Les mercredis réservés à votre croissance

Publié le par processuscroissance--blog.com

Tout l’été pour vous mettre au vert …

 

Il y a quelques semaines, je vous proposais de vous retrouver chaque mercredi  de l’été pour vous offrir un thème concernant votre croissance.

Aujourd’hui est le dernier mercredi de cet été. Ceci même si nous ne sommes que le 15 août et qu’il y aura encore de très belles journées devant nous. 

Il y a dans ma région un évènement incontournable, c’est le marché-concours de Saignelégier.

Depuis ma plus tendre enfance j’ai toujours entendu : « Au lendemain du marché-concours, l’automne commence. »

Pour moi, cela a toujours été un repère. Après le marché-concours l’été décline gentiment pour nous conduire vers l’automne.

automne.jpg

C’est également la reprise du travail dans les entreprises horlogères, une nouvelle année scolaire, le quotidien qui reprend ses quartiers.

 

Où en êtes-vous dans votre croissance ?

Si vous m’avez suivie durant ces quelques semaines, si vous avez mis en pratique les différentes pistes que j’ouvrais devant vos pas, alors vous êtes rendu plus loin dans votre croissance.

Si vous avez simplement surfé sur les articles, histoire de voir de quoi il retournait, vous avez fait quelques pas.

Si vous découvrez aujourd’hui cette rubrique, je ne vais pas vous demander de lire tout ce qui est en amont.

Je vous propose de reprendre rapidement les pistes qui vous ont été proposées, de regarder si vous pouvez cueillir les fruits de ces jours bienfaisants.

 

1 ) Et si vous preniez un jour pour vous ?

C’est quelque chose que vous pouvez continuer de planifier dans votre vie. Pourquoi ne pas vous réserver un jour par trimestre rien que pour vous ?

Bien sûr, il y a les journées de formation qui vous sont proposées. Mais pas que cela.

J’ai reçu des témoignages qui me disaient :

·         Une journée pour moi a été de demander un soin complet du corps et du visage. Cela faisait longtemps que j’en rêvais. Je ne l’avais jamais fait. Je vais programmer ce temps plus souvent désormais.

·         J’aime écrire. Je me suis inscrite à un stage d’écriture. Ce fut pour moi l’occasion de retrouver des personnes que je n’avais pas vues depuis 8 ans. L’occasion de sentir comme une appartenance.

·         Il y a longtemps que je ressentais le besoin de m’arrêter à cette étape de ma vie. Je n’avais jamais le temps. Aujourd’hui j’ai découvert que le fait de pouvoir m’arrêter va m’aider à réorienter ma vie, à prendre de nouvelles décisions.

·         Une journée pour moi … ça a été difficile parce que j’ai toujours fait passer les autres avant moi. Mais là, je me suis dit que je pourrais faire une escapade à Amsterdam. Mon mari ne désirant pas m’accompagner, je suis partie un week-end. J’ai redécouvert que j’avais besoin de vivre en toute liberté certaines choses que je me refusais jusqu’à maintenant.

 

2) Vitalisez-vous

C’était la deuxième piste.

La vitalisation est quelque chose d’important dans votre croissance. C’est comme si vous preniez soin de la vie qui est en vous en l’arrosant régulièrement, en lui donnant tout ce qui lui est nécessaire pour se déployer.

Si l’été a été pour vous une période propice à la vitalisation, pourquoi ne pas continuer dans les mois, les années qui viennent ?

Se vitaliser c’est prendre des moyens qui nous font du bien …

Ceci dit, tous les moyens que nous prenons ne nous font pas forcément du bien … dans notre intériorité.

Sur le moment, OUI, ça fait du bien. Au moins nous avons pensé à autre chose. Nous avons fait autre chose. Nous nous sommes octroyé une petite récompense (elle peut aussi être grande). Nous avons cassé la routine, etc … 

Tout cela a été fait sans que ça ne provoque quelque chose au profond de nous. Un genre de compensation, de fuite ? C’est possible.

Choisir des moyens qui nous font du bien provoque quelque chose au profond de nous :

Ø  Sentiment de gagner de l’espace en soi

Ø  Sentiment d’avoir lâché des tensions anciennes

Ø  Retour d’une joie d’être pleinement vivant

Ø  Perception plus claire des choses qui nous sont importantes

Ø  Calme et sérénité au niveau sensible

Ø  Redynamisme de nos envies d’accomplir quelque chose pour nous ou pour les autres

Ø 

 

3) Réjouissez-vous de ne pas être parfait, parfaite

Ces petits signes d’imperfections que vous cherchez à camoufler, les avez-vous ressentis durant cet été ?

En reprenant votre vie active, aucun doute qu’ils vont réapparaître.

Continuez à les accueillir, à vous réjouir de ne pas être parfait, parfaite.

Apprendre à sourire de ses imperfections, c’est possible.

Je dis c’est possible … je ne dis pas: c’est facile !

Ce qui est difficile c’est d’accepter l’image que nous avons de nous. C’est de prendre conscience qu’en fait nous nous regardons dans le reflet d’un miroir déformant.

Le problème, c’est que nous nous croyons que ce que nous voyons de nous, c’est justement ce que voient les autres de nous.

Plus vous accepterez vos imperfections, plus elles prendront moins de place dans vos pensées. Vous pourriez même arriver à en faire une force.  

4) REVER : un pas pour se REALISER  

La vie va de l’avant, elle nous entraîne.

Un jour nous avons rêvé, le lendemain nous nous sommes réveillés et nous avons continué notre chemin sans plus penser à ce que nous aurions voulu être.

Contre mauvaise fortune nous faisons bon cœur.

