Les mercredis réservés à votre croissance

Publié le par processuscroissance--blog.com

Réjouissez-vous de ne pas être parfait, parfaite

 
Vous est-il déjà arrivé de sourire de vos imperfections ?
La question peut  sembler saugrenue.
Qui a envie de sourire en constatant ses imperfections … C’est justement ce que l’on essaie de cacher ou de corriger.
Et, si cet été on essayait ?
 
miroire-deformant-2.jpg
 
Je ne suis pas parfait, je ne suis pas parfaite, et puis …

Hier soir je regardais un mini-reportage sur une chaîne française.

Il était question de ces personnes qui n’osent pas se montrer sur une plage à cause de leurs rondeurs.

Ce n’était pas que des femmes, il y avait également des hommes.

Pour les aider à s’accepter dans leur corps et leur rondeur, des coachs les ont aidé à dépasser leur peur, à trouver comment se mettre en valeur sans pour autant chercher à se cacher sous des foulards amples ou des serviettes de bain nouées autour du torse.

Il est vrai que pour une personne qui n’a pas ce complexe, la situation peut prêter à sourire. Pour la personne qui le vit, c’est une véritable souffrance.

Le regard des autres sur nos imperfections peut devenir à l’image des miroirs déformants qui nous faisaient rire enfant. Surtout lorsque l’on passait de l’un à l’autre en s’imaginant filiforme, immensément grand ou gros et raplatis …

Et l’on s’amusait en adoptant des grimaces des plus comiques ou des postures grotesques simplement pour éloigner la peur de ressembler à ça.

Mais voilà, une fois adulte, plus question d’adopter cette spontanéité de l’enfant et de se montrer au regard des autres tel que l’on est.

Que veut dire être parfait ?

Ø  C’est avoir un corps parfait, sans cicatrices, sans rides, sans bourrelets

Ø  C’est pouvoir maîtriser le flot des émotions dans toutes les situations

Ø  C’est n’avoir que des qualités

Ø  C’est faire face à tout ce qui nous arrive sans perdre notre sang-froid ou notre positive attitude

Ø  C’est n’avoir aucune maladie

Ø  C’est être maître de tout ce qui nous entoure

Vous en connaissez beaucoup des personnes qui vivent tout ça ?

Personnellement,  je n’en connais pas, sauf moi qui essaie d’atteindre ce nirvana !

Hé oui, trop souvent je porte mon regard sur ce qui me permettrait d’être irréprochable au regard des autres et surtout au regard de mon mari, de mes enfants, de mes proches.

miroir-deformant.jpg photos web

 Apprendre à sourire de ses imperfections, c’est possible

Je dis c’est possible … je ne dis pas: c’est facile !

 

Ce qui est difficile c’est d’accepter l’image que nous avons de nous. C’est de prendre conscience qu’en fait nous nous regardons dans le reflet d’un miroir déformant.

Le problème, c’est que nous nous croyons que ce que nous voyons de nous, c’est justement ce que voient les autres de nous.

Le problème, c’est que nous regardons les autres sans les voir devant leur miroir déformant.

Alors bien sûr, nous aimerions bien être comme eux.

Et si nous étions comme eux ? Serions-nous mieux dans notre corps, dans nos pensées, dans notre vie ?

Pas si sûr que ça …

Vos imperfections sont peut-être un atout pour vous permettre de vivre justement ce qui vous différencie.

J’ai une amie qui n’est pas du tout créative … c’est ce qu’elle dit. Par contre, je suis très créative.

Mon amie est une passionnée du bon français et elle peut se désespéré lorsqu’elle entend de ses supérieurs qu’on n’attend pas d’elle qu’elle rende des dossiers sans aucunes fautes. De mon côté, j’écris un peu comme je parle mais en faisant des efforts pour adopter un style plus académique.

