Se sentir jeune à tout âge, y a-t-il un secret ?

Publié le par processuscroissance--blog.com

Pas réservé aux plus de 60 ans !

vieux.jpg

Je suis étonnée de voir le nombre de reportages qui sont axés sur les seniors.

Aujourd’hui il semble que c’est à partir de 50 ans, voir plus, que l’on devient enfin jeune !

Et dire que lorsque j’avais 20 ans, je regardais les 50 ans et plus comme des vieux, qui allaient terminer leur vie tranquillement, sans chercher à en faire plus, sans chercher à se dépasser.

Pour mes yeux de 20 ans, c’était sans doute vrai. D’ailleurs, il me suffisait de les regarder pour le croire.

Ils s’habillaient comme des « vieux », je veux dire, comme des papys, des mamies. Ils ne faisaient pas de sport. Ils ne sortaient plus. Ils ne se promenaient plus main dans la main.

Les hommes se retrouvaient au bistrot du coin et tapaient le carton (jeu de cartes), les femmes s’asseyaient devant leur maison, un tricot à la main.

Ils attendaient le moment de la retraite, et, lorsque celle-ci arrivait, ils se voyaient déjà en haut de la liste d’attente pour leur entrée au paradis ou en enfer.

Avez-vous déjà écouté la chanson de Jacques Brel : « Les vieux » ?

Non ?

Alors, écoutez-là, nous nous retrouvons à la fin …

 

Les temps changent

Aujourd’hui, il y a comme un culte qui rend hommage à la vieillesse.

Un moyen de nous rappeler que nous ne pouvons rattraper la vitalité de nos 20 ans, mais que nous pouvons garder au fond de nos regards, de nos mots, de nos gestes, toute la beauté de nos 20 ans.

Ce n’est pas forcément une question de chirurgie esthétique, de régime à haute dose, ou de mode vestimentaire.

C’est une question qui parle du regard posé sur la vie, posé sur les choses, sur les autres.

Nous serons tous, un jour ou l’autre, confrontés à nos rides, à nos articulations qui font mal dès le réveil, à de nouvelles limites qui vont se mettre petit à petit.

Quand la peur de vieillir vient à 30 ans

Curieuse de savoir si le fait de devenir « vieux » était un problème pour les plus jeunes, je suis allée surfer sur quelques forums.

Etonnement de lire des messages de « jeunes » qui ont entre 25 et 30 ans exprimer leur peur de vieillir.

A croire que les paroles de Jacques Brel se sont inscrites dans leur tête !

Avoir peur de devenir « vieux » à 30 ans, c’est terrible.

Terrible parce que c’est justement à ce moment-là que tout devient possible.

Terrible parce que c’est à cet âge que de nombreuses femmes désirent devenir maman, que de nombreux hommes pensent fonder une famille.

La peur arrive alors que tout peut commencer à se construire.

Bien sûr, ce que je dis, ce n’est pas une généralité.

Cela doit représenter quoi ? 3, 5, 8% des « jeunes » … C’est déjà beaucoup trop.

Comment rester jeune à tout âge et, y-a-t-il un secret ?

C’était la question du début de cet article.

Je m’en suis un peu éloignée.

Etre « jeune », ce n’est pas seulement une question d’âge.

« Ils ont 20 ans sur leur carte d’identité, ils ont 80 ans dans leur cœur »

Vous avez sûrement déjà entendu cette phrase. Il en existe d’ailleurs plusieurs tournures, mais elles disent toutes la même chose.

Cela veut dire que l’on peut être jeune, mais penser comme un vieux.

L’inverse est le secret pour rester jeune :

Ø Qu’importe ton âge, ce qui est important, c’est le comment tu vis.

Ø Qu’importe la couleur de tes cheveux, ce que les autres voient et se souviennent, c’est le comment tu portes ton regard sur la vie.

Ø Qu’importe que tu sois capable de gravir une montagne ou te contenter d’une petite ballade sur chemin plat, l’essentiel est que tu saches encore t’émerveiller de ce qui est beau.

Ø Qu’importe les soucis que tu traverses, ce qui compte, c’est ton optimiste qui te conduit vers ton à-venir.

Ø Qu’importe les limites qui surviennent à cause de ton âge, tu ne seras jamais limité pour donner de l’amour.

C’est cela, « rester jeune », même si l’âge est avancé.

L’autre jour j’ai reçu ce commentaire qui me disait qu’un homme de 80 ans avait toujours rêvé de jouer du hautbois. Il s’est inscrit à un cours et à loué un instrument.

J’aime me l’imaginer partant au cours et tirer les premières notes sur son instrument. Je pense qu’il pourrait dire que dans sa tête, il se sent comme un gamin qui apprend à jouer de la musique.

Tout à l’heure, lors d’un jeu télévisé, j’ai entendu un homme s’adressé à un autre qui avait quelques dizaines d’années de plus : « J’aimerais être comme vous à votre âge … NON … j’aimerais être comme vous à l’âge que j’ai !» 

Si vous vous dites que le temps passe trop vite, que votre jeunesse fout le camp à toute vitesse, relisez cet article. Revenez-y aussi souvent que cela sera nécessaire, jusqu’au moment où vous vous sentirez jeune dans votre tête, dans votre cœur. C’est ce que je vous souhaite.  

****

Vous pouvez réagir à cet article … un mot, un commentaire, une réaction … je serais heureuse de vous lire.

Je vous souhaite un excellent week-end. A bientôt.


  Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mira 17/08/2013 19:30


beaucoup dépend de l'interprétation qu'on donne aux mots, jeune ou vieux.Une partie d'être heureux/se depend pour moi du fait d'être adapté intérieurement à la tranche de vie qu'on vit,à nos
forces et possibilités,ne pas vouloir vivre jeune à tout prix toujours, ou avoir peur de devenir vieux, car qui sait ce qui nous attend? il y a des vieux qui vivent bien la vieillesse avec et
dans la richesse intérieur enmagasiné durant la vie et les leçons tiré de leur vécu...