Pourquoi le 1er réflexe n'est pas toujours bon

Publié le par processuscroissance--blog.com

Lorsque la prise de recul permet de changer d’idée

Si vous faites partie des personnes qui pensent qu’il faut toujours suivre son 1er réflexe, cet article va vous conduire à l’avenir à écouter votre sensibilité avant de passer à l’acte.

crocodile.jpg

Il y a quelques semaines je préparais un évènement. Des invitations devaient être envoyées. Les noms venaient au fur et à mesure.

Lorsque je proposais une connaissance que nous n’avions pas vu depuis longtemps, il me semblait logique qu’elle soit parmi les invités.

Au moment de lui envoyer l’invitation, ma sensibilité n’était pas sereine à 100%. Il y avait quelque chose qui me disait qu’il me fallait y réfléchir un peu plus.

J’ai laissé son invitation sur le coin de mon bureau, sans trop savoir ce qui me retenait de l’envoyer.

Mon 1er réflexe était cette envie de l’inviter à venir fêter avec nous. De partager avec elle un moment fort. De la retrouver. De lui dire qu’elle restait importante pour nous.

Puis il y eu la décision de ne pas l’inviter pour l’évènement. Par contre, de l’inviter dans quelques semaines.

En voici la raison :

L’évènement est le début de la retraite anticipée qu’a décidé de prendre mon mari. Il désirait marquer cette étape par une fête réunissant toutes les personnes qu’il apprécie particulièrement.

Il y a quelques années, le mari de notre connaissance fêtait également le début de sa retraite anticipée. Fête qui s’était déroulée dans le même lieu que celui que nous avons choisi et à la même époque.

Le lendemain de la fête, il apprenait qu’il avait un cancer non guérissable.

Il est décédé quelques mois après.

Inviter notre ancienne voisine c’était la replonger dans un souvenir douloureux.

Est-ce que c’était réellement judicieux ?

Du premier réflexe, il y a eu cette période d’incertitude jusqu’au moment ou une autre alternative s’est présentée comme possible.

Dans tout réflexe essayez de voir si une autre alternative se présente

Notre sensibilité est un merveilleux fluide conducteur de ce qui se passe au niveau de notre inconscient.

Ce qui nous semble excellent dans un premier temps peut s’avérer un peu moins bon dans les instants qui suivent.

Cela peut se produire dans différentes situations :

Ø  Un achat

Ø  Une demande de rendez-vous

Ø  Une invitation à donner ou à confirmer

Ø  Une colère qui paraît justifiée

Ø  Des travaux à entamer

Ø  Une négociation à mener

Ø  etc.

Le réflexe c’est la réponse que nous donnons à notre sensibilité qui est : tout feu, tout flamme. Elle s’enflamme à notre idée. Elle est alimentée par le projet cérébral.

Rapidement le feu peut baisser d’intensité. Il peut s’éteindre.  

Nous ressentons alors un très léger malaise. « Avons-nous raison ? » « Est-ce le bon moment ? » « Faut-il le faire ? »

Si nous avons l’habitude de suivre nos réflexes, nous passerons outre.

Si nous prêtons attention à ce qui se passe au fond de nous, nous étudierons le bien-fondé du réflexe et nous regarderons si une autre alternative se présente à nous.

La prochaine fois que vous aurez envie de réagir par réflexe, prenez le temps de laisser « le feu » perdre de son intensité

Je ne suis pas entrain de vous dire qu’il faut remettre au lendemain ce que vous auriez fait par réflexe.

Mais de prendre un instant. Celui-ci peut être de quelques minutes, un quart d’heure ou une à deux heures.

Cela peut vous obliger à demander à votre interlocuteur si la situation vous met dans un face à face de vous accorder quelques minutes de réflexion.

Cela peut vous permettre de ne pas réagir au quart de tour.

Et, surtout, de regarder si une autre alternative ne serait pas plus judicieuse, plus ajustée.

Agissez par réflexe uniquement dans les situations où vous êtes face à un danger, face à une urgence.

Si vous êtes face à un cas d’allergie sévère, vous devinez bien qu’il ne s’agit pas de prendre un quart d’heure pour savoir s’il vous faut conduire la personne à l’hôpital, vous allez le faire instinctivement, par réflexe. De même si vous voyez une personne entrain de se noyer. …

A votre avis, cet article plairaît-il à vous amis ? N'hésitez pas à le partager.

Je vous souhaite une très bonne semaine. A bientôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dimitri 24/07/2012 18:31


Par contre, 


Ne pense tu pas que si nous agissont de manière automatique mais en suivant notre propre énergie d'amour, de paix ou de gratitude, alors notre action reflexe ira très généralement dans le sens
que celle ci doit aller.


 


Je pense qu'il faut prendre du recul lorsque l'on est effectivement dans la colère, la haine ou comme je dirais "sur le nerf" ..


 


Qu'en pense tu ?


 


Merci tu me donne beaucoup d'dée et tu me permet d'y voir aussi plus clair sur certaine situation de ma vie.


 


Dimitri

processuscroissance--blog.com 25/07/2012 09:31



Bonjour Dimitri,


Je ne sais pas si lorsque nous agissons par réflexe nous sommes dans cette énergie d'amour, de paix comme tu dis.


Nos mouvements intérieurs sont parfois bien mélangés. Parfois nous pensons agir à partir du meilleur de nous alors que ce ne sont que nos besoins, nos projets qui nous guident.


Rien n'est automatique.



Dimitri 24/07/2012 17:23


Hello hello !!! :)


J'ai voulu t'envoyer un mail sur ta boite mais c'est "no-reply" donc apparament tu ne peux pas recevoir le mail.. 


 


Peux tu me donner ton adresse ? 


J'ai quelques chose qui va t'intéresser . :)

Dimitri 24/07/2012 15:41


Voici encore un article intéressant ! :)


Chaque personne devrait en prendre connaissance et au moins y réfléchir


sérieusement...


Bravo et merci à toi madeleine pour tout les effort que tu fournit et qui ont pour but


d'éclairer notre vie !


Dimitri

processuscroissance--blog.com 24/07/2012 16:52



Bonjour Dimitri,


Merci pour ce reflet plein de lumière ... Oui, c'est ce que j'essaie de transmettre par mon blog,donner un éclairage pour avancer sereinement dans la vie.