Combien de personnes ai-je rencontré en coaching qui me confient : « J’aurais voulu faire des études supérieures », « J’aurais voulu jouer d’un instrument », « J’aurais voulu faire de la danse », J’aurais voulu avoir des enfants », J’aurais voulu partir à l’étranger » …

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui : « J’ai plus l’âge », « Ce n’était qu’un rêve », « C’est trop tard », « C’est plus possible » …

Vous pouvez réaliser un rêve ou faire le deuil d’un rêve. L’important est que vous lui permettiez de faire partie de vous, de vos aspirations, de vos projets.

Bon, c’est la reprise ou ce sera bientôt la reprise. Vous pouvez penser qu’il y a autre chose à faire dans votre vie que de rêver …

Je vous propose de ne pas mettre vos rêves au fond de vos placards pour les ressortir aux prochaines vacances, mais de continuer à les laisser voyager en vous jusqu’au moment où vous sentirez que vous pouvez vous engager dans une réalisation concrète. .

5) Vivre une journée en mettant à contribution vos 5 sens

Je vous proposais quelques pistes pour vivre intensément et de manière consciente vos 5 sens.

C’est quelque chose que vous pouvez continuer, même en vous rendant à votre travail, en conduisant vos enfants à l’école, en faisant vos courses.

Une amie me disait : « J’ai souri en lisant ton article. C’est ce que je vis lorsque je quitte l’institution après une veille. Lorsque je pars pour rejoindre la gare, il ne fait pas encore jour. Pourtant, les oiseaux commencent à chanter. La nature est pleine d’odeurs. Les bruits de la ville commencent à se faire entendre. Le ciel s’éclaire … Pour moi, c’est un instant privilégié pour mettre tous mes sens en éveil. »

Voilà une belle manière de se laisser ressentir tout ce qui nous entoure.

Vous n’aurez pas besoin de programmer une journée pour cela. Simplement de décider que durant l’heure qui vient, vous allez vous faire attentif/ve à tout ce qui se passe autour de vous.  

6) Le pouvoir des mots

C’était une invitation à porter votre attention sur les mots, les mélodies qui ont le pouvoir de toucher votre sensibilité.

Au travail il est sans doute un peu moins aisé de se laisser ainsi bercer par une mélodie ou de rester avec les paroles d’une chanson dans sa tête.

Voici une autre manière de laisser le pouvoir des mots vous accompagner :

Ø  Ecrivez sur des petits papiers une citation, (vous pouvez en faire plusieurs) que vous mettez en évidence sur votre bureau ou sur votre frigo.

Ces phrases peuvent vous accompagner longtemps.

Depuis des années, j’ai dans mon bureau celles-ci :

« C’est aujourd’hui que commence l’avenir »

« Dans la vie, il s’agit de collectionner les motifs d’espoir, plutôt que des raisons de soucis »

« Etre authentique … c’est aussi pouvoir dire sa colère »

A vous de trouver les mots qui peuvent changer votre environnement.

 

7) Découvrez la protection efficace contre le blues

La protection efficace contre le blues c’est savoir REMERCIER … dire MERCI … de le dire avec le cœur.  

Encore une piste que vous pouvez continuer de pratiquer.

N’hésitez pas à remercier la vie à chaque fois que quelque chose de bon vous arrive.

Une personne qui vous salue en souriant alors que votre cœur est dans la grisaille … le chef qui vous remercie pour votre engagement … une place de parc qui se libère alors que vous pensiez devoir tourner autour du quartier pour en trouver une …

Les occasions sont multiples.

Pratiquez l’art de la   gratitude … peu à peu, votre cœur laissera éclater la joie profonde qui en résultera.

 

8) Etre là, ici et maintenant

C’était mercredi dernier. Ce peut être aussi aujourd’hui.

Ce peut être demain …

Vivre le moment présent pour ce qu’il est, dans ce qu’il est.

C’est ce que je peux à nouveau vous souhaiter pour bien entrer dans la reprise. Pour entrer de manière nouvelle dans une nouvelle année de travail, de responsabilité, de tâches à faire et à mener.

Les prochaines vacances ne sont pas toutes proches. Qu’importe, vous pouvez décider de pratiquer toutes les pistes reçues durant cette période pour prendre soin de vous.

Etre là, ici et maintenant est une des plus belles manières de prendre soin de vous.

 

Avant de refermer la porte sur cette série

J’ai eu beaucoup de plaisir à cheminer avec vous durant cet été.

Chaque mercredi a été pour moi l’occasion de vérifier que lorsque nous nous occupons de notre bien-être, la vie apparaît comme plus légère, plus fluide.

Il est vrai que ce n’est pas la recette pour que les problèmes s’estompent définitivement. Un moyen en tous cas pour les vivre plus sereinement.

Le développement personnel positif est tout aussi important dans un cheminement de croissance pour pouvoir aborder ce qui est plus douloureux.

Il est :

ü  Comme un rayon de soleil qui jaillit après une tempête, parfois même au cœur de la tempête

ü  Comme une fleur qui fleurit dans le désert

ü  Comme une boisson fraîche offerte en enfer

ü  Comme une caresse offerte par l’Univers

ü  Comme une halte bienfaisante pour reprendre ses forces

ü  Comme une ancre déposée au fond de l’océan pour nous laisser ressentir les immensités de notre être intérieur.


Je vous souhaite une belle fin d’été et bien sûr, je vous retrouve très bientôt.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jea 15/08/2012 09:43


Merci beaucoup, chère Madeleine, pour ces mercredis réservés à la croissance.


La lecture en fut passionnante. L'application pas évidente, mais avec une incitation à la persévérance !


Au plaisir de te lire à nouveau ;-))


Affectueusement


Jea