Les mercredis réservés à votre croissance

Publié le par processuscroissance--blog.com

Vivre une journée en mettant à contribution vos 5 sens

Une manière de vivre sa croissance est de revenir tout simplement à vous.

Il faut bien le dire, trop souvent nous nous laissons happer par les autres, par l’environnement, par nos obligations et nous nous oublions …

L’été est une période privilégiée pour prendre le temps de se retrouver en soi, pour renouer avec tous nos sens.

Bien sûr, chaque jour de l’année nous nous servons de nos sens … mais … sans y apporter plus d’attention que ça.

Ici, je vous invite à réserver une journée où vous allez prendre le temps d’accueillir et de ressentir chaque sens.

Les-5-sens.png

C’est pas sorcier

Il est bien possible que vous vous demandiez comment vous pouvez mettre à profit la proposition d’aujourd’hui.

Tout d’abord, je précise que vous pouvez la vivre quelque soit l’endroit où vous résidez.

Que ce soit en altitude, en plaine, au bord de la mer … que ce soit en zone urbaine ou rurale … vous pouvez vivre au moins une journée réservée à vos 5 sens.

Il faut simplement que vous prépariez toutes les étapes au préalable.

Que vous réserviez la date de la journée pour cela.

Vous pouvez la vivre seul/e, avec des amis ou en famille. L’important est que chaque personne soit au courant de ce que vous désirez vivre.

Chaque sens doit représenter une étape dans la journée. C’est-à-dire que vous allez vous faire plus attentif/ve pendant au moins 1h à un sens et ainsi de suite tout au long de la journée.

C’est important car généralement tous les autres sont également mis à contribution. Sans séparation, vous n’auriez alors qu’une journée comme les autres.

A la fin de chaque étape prenez le temps de vous dire ou de partager ce que vous avez vécu, comment vous l’avez vécu.

Voici quelques pistes

Voici  quelques pistes possibles. Bien sûr, vous pouvez en trouver d’autres, plus adaptées à votre environnement. Ce qui suit n’est qu’une trame qui peut se transformer à volonté.

L’odorat :

Que ce soit par le biais des transports en commun, une marche dans la nature, une ballade au cœur de la ville …

Ø  Portez votre attention sur ce que vous sentez (pas ce que vous ressentez)

Ø  Laissez votre nez capter toutes les odeurs (généralement celui-ci se bouche lorsque quelque chose lui déplaît)

Ø  Repérez chaque odeur et classez-le dans le « j’aime », « je n’aime pas », « ça sent bon », « ça ne sent pas bon », « je sais ce que c’est », « je ne connais pas cette odeur », etc.

Le goût :

Profitez de la pause déjeuner pour vivre pleinement  ce sens. Que ce soit un pic-nic, un repas dans un lieu public, vous pouvez profiter de ce moment pour goûter toutes les saveurs.

Ø  Choisissez des aliments variés (si c’est un pic-nic, pourquoi ne pas demander à chaque personne d’emmener quelque chose de spécial … pas la traditionnelle tranche de jambon ou tomate-mozzarella … Si vous vous arrêtez dans un restaurant, commandez autre chose qu’un steak-frites)

Ø  Prenez le temps de découvrir chaque produit et ce qui le compose. (les condiments, la texture, le chaud, le froid …)

Ø  Repérez toutes les sensations que votre corps transmet et classez-les dans : « c’est doux », « c’est amer », « il y a de l’acidité », « j’aime », « je n’aime pas », « c’est bon », « ce n’est pas très bon », etc.

Le toucher :

Pour cette étape il y de multiples possibilités. En fait, elles sont infinies.

Ce peut être : une virée dans un magasin de fringues (toucher les tissus), une ballade en forêt (toucher les écorces, les feuilles, les herbes), une séance de massage (se laisser toucher), une excursion dans un site archéologique (toucher les pierres), …

L’essentiel est que vous portiez votre attention sur tout ce que vous pouvez toucher.

Ø  Toucher, ce n’est pas effleurer. Donc, vivez des exercices qui vous permettent de vraiment sentir les reliefs, les textures.

Ø  Prenez le temps de laisser la matière vous livrer toute sa densité.

Ø  Repérez toutes les sensations sensibles que cela vous apporte et classez-les dans : « c’est chaud », « c’est froid », « c’est agréable », « ce n’est pas agréable » …

L’ouïe :

Voici une nouvelle étape qui pourrait avoir comme avantage de vous permettre de vivre une expérience non habituelle.

Si vous êtes en groupe, les possibilités sont énormes et peuvent vous demander de porter votre contribution créative : proposer de devenir l’orchestre du jour (chaque membre « joue » un son, une vibration avec un ustensile qu’il aura choisit)

Si vous êtes seul/e, ce peut être un exercice en rapport avec le silence, un concert de musique classique, une écoute plus fine de l’environnement, etc.

Ø  Mettez toute votre attention sur l’écoute. (Pour cela il est important que vous fermiez les canaux de l’odorat et de la vue)

Ø  Restez le plus longtemps dans cette attitude d’écoute

Ø  Repérez toutes les sensations qui vont se succéder et comme pour les étapes précédentes, classez-les selon les critères du « j’aime », « je n’aime pas ».

La vue :

Si cette étape arrive en fin de journée, pensez au coucher du soleil …

En soirée cette étape peut également apporter des expériences nouvelles à vivre. Se déplacer dans la nuit par exemple.

L’essentiel est de trouver quelque chose qui va exercer différemment ce sens.

Il est important que, comme pour les autres étapes, vous preniez le temps de recueillir ce que vous avez vécu.

5-sens.jpg

A vous de jouer …

Si vous vivez une telle journée durant votre été, ce serait sympa de venir la partager sur ce blog. Les commentaires sont là aussi pour le partage.

Vous pouvez aussi me partager comment vous avez préparé et vécu ces étapes par courriel (cliquez sur contact pour m’envoyer le message). Plusieurs partages pourraient être l’opportunité d’écrire un livre numérique avec votre contribution.

Je vous souhaite beaucoup de joie à prendre soin ainsi de votre croissance. A mercredi prochain.

Cet article plairait-il à vos amis / es ? N’hésitez pas à le partager.

Publié dans Divers

Commenter cet article

clovis simard 18/07/2012 03:32


blog(fermaton.over-blog.com),No-4-THÉORÈME MON COEUR .- Un humain heureux.