Ne me dites pas qu'il faut être optimiste pour attirer la chance

Publié le par processuscroissance--blog.com

Lorsque celle-ci est pour les autres mais pas pour moi

 

Il y a quelques mois j’avais édité cet article

 J’ai reçu il y a quelques jours un commentaire qui me donne le goût d’y revenir et de le revisiter sous d’autres facettes.

dépression

« Etre optimiste contribue à attirer la chance »

Ok, mais si vous êtes pessimiste, si vous voyez surtout ce qui ne va pas, si vous gardez en vous toutes les rancunes, toutes les blessures, toutes les colères accumulées depuis des années, il est très difficile de commencer à penser de manière optimiste.

Oui, mais voilà, ça ne se passe pas toujours comme on le voudrait. On essaye, on se force à tourner sa pensée vers quelque chose de positif, quelque chose que l’on voudrait vraiment, et au bout du compte, ce n’est qu’un « pet » dans l’eau …

 

Résultat, on reste dans ses problèmes, on reste dans ses difficultés, on reste avec ses frustrations, on reste avec ce sentiment que toutes ces belles théories ne marchent pas pour nous.

 

Où est le problème ?

 

Dire à une personne qu’il faut être positive et arrêter d’être négative, en fait, ne fait qu’accroître le sentiment qu’elle vit au quotidien.

 

C’est un peu comme si nous remettions le couteau dans la plaie.

 

C’est un peu comme si vous la forciez à aller là où elle pense que c’est impossible pour elle.

 

C’est encore plus douloureux si vous lui prouvez par A + B que vous y êtes arrivé. Elle ne peut tout simplement pas l’entendre et sa négativité prend l’ascenseur.  

 

Cette négativité qui s’est installée, ce pessimisme qui poursuit tout au long de la vie vient de quelque part. C’est une conséquence de quelque chose qui s’est produit sans doute il y a très longtemps.

 

Quelque chose s’est brisé dans le regard intérieur de la personne et cela l’empêche de voir les choses autrement qu’en noir et blanc.

 

Y a-t-il un espoir ?

 

Y a-t-il un espoir de voir la personne sortir de son pessimisme et de lui montrer la beauté de la vie lorsque celle-ci est en couleur ?

 

C’est une question très délicate. Je ne sais pas s’il y a une réponse qui pourrait s’appliquer à tous les cas.

 

Viscéralement, vous aimeriez, comme moi, croire qu’il y a un espoir. Vous aimeriez surtout aider la personne à voir la vie autrement.

 

Vous aimeriez surtout qu’elle change. Sa négativité vous atteint, il se peut qu’elle déteigne sur vous. La voir plus heureuse, la sentir plus épanouie, ne plus être en contact directe avec son mal-être, c’est ce que vous voulez avant tout pour vous.

 

Alors, comme moi, vous prodiguez des conseils, vous lui dites que pour vous ce n’est pas toujours facile, vous lui dites que vous avez aussi passé par là mais que vous vous en êtes sortie et qu’elle le peut aussi.

 

Et rien ne change.

 

Il y a cependant quelques cas où il y a eu un retournement. La personne est devenue plus positive, elle a commencé à être optimiste.

 

Cela peut être le résultat de ce que vous avez fait pour elle. C’est peut-être aussi le résultat d’une chose différente.

 

Accueillir l’autre dans sa manière de voir la vie et accueillir votre impuissance à lui montrer autre chose que ce qu’il voit

 

… Commencez à accueillir et à accepter ce que vous vivez. Commencez par reconnaître tous vos sentiments, toutes vos émotions, toutes vos pensées, quelles soient honorables ou pas.

Ne vous battez pas contre ce qui vous semble trop injuste, trop difficile, trop inhumain à vos yeux.

Récoltez toutes les petites choses qui vous ont fait du bien dans la journée et remerciez la vie de vous les avoir données, même si ça vous semble dérisoire vous verrez qu'il y a bien des choses que vous recevez à tout moment.

 

C’est une piste que j’avais donné pour entrer dans un regard plus optimiste de la vie.

 

C’est une piste que je vous propose de suivre si vous êtes en lien avec une personne qui est très négative.

 

Commencez par accueillir et accepter ce que la personne vit et ce qu’elle ressent face à sa vie.

Ne vous battez pas pour lui faire changer d’attitude … Ne vous forcez pas à lui montrer qu’elle peut aussi penser autrement.

Lorsque vous êtes en relation, n’entrez pas dans sa négativité mais invitez-là à vivre quelque chose de positif, quelque chose qui peut lui faire du bien.

 

Il se peut qu’elle ne le perçoive pas sur le moment. Il se peut aussi que cela ravive son mal-être, sa souffrance. Ne culpabilisez pas si cela se produit.

 

Et si cela devient trop difficile pour vous d’être simplement une présence sur son chemin, pourquoi ne pas l’inciter à commencer un travail sur son histoire, sur ce qu’elle vit ?

 

Nous pouvons « soigner » les petits bobos dans la limite de nos possibilités. Nous ne pouvons pas « soigner » ce qui demande l’expertise d’un professionnel, d’un « chirurgien » de l’être.

 

Cet article vous interpelle, vous fait réagir ? Ecrivez votre réaction, je vous répondrai avec plaisir.

 

Je vous souhaite un excellent week-end et je vous retrouve, non pas lundi mais mardi.


  

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

 

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

micky 15/01/2013 14:45


Si la personne n'est pas déterminé à se faire accompagné d'un proffessionel de dévelloppemt perso, on ne peut pas faire grand chose si ce n'est conmme tu dis l'acceuillir là ou elle en
est.Pour aller mieux il est nécéssaire de se faire aidé pour défaire tous ces sacs de noeuds accumulés tout au long de notre vie.Se faire aider améliore considérablement sa propre vie et celle de
son entourage.Bon vent à vous!