Les moments « carrefours » sont les plus importants dans votre vie

Publié le par processuscroissance--blog.com

Là où vous décidez de l’orientation que vous désirez donner à votre vie

Vendredi je vous ai parlé de ces jours « J » qui jalonnent notre vie.

Aujourd’hui je vous invite à continuer à visiter ces moments qui peuvent être marqués comme décisifs dans votre vie.

Ces moments où vous pouvez dire : « Il y a un avant … il y a un après ».

Ce ne sont pas forcément des moments intenses, vécus en toute conscience ou qui vous ont demandé une longue et minutieuse préparation.

faire un choix 

Prenons par exemple le cas d’une personne qui nourrit l’ambition de courir un marathon. Celle-ci n’a jamais vraiment fait de sport.  

Est-ce le jour du marathon qui est le plus important ?

Non.

Il y a le jour où elle a décidé que ce serait bon pour elle de faire du jogging régulièrement.

Pourtant, ce n’est pas encore le moment « carrefour ».

Le carrefour se présente au moment où lors de son jogging elle entrevoit la possibilité de s’inscrire à un marathon.

A cet instant précis elle se trouve à un carrefour.

C’est un peu comme si sur son chemin elle s’arrêtait à un panneau qui lui dit : « Tu peux continuer de courir pour garder la forme, évacuer ton stress, prendre soin de ton hygiène de vie ou courir pour atteindre un but, un objectif. »

La décision de faire du jogging régulièrement est bien sûr un moment important. Ce qu’elle va réaliser par la suite va la conduire à un « carrefour » de sa vie.

Pourquoi est-ce un carrefour ?

Plus loin, en amont se situe une première prise de décision :

ü  Faire du jogging pour maintenir sa forme ou pour retrouver une condition physique alliée à  une hygiène de vie.

Cette prise de décision s’accompagne de plusieurs actions qui vont conduire à mettre en œuvre l’objectif :

ü  Libérer du temps pour faire son jogging (Hé oui, on n’y pense pas toujours mais lorsqu’il faut libérer 30 à 45mn par jour, cela demande une réorganisation du temps)

ü  Acheter des vêtements et des chaussures adéquates (ce que l’on n’a pas toujours dans nos armoires)

ü  Affronter la pluie, le vent, le froid

ü  Surmonter les moments de découragement et l’envie de déposer les plaques pour revivre comme avant

Puis, vous l’avez deviné, faire du jogging quotidien une habitude servant autant à son plaisir personnel et à une manière de vivre différente de celle d’avant.

En vivant ce processus, la personne va commencer à déployer des capacités, des ressources propres à ce secteur :

ü  Détermination

ü  Courage

ü  Endurance

ü  Ecoute de son corps

ü  Liberté

ü  Force

ü 

Jusqu’au moment où ses pas la conduisent au carrefour …

Le carrefour

Il se présente dans le rythme de l’action. D’abord comme une pensée furtive. Peut-être à cause d’un reportage, d’un article lu quelque part ou d’une discussion.

Un marathon … tient, pourquoi pas ?

La pensée va faire son chemin et devenir plus persistante au fil des jours.

Le moment de terminer le jogging arrive. La personne n’est pas fatiguée. Elle commence même à grignoter quelques kilomètres de plus sans être essoufflée.

Elle s’arrête, regarde devant elle.

Le paysage est vaste. L’horizon est loin devant elle. Elle aurait bien envie d’aller un peu plus loin.

« Je pourrais courir un marathon … »  CARREFOUR

La pensée, l’idée d’aller plus loin, de faire un marathon va peu à peu s’enraciner.

Ce qui aurait semblé impossible quelques mois auparavant, devient palpable, quelque chose de possible, de réalisable.

Impossible auparavant puisqu’elle ne faisait pas de jogging. Impossible sans avoir développé les capacités, les ressources nécessaires pour continuer au-delà des courbatures.

La suite va conduire à d’autres actions :

ü  Vivre un peu plus dans l’endurance ce qui peut conduire à participer à des courses régionales

ü  Rejoindre d’autres coureurs qui s’entraînent pour des courses plus longues

ü  Organiser son emploi du temps différemment pour pouvoir courir plus longtemps

ü 

ü  S’inscrire à un marathon

ü 

ü  S’entraîner jusqu’à la dernière semaine

Ce que vous pouvez transférer de cet exemple pour mieux percevoir les carrefours qui se sont présentés sur votre route de vie

L’exemple que je vous ai donné peut être transféré à tous les secteurs de votre vie. Que ceux-ci soient d’ordres personnels, affectifs, relationnels ou professionnels, vous avez vécu le même processus.

A savoir :

Ø  Une première prise de décision visant à vous permettre de vivre autrement, de réaliser un projet ou de vous accomplir …

Ø  Une mise en œuvre qui accompagne la décision et qui permet d’atteindre un objectif …

Ø  Des ressources, des capacités qui peuvent se déployer dans l’action définie …

Ø  Le carrefour qui s’est présenté et vous a conduit à construire plus solidement ce que vous avez déjà entrepris …

Ø  Les différentes actions qui se sont succédé et qui font que vous en êtes là ou vous êtes aujourd’hui …

Faites cet exercice si le cœur vous en dit … c’est un excellent moyen pour apprendre à mieux vous connaître.

A votre avis, cet article intéresserait-il vos amis ? N’hésitez pas à le partager. Merci.

Publié dans Outils

Commenter cet article

Danièle de Forme et bien-être 11/09/2012 09:49


Bonjour,


Effectivement les carrefour sont ce qui est le plus important dans notre vie. C'est le moment de faire un choix et avant de chosir on ne sait jamais si on fait le bon choix. Il faut parfois un
peu de temps pour savoir si le choix que l'on a fait est bon. Ce qui est sûr, c'est que si c'est ce que l'on veut au plus profond de soi, le choix ne paut pas être mauvais.


Bonne journée.


Danièle

processuscroissance--blog.com 12/09/2012 08:35



Bonjour Danièle,


Oui, lorsque nous prenons une direction autre que celle toujours suivie, nous ne savons pas forcément ce qu'il y aura après. Nous ne saurons pas si nous aurions vécu des choses plus intéressantes
en continuant sur la meme voie.


En cela, les carrefours sont un peu une invitation à quitter nos zones de confort, à oser nous aventurer plus loin, à découvrir tout ce que la vie peut nous apporter.


Comme tu le dis si bien, si c'est ce que nous désirons au plus profond de nous, le choix de peut pas être mauvais.


Bonne journée