

A la maison, il y a toujours quelque chose à faire : le ménage, les courses, les trucs qui sont à faire avant la rentrée. Il y a aussi les habitudes, comme consulter ses messages, surfer sur internet, répondre à des demandes, etc.

A la maison, les vacances ressemblent curieusement aux autres jours, même s’ils sont, de fait, très différents.

Donc, hier, j’ai décidé de vivre une journée à ne rien faire.

Et j’ai organisé ma journée en fonction de mes besoins :

ü Ce que je voulais

ü Ce qui me ferait plaisir

ü Mes envies

Trois choses, pas une de plus.

Je voulais : Prendre du temps pour moi, pour nous ; c’est-à-dire, en couple.

Ce qui me ferait plaisir : Vivre une journée ensemble, sans nous prendre la tête dans les choses à faire, sans nous préoccuper d’un horaire, sans être accaparée par autre chose de tout aussi important quotidiennement.

Mes envies : Ne pas passer trop de temps à cuisiner, faire une bonne ballade, prendre le temps de nous arrêter dans la nature, faire une pause dans ce que j’entreprends. Envie de m’offrir une « course d’école ».

Et cela s’est déroulé exactement comme je le désirais.

Cretes-du-Jura.jpg

Une longue ballade sur les crêtes. Le temps était vraiment sensationnel. Il faisait chaud avec une petite bise qui rafraîchissait, des parfums multiples, le chant des oiseaux … tout était là, à portée du cœur.

Une ballade qui permettait à tous mes sens de s’ouvrir et d’accueillir le moment présent.

Ø Le regard qui s’attardait sur le prolongement d’une frontière invisible entre la Suisse et la France …

Ø L’ouïe qui écoutait le chant des merles, hirondelles, coucous, passereaux …

Ø L’odorat qui reconnaissait le parfum du serpolet, des fleurs de sureau, du foin fraîchement coupé …

Ø Le toucher lorsque nous nous sommes approchés d’un groupe de chevaux et que nous avons caressé leur encolure …

Ø Le goût au moment où nous sommes arrêtés à la terrasse d’une buvette pour déguster une bière fraîche …

Et des rencontres éphémères avec des couples qui se baladaient.  Quelques mots échangés sur la beauté du paysage, sur cet été qui arrivait enfin.

Nous étions tout près de chez nous et avions le sentiment d’être dans un autre monde.

C’est fatiguée et heureuse que j’ai retrouvé notre maison.

Et vous ?

Il y a du bonheur en moi de vous partager la manière dont j’ai vécu ma « journée à ne rien faire ».

Vous voyez, ce n’est pas compliqué.

Et vous, quand allez-vous vivre votre journée à ne rien faire ?

Avant la fin de vos vacances … c’est du moins ce que je vous souhaite profondément.

Je vous souhaite une excellente journée. A bientôt.


  Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article