Ouvert 24h/24, tous les jours de l’an

Publié le par Madeleine Moreau

C’est votre boutique des rêves

Vous passez tous les jours devant cette boutique, sans jamais vous arrêter.

Je ne serais même pas étonnée que vous me répondiez : « Mais, cette boutique n’existe pas, si elle existait vraiment, crois-moi, je le saurais ! »

Mais si qu’elle existe, et en plus, elle est ouverte 24h/24 et restera ouverte pour toi tous les jours de ta vie … et même au-delà.

Où que vous soyez, quoique vous fassiez, elle vous attend.

C’est la boutique qui contient tout ce dont vous rêvez.

bouton-de-porte.jpg

Vous voulez que je vous en dise un peu plus ? Que je vous décrive comment elle est, où elle se trouve ?

Bon, d’accord.

Tout d’abord, ne cherchez pas quelque chose qui ressemble à un hyper-marché, avec des centaines de caddies à votre disposition dans un parking où il vous faudrait presque vous inscrire à un marathon pour trouver le chemin de l’entrée.

Ne cherchez pas une devanture sur laquelle serait écrit en grand : « Boutique des rêves ».

Ne faites pas 100'000 fois le tour de votre quartier en vous demandant où elle se trouve, cela ne fera qu’user vos chaussures.

Prenez une grande respiration … remplissez vos poumons au maximum de leur capacité.

Expirez, lentement … tout en vous posant cette question : « J’ai envie de quoi, là, tout de suite, maintenant ? »

Ouvrez, fermez les yeux … faites-le plusieurs fois, jusqu’à ce que vous n’ayez plus aucune poussière qui puisse brouiller votre vue.

J’ai envie de quoi, là, tout de suite, maintenant ?

Bon, je sais, vous aimeriez gagner au loto – partir en vacance dans un lieu paradisiaque – acquérir un bien immobilier -  avoir plus d’argent – trouver l’homme, la femme de votre vie …

Quoi de plus normal ?

Mais, là, tout de suite, maintenant, de quoi avez-vous envie ?

Pas facile de répondre !

C’est parce qu’il vous est difficile de répondre que vous ne voyez pas que vous êtes devant la boutique de vos rêves.

Hé oui, vous êtes devant, vous ne la voyez toujours pas ?

Au moment où vous avez pris votre grande respiration, vous avez ouvert la porte.

Au moment où vous avez expiré, vous avez franchi le seuil.

Au moment où vous vous êtes posé la question, pfuiiiiitttttttttt, plus rien. Comme si vous aviez envie d’un tas de truc et en même temps de rien.

Alors, voilà, pour aujourd’hui, je ne vais pas vous en dire plus. Je vais vous laisser cogiter – non, je vais vous laisser y penser, y repenser, et encore y penser un peu plus.

Je vais vous laisser tout le temps nécessaire pour vous exercer à ressentir ce que vous désirez, là, tout de suite, en ce moment.

Dans quelques jours, je vous guiderai à l’intérieur de cette boutique extraordinaire.

Bonne journée et à bientôt.


 Est-ce que cet article intéresserait vos amis ? Dites-leur qu'il existe !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !


N'ayez pas peur de donner votre avis :

Vos commentaires sont précieux, n’hésitez pas à réagir si cet article vous a interpellé. Merci d’avance.

Commenter cet article