Prends soin de ta vie

Publié le par processuscroissance--blog.com

S’accorder des pauses pour retrouver l’équilibre intérieur 

cactus-en-fleur.jpg

Dans le cheminement des émotions désagréables que nous visitons depuis quelques jours, il est celle de la tristesse.

Je ne vais pas vous la présenter aujourd’hui. Ce sera pour la semaine prochaine.

Lorsque j’ai une personne en coaching de vie qui vit des choses difficiles,  je lui propose souvent entre 2 rendez-vous de prendre soin de sa vie.

Prends soin de ta vie ... 

Cela peut paraître curieux, surtout si la personne est prise dans un tumulte d’émotions négatives.

Cela peut sembler être un non sens. Comment  prendre soin de sa vie justement quand on est « malade de vivre » !

La personne peut ressentir de ma part une non-écoute de ce qu’elle vit, une banalisation de son vécu.

Pourtant c’est la chose la plus importante à vivre lorsque l’on traverse un passage difficile.

Si vous aimez marcher, faire de longues randonnées, vous savez qu’il est primordial de savoir vous arrêter pour reprendre votre souffle, pour soulager votre dos, pour laisser respirer vos pieds.  

Si vous avez un effort important à faire, qu’il soit physique ou intellectuel, vous ressentez le besoin de faire une pause, de relâcher toutes les tensions accumulées pour pouvoir continuer.

Si vous conduisez sur une longue distance vous éprouvez le besoin de vous arrêter régulièrement pour reposer vos yeux, pour retrouver une énergie qui vous sauvera de la somnolence.

C’est exactement le même processus que je propose lorsque je dis : « Prends soin de ta vie. »

Comment prendre soin de sa vie lorsque tout semble douloureux ?

Lorsque les émotions, les sentiments nous entraînent dans une spirale de souffrance la vie n’est pas vraiment la première chose que nous percevons.

Le besoin n’est pas de prendre soin de sa vie mais que ce qui fait mal s’arrête pour de bon.

Ce n’est pas passer d’une pièce sombre à une pièce illuminée.

Ce n’est pas passer des pleurs aux rires.

Ce n’est pas survoler sa peine pour se sentir pleinement heureux.

Prendre soin de sa vie, c’est se reconnecter à ce qui est vraiment essentiel en soi.

Ø Se sentir vivant …

Ø Regarder sa vie comme si on regarde un tableau

Ø S’accorder le droit de penser à autre chose

Ø Faire quelque chose qui nous dévie de la douleur, de la souffrance

Ø Penser à ce que sera notre vie lorsque la traversée de la souffrance prendra fin

Ø S’adonner à une activité qui nous ressource, nous vitalise

Ø Rencontrer des personnes qui nous font du bien

Ø

Prendre soin de sa vie c’est accepter de tourner son regard sur autre chose que ce que nous regardons habituellement.

Si vous êtes dans un « état psychologique » qui vous « tire » vers le bas, qui vous paralyse, qui vous empêche de respirer, il est IMPORTANT d’apprendre comment vous pouvez vous connecter à des choses positives en vous.

Entre nous … le petit plus du coach …

Lorsque je propose à une personne de prendre soin de sa vie, je connais son parcours, son histoire, la réalité qu’elle vit présentement.

A vous qui me lisez aujourd’hui, je ne connais pas votre parcours, votre histoire, votre réalité.

Il m’est donc difficile de vous donner des pistes susceptibles de vous permettre de prendre soin de votre vie.

L’ordonnance est en effet différente pour chacun, chacune de nous.

Cependant il y a peut-être un moyen un peu plus universel, qui pourrait convenir à de multiples situations. Ce moyen, je l’ai découvert par hasard en visitant l’église de GAP.

Il y avait au fond de l’église un grand livre blanc intitulé : Le livre des fragilités et des émerveillements

En l’ouvrant j’ai découvert toute la beauté de plusieurs vies réunies. Celles-ci témoignaient de la souffrance, de la joie, des coups de gueules et des sourires, des questions existentielles et des remises en question du sens de la vie.

Là, je me suis laissée interpellée : Quel est le but d’un tel livre ?

Le but en est simple : donner à chaque chose qui est vécue le droit d’être exprimé.

Ø Vous avez le droit d’exprimer votre souffrance.

Ø Vous avez le droit d’exprimer votre joie.

Ø Vous avez le droit de dire de la même manière votre souffrance et votre joie sans séparer dans des livres différents.

N’est-ce pas ce que nous faisons habituellement ?

Nous tentons d’oublier ce qui nous a fait souffrir, ce qui nous fait souffrir et nous nous accrochons à ce qui est des perles de bonheur.

Et si nous prenions l’habitude de laisser une trace de nos moments heureux et de nos moments difficiles dans le livre des fragilités et des émerveillements de notre vie, est-ce que ce ne serait pas différent ?

Participez vous aussi à l’enrichissement de ce blog

« Prends soin de ta vie » Comment prenez-vous soin de votre vie lorsque celle-ci semble vous avoir fait faux bond dans votre réalité ?

N’hésitez pas à partager sur ce blog.


  Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article