Le processus à suivre lors de décisions importante à prendre

Publié le par processuscroissance--blog.com

Arrêtez de vous prendre la tête

Le développement personnel est souvent perçu comme une démarche très sérieuse.

Aujourd’hui je vais vous montrer comment vous pouvez avancer dans une problématique ou une prise de décision en mettant en route une réflexion qui peut vous permettre d’aller vers une décision qui répondra à ce que vous désirez vraiment.

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler des 6 chapeaux de la réflexion ; c’est une méthode qui facilite la résolution de problèmes et la prise de décision au sein d’une équipe.

Cette méthode, vous pouvez l’appliquer à chaque fois que vous êtes devant une décision délicate, voir importante, à prendre.

Mettre des mots sur ce que je ressens

Commencez par nommer exactement la problématique et la décision que vous avez à prendre.

Exemple : Ma voiture commence à m’occasionner des frais importants de réparation. Est-ce que je continue son entretien ou est-ce que j’en achète une nouvelle ?   

1ère étape : Laissez parler votre côté rationnel.  

·         Faites ressortir toutes les informations que vous avez de votre situation.

·         Mettez en évidence les faits, sans chercher à les justifier ou à les expliquer.

·         Ne pesez pas le pour ou le contre.

-          Ma voiture a 172'000 km au compteur

-          J’ai dépensé …€ depuis le début de l’année

-          L’embrayage arrive au bout et il me faut prévoir …€ pour la réparation

-          Je vais devoir passer l’expertise dans quelques mois

-          Mes finances ne sont pas brillantes

-          J’ai une grosse dépense prévue pour le 3ème trimestre

-          Le garagiste me dit que je peux la pousser à 220’000km sans problèmes

-          etc …

2ème étape : Laissez parler votre sensibilité.

-          Exprimez les sentiments, les émotions que vous vivez face à la situation.

-          J’ai absolument besoin d’une voiture pour mon boulot

-          J’ai déjà mis pas mal d’argent cette année, cette nouvelle dépense en réparation tombe mal

-          J’ai pas envie de devoir choisir entre l’achat d’une nouvelle voiture et l’obligation de renoncer à la dépense de cet automne  

-          J’ai envie de faire confiance à mon garagiste mais je me demande s’il ne cherche pas à profiter de moi

-          Je ressens un vertige en regardant l’état de mes finances

-          J’arriverais jamais à régler mes factures

-          Je pense que ma voiture va me coûter plus cher en réparation que si j’en achète une autre

-          etc …

3ème étape : Revenez à votre logique

-          Exprimez-vous comme si vous vous étiez l’avocat du diable, c’est-à-dire, en mettant en avant tout ce qui peut être négatif.

-          Je n’ai pas les finances nécessaires pour me lancer dans un nouvel achat

-          Si ma voiture me lâche avant la fin de l’année, j’aurais dépensé …€ pour du vent

-          Je ne pourrais pas faire autrement que de demander un crédit, ce qui va à l’encontre de mon point d’honneur à n’avoir aucune dette

-          Quoi que je fasse, je suis dans la m…e !

-          etc …

4ème étape : Faites recours à votre logique positive

-          Changer de voiture est certes un investissement important, mais je serais à l’abri de nouvelles réparations

-          Au vu de mes finances, je peux m’engager à rembourser 400€ par mois sur un crédit

-          La dépense prévue cet automne pourrait être déplacée au printemps prochain, ce qui me laisse 6 mois de répit

-          Refaire l’embrayage ne me met pas à l’abri de risquer d’avoir à changer mes amortisseurs au moment de l’expertise

-          Je n’avais pas pensé qu’il allait falloir changer mes pneus … avec une nouvelle voiture, c’est une dépense en moins

-          Si j’achète un jeu de pneus, je n’arriverais sans doute pas à leur usure avant d’être devant l’impossibilité de faire autrement que d’acquérir un nouveau véhicule

-          etc …

5ème étape : Apportez de l’argumentation à tous les points nommés ci-dessus

·         Les faits

-          172’000km c’est déjà énorme compte tenu de l’âge de ma voiture

-          Je n’ai jamais pris la peine de penser qu’un jour je devrais me séparer de cette voiture

-          Je pourrais sans doute la mener à 220’000km, mais je me demande si cela ne me coûtera pas plus cher que si je change maintenant

·         Les mouvements de votre sensibilité

-          Les conséquences qui feraient suite au manque d’un véhicule seraient difficiles à vivre dans mon travail

-          A force de mettre des centaines d’Euros en réparation je ne me donne pas l’opportunité de gérer mes dépenses autrement

-          Jusqu’à présent j’ai toujours trouvé une solution pour faire face à mes dépenses

-          Le projet de cet automne peut très bien être reporté de quelques mois, j’y tenais surtout pour satisfaire une envie qui est là depuis longtemps. Je peux donc attendre encore quelques mois

·         Votre logique négative

-          C’est vrai que je mets un point d’honneur à n’avoir aucune dette Demander un crédit je peux le percevoir non pas comme une dette mais comme une aide que je demande à ma banque et me fixer un nouveau point d’honneur qui est de rembourser au plus vite

-          Je sais que je vais au-devant de nouvelles dépenses en réparation. Avec une nouvelle voiture, ce sont autant de dépenses que je n’aurais pas, donc de quoi rester à flot financièrement

·         Votre logique positive

-          En fin de compte, je me demande si je n’avais pas mis ma fierté dans la possibilité de pousser ma voiture à au moins 200’000km

-          Prévoir une forte dépense alors que je n’ai pas d’épargne me conduit à un scénario catastrophe, mais en y regardant de plus près, je vois que je suis pour ainsi dire devant la même situation à chaque fois que vient la nécessité d’une réparation non prévue

6ème étape : le moment de prendre la décision

·         Normalement, lorsque vous avez pris le temps de faire le tour de votre problème et pris en compte tout ce qui nourrit le problème, vous êtes prêt/e à prendre une décision.

·         Ce ne sera peut-être pas la décision que vous auriez prise sur un coup de tête ou parce que mis au mur de décider rapidement. Au fur et à mesure de la méthode vous aurez sans doute découvert d’autres possibilités (acheter une voiture d’occasion par ex.). 

Envie d’en savoir plus sur la méthode des 6 chapeaux ? c’est ici   


Cette méthode vous a aidé ? Vous pouvez la partager autour de vous. Je vous demande simplement de citer sa source.

A bientôt.

 

Publié dans Outils

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yann 24/01/2018 18:16

Un GRAND merci pour cette méthode que je suis en train d'utiliser et qui me permet de voir mon problème sous des angles différents !!!
Merci

Madeleine Moreau 24/01/2018 19:17

Avec plaisir. Bonne suite
Madeleine

mat 03/08/2017 02:40

merci pour cette méthode !

maylie 26/04/2012 22:23


Bonsoir,


je ne connaissais pas cette façon de voir les choses,merci pour ce partage

processuscroissance--blog.com 27/04/2012 07:26



Bonjour Maylie,


Bienvenue sur ce blog. Oui, une manière différente d'agir avant de prendre une décision.


Bonne route à toi.