Pour mon amie, ne pas être créative est une imperfection de taille, surtout lorsqu’elle voit en moi la preuve de tout ce qu’elle n’a pas.

Pour moi, lorsque je l’entends parler de sa passion pour le français, l’orthographe et que je vois les fautes que je laisse passer, je vis cela comme une imperfection qu’il me faudrait dépasser pour arriver à sa hauteur.

Ça ne nous empêche pas de nous apprécier dans nos valeurs, dans ce qui, justement fait nos différences.

Pour mon amie, la limite qu’elle rencontre est ce manque de créativité, de folie créatrice qui, certes peut lui poser quelques problèmes pour percevoir quelques solutions à une problématique. Mais, sa créativité, elle la vit sans s’en apercevoir lorsqu’elle fixe sur pellicule tel ou tel détail d’un paysage ou d’une architecture.

Pour moi, la limite que je rencontre est une faiblesse dans la langue française et l’orthographe … et pour quelqu’un qui écrit un blog, ce n’est pas rien … Par contre, je suis attentive aux erreurs soulignés par mon traitement de texte et pour des écrits plus « professionnels » je demande une relecture. Du coup, je suis bien heureuse d’avoir une amie qui a cette qualité.

Vu de cette manière, il est possible de sourire de nos imperfections. Ce sont elles qui justement vont nous permettre de trouver la pièce de puzzle qui manquait à notre paysage intérieur.

Un exercice pour le plaisir :

Prenez une feuille de papier et faites la liste de toutes vos imperfections

ü  Celles qui sont en rapport avec votre corps, votre apparence

ü  Celles qui sont liées à votre QI

ü  Celles qui ont un lien avec ce que vous percevez comme des défauts

ü  Celles que vous traduisez comme des complexes

ü 

En face de chaque dénomination écrivez le nom d’une personne qui vous semble ne pas vivre cette imperfection … donc qui a ce qui justement vous manque.

Et essayez de percevoir ce que cela vous permet de vivre en ayant ce sentiment d’être complémentaire et non pas différente.

Ce qui serait super, et, surtout si la personne est proche de vous, serait de lui demander de faire le même exercice et que vous puissiez le partager.

A quoi peut vous servir cet exercice ?

Les bénéfices peuvent être nombreux.

Ceux-ci pourraient bien vous permettre de :

Ø  Briser le miroir déformant dans lequel vous vous regardez

Ø  Assumer vos faiblesses et vos limites

Ø  Mettre à la porte ce que vous percevez comme complexes paralysant

Ø  Ne plus avoir peur du regard des autres sur vos manques, vos défauts

Ø  Vivre en ayant plus confiance en vos capacités, en vos compétences

Ø  Connaître vos forces et vos atouts.

Pas mal, non ?

C’est en tout cas une démarche de développement personnel positif qui vous est proposé aujourd’hui.

N’attendez pas la fin des temps pour vous mettre en route vers l’acceptation de vos imperfections, pour commencer à sourire de ne pas être parfait, parfaite.
 Faites-le aujourd’hui. 

 
Cet article plairait-il à vos amis / es ? N’hésitez pas à le partager.
 
Je vous retrouve mercredi prochain pour un nouvel épisode au vert. 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Danièle de Forme et Bien-être 27/06/2012 09:23


Bonjour,


On a tendance lorsque l'on a un défaut à l'emplifier dans sa tête. Mais lorsque les autres nous regardent, ils ne voient pas forcément les chosesde la même façon. PAs facile de s'accepter avec
ses défauts mais c'est la meilleure solution pour vivre sereinement.


Bonne journée.


Danièle


 

processuscroissance--blog.com 29/06/2012 08:02



Bonjour Danièle,


Oui, pas facile de s'accepter avec ses défauts ... pas facile non plus de s'accepter alors que nous voulons être parfaits.


Si nous n'étions pas avec nos ombres et nos lumières, la vie serait un peu figée, non ?


Bonne journée à toi aussi.