C'est comme les légumes oubliés ... y revenir fait du bien

Publié le par processuscroissance--blog.com

Quand les évènements nous obligent à revisiter l’essentiel
 
Nous sommes le 11 avril 2012.
Si vous me suivez régulièrement, la suite va vous paraître un peu étrange. En effet, ces derniers jours vous avez parcouru les articles comme d’habitude.
Pourtant, je vous le confesse, les 10 derniers ont été écrits en avance et postés pour paraître au moment voulu, Ni vu ni connu, vous ne saviez pas que j’étais absente …
C’est ce qui est génial avec Internet. Vous pouvez donner cette impression que vous êtes fidèle au poste et cependant être très loin …
Je n’étais pas très loin, juste un séjour dans une clinique pour une intervention assez importante. 17 jours d’hospitalisation, c’est pas rien. Tout va bien à présent, me reste juste à retrouver la forme.
Aujourd'hui j'ai envie de vous parler des légumes oubliés.
Il est vrai que c’est un sujet très d’actualité.

légumes oubliés
 

Ceux-ci étaient cultivés et cuisinés facilement il y a quelques décennies. Certains d’entre eux constituaient dans les chaumières le plat principal durant l’hiver.

Est-ce la faute aux goûts qui changent ou à l’exportation de variétés plus fines, plus gourmandes … toujours est-il que certains légumes n’ont plus été cultivés, sauf par quelques personnes qui ont continués à en mettre dans leur potager.

Et, il y a un mouvement qui se dessine de plus en plus, celui du retour aux sources. Lié au développement durable, à la nécessité de revenir sur des produits de chez nous, donc de saison, les légumes « oubliés » font à nouveau surface. Ils en viennent même à visiter les cartes des plus grands restaurants.

Ce que l’on ne trouvait pas « très joli », pas « très beau », sans « beaucoup de goût » retrouve une place honorable dans le panier de la ménagère.

Ce qui est vraiment génial c’est qu’en même temps qu’on leur redonne leur place de noblesse, on retrouve tous les bienfaits que ceux-ci apportent à notre santé.

Riches en vitamines, en fibres, en autres composants nécessaires à notre santé, ils parviendraient pour ainsi dire à remplacer certains médicaments que nous prenons pour pallier à quelques carences.

Le lien entre une hospitalisation et les légumes oubliés

Quand tout va bien, on ne se pose pas 36000 questions ! Lorsque le corps suit sans manifester un désagrément quelconque, on y va !

Il suffit d’être à l’arrêt un certain temps pour se rendre compte que l’on ne s’est pas toujours écouté et que l’on a oublié certaines choses qui peuvent être essentielles dans la vie.

C’est ce que j’ai expérimenté.

J’avais pris l’habitude d’aller de l’avant coûte que coûte. D’ailleurs, cela ne portait aucun préjudice. Disons, que je me nourrissais abondamment de tout ce que la vie m’offrait.

Les rendez-vous multiples, les rencontres, les loisirs, la famille, tout était bien géré pour me permettre de vivre un 100% en tout. … et un tout petit pourcentage pour prendre soin de moi autrement !

Liste de mes légumes oubliés

·       Ne pas me sentir absolument indispensable dès qu’on fait appel à mes compétences …

·       Savoir accepter que d’autres prennent soin de moi et me donnent ce petit plus qui fait que je me sens « importante » à leurs yeux …

·       Accepter de ne pas pouvoir en faire plus que le pas possible pour aujourd’hui …

·       Cueillir un regard, un sourire et dire merci parce que je reconnais le travail de l’autre …

·       Prendre le temps du repos et de la récupération …

·       Faire confiance tout en acceptant de ne pas pouvoir en faire plus ou de ne pas avoir de pouvoir sur une accélération de la guérison …

·       Percevoir toute la dimension du don dans le travail des infirmiers-ères, du personnel de chambre, médecin …

Cela peut sembler étonnant de faire un tel lien.

Pourtant, c’est ce que j’ai ressenti à plusieurs moments. Un peu comme si cet arrêt « obligatoire » me permettait de recentrer en moi des choses importantes et oubliées dans ma manière de vivre.

A vous de jouer !

De quoi vous nourrissez-vous dans la vie ? Pensez-vous avoir mis de côté quelques légumes oubliés qui pourraient être réhabilités dans votre manière de vivre ?

 

Je vous retrouve très bientôt.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

J’ai  relevé avec intérêt la qualité de cet article
Répondre
P


Merci pour votre commentaire