Lorsque notre sensiblité se souvient

Publié le par processuscroissance.over-blog.com

La bague magique : 9

Ce qui s’est inscrit dans la sensibilité pouvons-nous l’effacer ?

Une autre fois, le prince vit un marchand qui voulait fouetter un jeune garçon qui lui avait volé un fruit. Le prince avait vu filer le vrai voleur. Il arracha le fouet des mains du marchand et était sur le point de le battre lorsqu’il se ravisa.

"Que m’arrive-t-il", dit-il au génie. "Pourquoi cette scène m’a-t-elle mis dans cet     état ?"

"Cet homme mérite le fouet pour ce qu’il a fait", répondit le génie.

"Me dis-tu la vérité ?"

"Non", dit le génie. "Tu as réagi si fortement parce que l’injustice subie par ce garçon t’a rappelé une injustice semblable subie autrefois. Cela a réveillé en toi une vieille blessure."

agneda-vide.jpg

Notre vie est à l’image d’un livre où chaque évènement est noté.

Il faut bien le reconnaître, n’essayons-nous pas, à certains moments, d’en effacer quelques contenus ou de souhaiter pouvoir enlever certaines pages ?

Si nous pouvions conserver uniquement les moments de bonheur … ce serait formidable, non ?

C’est la raison pour laquelle vous pouvez vous retrouver dans une situation et réagir très fortement. De manière, disons : disproportionnée, inadéquate, inappropriée.

Une scène, un évènement, un regard, un geste … autant d’éléments qui peuvent, lorsque vous vous retrouvez face à eux, vous faire revenir à la page où est inscrit ce que vous avez alors vécu.

Que se passe-t-il précisément dans ces moments-là ?

Vous réagissez comme le jeune prince. Vous avez envie de prendre le fouet et de fouetter celui, celle, qui vous apparaît comme « le coupable », le « fauteur », le « harceleur ».

Relisez l’extrait de la fable. Il y a un jeune garçon. Par jeune, vous pouvez visionner un enfant.

Le livre vient de s’ouvrir sur une page de votre passé, juste là où vous avez été, vous aussi, été pris pour le jeune garçon et où vous avez été puni pour quelque chose qui n’avait rien à voir avec l’importance de la punition.

Ce n’était pas forcément un vol. Ce pouvait être quelque chose de banal, pas très grave, pas important. Ce pouvait être aussi le fait qu’on vous a prit pour quelqu’un d’autre. Mais pour vous, c’était une injustice.

De ce fait, votre sensibilité à inscrit en rouge le traumatisme que vous avez alors ressenti.

Il est des personnes qui ont plusieurs pages écrites en rouge, d’autres en ont quelques unes, d’autres encore n’en n’ont qu’une ou deux. Cependant, à chaque fois que la page revient à notre mémoire, notre réaction est la même : nous ressentons le besoin de rétablir ce qui nous semble juste.

Il faudrait un livre pour entrer dans le processus de ce qui se déclenche et du comment cela se déclenche. Ce n’est pas le but de cet article.

En quelques mots, voici ce qui se passe :

cible.jpg

·         C’est un peu comme si vous vous retrouviez face à une cible sur laquelle vous voyez la raison qui vous pousse à rétablir la justice. (l’important n’est pas la raison du moment présent, mais la raison pour laquelle elle est inscrite en rouge dans votre livre de vie).

·         Il vous semble qu’aujourd’hui vous pouvez réagir autrement, en adulte. Remettre les choses à leur place.

·         Vous n’avez qu’une envie, réagir et ne pas rester là, les bras ballants, impuissant/e.

·         Dans certains cas, vous allez réagir, selon ce qui vous semble juste.

·         Comme rien ne va changer … dans votre livre de vie, l’évènement reste toujours inscrit, vous allez recommencer à chaque fois que vous y êtes confronté/e.

Pouvez-vous effacer ces lignes inscrites en rouge ?

gommes.jpg

Même si vous aviez toutes les gommes à votre disposition, aucune ne parviendra à les effacer.

Si vous n’avez pas la bague magique : vous prendrez le fouet pour punir la personne qui cause l’injustice.

Vous rétablirez une justice pour aujourd’hui … le jeune garçon n’aura pas sur sa page de vie les mêmes mots que vous avez inscrits en rouge … mais vous n’effacerez pas l’injustice dont vous êtes la victime.

Vous vous serez trompé/e de cible. La vraie cible : c’est la personne qui figure dans votre entourage au moment où vous avez subi le traumatisme.

Si vous avez la bague magique : « Conscience Personnelle » vous aidera à percevoir qui se cache en amont, à retrouver qui est à l’origine de votre réaction présente. Elle vous aidera à faire le claire, à retrouver vos sentiments d’alors, à mettre des mots sur ce que vous ressentez aujourd’hui.

Les mots écrits en rouge seront toujours là, mais peu à peu, vous ne vivrez plus les réactions intempestives que s’ensuivent actuellement.

Les mots écrits en rouge vous apparaîtront comme la lumière d’un phare qui vous avertit d’un passage un peu plus difficile que les autres. Vous saurez alors traverser la zone « dangereuse ».

Bien sûr, il y a des chances pour qu’  « Habitudes » viennent vous dire que ça ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie, que de toute façon, vous ne pouvez pas revenir en arrière. Il peut aussi vous empêcher de retrouver l’auteur qui se cache derrière … ce que vous nommez : loyauté, pardon, amour … peuvent être devenus des murs qui se sont érigés, vous empêchant d’avoir accès à ce qui a été à l’origine.


Vous pouvez aller plus loin avec un accompagnement, en demandant de l’aide à une personne compétente.

Je vous souhaite une bonne journée. A bientôt.

Commenter cet article